Apple et détection de contenus pédopornographiques : l'EFF dénonce une backdoor pour la vie privée

Le par Jérôme G.  |  6 commentaire(s)
oeil-numerique

L'association Electronic Frontier Foundation pointe du doigt Apple avec ses nouveaux outils de détection et lutte contre les contenus pédopornographiques. L'association y voit l'implémentation d'une porte dérobée pour la vie privée.

Apple vient d'annoncer de nouveaux outils afin de détecter des contenus pédopornographiques. Dans le cadre des prochaines mises à jour iOS 15, iPadOS 15, watchOS 8 et macOS Monterey, le déploiement concernera d'abord les États-Unis.

Le groupe de Cupertino met en avant une analyse des photos reçues et envoyées par des comptes de mineurs via son service de messagerie iMessage (elle peut être activée ou désactivée par les parents), une analyse de toutes les photos qui vont être mises en ligne dans iCloud (si iCloud Photos est utilisé), en plus de l'assistant vocal Siri pour alerter sur certaines recherches.

Apple assure que la vie privée des utilisateurs est préservée en soulignant une analyse en local sur l'appareil, une fonction de hachage NeuralHash pour identifier des images d'abus d'enfants stockées sur l'iPhone sans les déchiffrer.

apple-neuralhash

Sur l'appareil, des données de hashs sont confrontées à une base de données d'empreintes numériques d'images pédopornographiques connues fournie par le National Center for Missing and Exploited Children (NMEC).

S'il y a une suspicion, le résultat chiffré d'une correspondance et d'autres informations chiffrées sur une photo sont transmis à Apple. Sur iCloud Photos, une analyse devient alors plus approfondie. Apple indique ne pas être en mesure d'interpréter le contenu, sauf si la correspondance a atteint un certain seuil. Le compte de l'utilisateur pourra être bloqué le cas échéant et avec l'envoi d'un rapport au NMEC.

Une initiative louable pourtant critiquée

Pour l'Electronic Frontier Foundation (EFF), l'initative d'Apple " ouvre une backdoor sur votre vie privée. " En dépit des précautions prises par Apple dont la protection de la vie privée est devenue un véritable argument marketing, l'association fait un parallèle avec des mesures similaires déjà existantes impliquant par exemple la technologie PhotoDNA de Microsoft.

Peu importe le passage par l'analyse en local sur l'appareil pour l'EFF. " Apple peut expliquer en long et en large comment son implémentation technique préservera la vie privée et la sécurité de la backdoor proposée. Au bout du compte, même une backdoor bien documentée, soigneusement pensée et de portée limitée reste une backdoor. "

L'association considère également que le machine learning dédié - et des notifications pour les parents - avec le service de messagerie d'Apple vont dans le sens d'un abandon d'un chiffrement fort.

En réaction, le lanceur d'alerte Edward Snowden prévient : " Peu importe les bonnes intentions, Apple déploie une surveillance de masse pour le monde entier. Ne vous méprenez pas : s'ils peuvent rechercher du porno d'enfants aujourd'hui, ils peuvent rechercher n'importe quoi demain. "

Apple savait pertinemment que ses nouveaux outils allaient provoquer des remous et devra poursuivre ses efforts de pédagogie pour toujours jouer la carte du chantre du respect de la vie privée.

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
zzepx offline Hors ligne VIP icone 9889 points
Premium
Le #2139660
Désormais je vais boycotter Apple.
Comme avant quoi...
Chitzitoune offline Hors ligne VIP avatar 21907 points
Le #2139672
L'initiative n'a absolument rien de louable:

C'est le classique: on aspire toutes vos données, avec l'argument de lutte contre la pédo-pornogrpahie "tous coupables par défaut", si vous dites non, c'est etes un pédophile !

Y'a aucune raison que des données privées sorte de ce cadre, en dehors de procédure judiciaire, encore mois pour etre utilisé par une entreprise privée
zzepx offline Hors ligne VIP icone 9889 points
Premium
Le #2139707
Non mais franchement, de quoi j'me mêle?
Apple redresseur de tord, on aura tout vu.

Sur mon smartphone, j'ai une photo de moi bébé, tout nu en multi poses, comme ça se faisait à l'époque.
Vais-je avoir la police qui va débarquer chez moi?
Ouf non, je n'ai pas d'iPhone, et donc pas prêt d'en avoir.

Le problème est que dans le futur, sans nul doute, google va faire pareil.
En attendant, j'imagine qu'Apple va nous annoncer qu'il s'agit d'une fake news.

Ça me rend de moins en moins hostile aux OS chinois.
BombingBasta offline Hors ligne Vénéré icone 4166 points
Le #2139746
"Le groupe de Cupertino met en avant une analyse des photos reçues et envoyées par des comptes de mineurs via son service de messagerie iMessage (elle peut être activée ou désactivée par les parents) , une analyse de toutes les photos qui vont être mises en ligne dans iCloud (si iCloud Photos est utilisé) , en plus de l'assistant vocal Siri pour alerter sur certaines recherches."

"Sur l'appareil, des données de hashs sont confrontées à une base de données d'empreintes numériques d'images pédopornographiques connues fournie par le National Center for Missing and Exploited Children (NMEC)."

En quoi surveiller les téléphones de mineurs va permettre de lutter contre les pédos, adultes, eux?

Et un mineur qui détient une photo de mineur nu, on le fout en prison (pour adulte tant qu'on y est...)?

En quoi surveiller les photos pédo connues va empêcher un mineur de partager une photo non connue de nu de lui ou d'un autre, avec un pédo qui se ferait passer pour un mineur?

Prochaine étape le scan du corps nu du mineur pour sa "sécurité", comme ça apple sait quand il partage ses photos de nu?

"Une initiative louable pourtant critiquée"

La fameuse louabilité...
mokocchi offline Hors ligne Vétéran icone 1049 points
Le #2139788
Aujourd'hui les pédos, demain quoi d'autre (l'alt-right, les conspirationnistes, les anti globalistes/anti-corpo, les non-proinclusifs tous catégorisés en tant que "domestic terrorists"?).
Ces criminels qui sont une minorité iront vers des plateformes alternatives, et tous les utilisateurs de ces OS sont impactés. Pour l'utilisateur/trice moyen(ne) les faux-positifs sont inévitables, peu importe de ce que dit Apple sur son algorithme.
Les géants du web et les organismes supra-gouvernementaux main dans la main pour toujours plus de micromanagement et de surveillance/collecte de masse. Google et Microsoft emboîteront probablement le pas, l'avancée du Trusted Computing n'y est pas pour rien dans cet agenda (plus de traçabilité du péon moyen avec les systèmes d'attestation) et l'UE veut aussi son backdoor dans les messageries chiffrées de bout-en-bout pour cette même cause.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire