iOS 15 : Apple demandera votre avis avant ses publicités personnalisées

Le par Jérôme G.  |  0 commentaire(s)
apple-logo

Apple ne s'autorise plus une sorte de passe-droit. Avec iOS 15, Apple demandera désormais aux utilisateurs s'ils veulent activer ses publicités personnalisées, au lieu d'une activation par défaut.

Sur un appareil iOS ou iPadOS (et également macOS) et via la paramètres de confidentialité, il est possible de désactiver les publicités personnalisées proposées par la plateforme publicitaire d'Apple. Elles peuvent notamment apparaître dans l'App Store et l'application native Bourse.

Toutefois, l'activation des publicités personnalisées d'Apple a actuellement lieu par défaut, et pour ainsi dire à l'insu de l'utilisateur avec un consentement implicite. Avec la dernière bêta d'iOS 15, du changement a été constaté.

Au lancement de l'App Store, une fenêtre pop-up apparaît concernant ces publicités personnalisées avec le choix proposé de les activer ou les désactiver. Un message reprend pour l'essentiel le descriptif des publicités personnalisées proposé sur le site d'Apple.

ios-15-apple-publicites-personnalisees-app-storeCrédits : 9to5Mac

Apple écrit en outre : " Nous protégeons votre confidentialité en utilisant des identifiants générés sur l'appareil et en n'associant aucune information relative à la publicité à votre identifiant Apple. " Des informations dites contextuelles comme le type d'appareil et de connexion, la position géographique (si autorisation) et les recherches dans l'App Store peuvent être utilisées afin de proposer des publicités en fonction de groupes de personnes aux caractéristiques similaires.

Apple rentre dans le rang ?

Avec sa fenêtre pop-up, Apple est plus en phase par rapport à ce qui est imposé aux développeurs tiers d'applications dans le cadre de l'App Tracking Transparency depuis iOS 14.5. 9To5Mac souligne néanmoins une problématique différente dans le sens où les développeurs peuvent partager le cas échéant des données avec des tiers. Pour Apple, c'est en " circuit fermé. "

En France, l'organisation France Digitale - qui représente près de 2 000 start-up - a déposé plainte contre Apple en demandant à la Cnil de se prononcer sur sa pratique d'activation par défaut de ses publicités personnalisées.

" Il s'agit d'une atteinte manifeste, grave et répétée au RGPD et à la directive ePrivacy. " France Digitale fait allusion à l'absence du recueil du consentement préalable de l'utilisateur. À noter que dans sa communication, Apple préfère faire davantage référence à des publicités personnalisées plutôt que des publicités ciblées.

Face à des plaintes et affaires, c'est en tout cas l'heure des concessions pour Apple, comme récemment avec son App Store pour prochainement autoriser des applications de lecture à intégrer un lien externe vers leur site pour créer un compte ou gérer un abonnement.

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires

icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire