Réseau cuivre : les opérateurs remontés contre une hausse du tarif de dégroupage

Le par Christian D.  |  17 commentaire(s) | Source : Les Echos
cable-cuivre

Alors qu'Orange demande une hausse du tarif de dégroupage pour le réseau cuivre, la consultation publique de l'Arcep montre que les autres opérateurs ne veulent pas en entendre parler.

Alors que la fibre optique est rapidement déployée sur le territoire national, c'est la fermeture du réseau cuivre qui se prépare. Un projet d'extinction progressive d'ici 2030 a été présenté par Orange, gestionnaire du réseau physique mais, à mesure que les abonnés migrent de l'ADSL vers la fibre, il devient de moins en moins rentable, au point que les coûts de maintenance vont bientôt dépasser les revenus qui en sont tirés.

Orange a donc demandé à l'Arcep de pouvoir augmenter le tarif de dégroupage permettant aux autres opérateurs d'accéder au réseau cuivre. Cela pourrait d'une part renforcer les moyens pour la maintenance sur les dernières années de fonctionnement et d'autre part inciter un peu plus les abonnés à migrer de l'ADSL vers la fibre du fait de la hausse des prix des abonnements, tout en stoppant par ailleurs le recrutement de nouveaux abonnés ADSL.

Orange reseau cuivre extinction

Cette proposition de hausse du tarif de dégroupage a été soumise par le régulateur à une consultation publique donnant la parole aux autres acteurs. Et on ne peut pas dire que la position des opérateurs ait changé sur ce point : ils ne veulent pas d'une hausse du tarif de dégroupage.

Concurrence déloyale et financement d'un vieux réseau

Les opérateurs critiquent en effet le projet d'extinction du réseau en le trouvant trop imprécis dans ses étapes. Ils réclament une gouvernance stricte pour en encadrer le déroulement mais aussi une campagne nationale d'information, la crainte étant de voir Orange mettre en avant ses offres fibre à mesure que le réseau cuivre est fermé.

Au-delà du risque de concurrence déloyale, c'est aussi la question du financement de l'entretien d'un réseau âgé et largement amorti qui pose question. Les opérateurs ont régulièrement fustigé la "rente" du réseau cuivre pour Orange et font valoir que d'autres pays ont éteint leur réseau cuivre sans hausse du tarif de dégroupage.

La fermeture effective du réseau cuivre n'étant pas prévue avant 2030, les opérateurs rechignent à payer plus cher s'ils n'ont pas de visibilité sur les possibilités de recrutement vers la fibre dont les premiers effets ne se verront guère avant 2025 au mieux.

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Trier par : date / pertinence
saepho offline Hors ligne VIP icone 27583 points
Premium
Le #2160941
Comme le dit Orange, le cout d'entretien est en train de devenir plus élevé que les revenus.

Donc normal que quand une entreprise perd de l'argent, elle essaie de retrouver l'équilibre.

Enfin, les opérateurs ont déjà la moitié de leurs clients qui sont en fibre, et d'ici 2025, s'ils se bougent comme il faut, ils pourront avoir près de 90% de ceux-ci en fibre, donc la question du tarif du dégroupage ne se poserait quasiment plus.

En plus, je trouve que les opérateurs ont déjà des tarifs qui ne sont pas bas en ADSL, qui leur permettent de s'en sortir. En triple play, Orange: 37€/mois, Bouygues 37€/mois, SFR 33€/mois, Free 35€/mois.
Donc il y a moyen d'intégrer une augmentation du dégroupage, voire à la rigueur d'en profiter pour proposer à leurs clients de passer à la fibre sans augmentation de tarif comme le fait Free par exemple.
BombingBasta offline Hors ligne Vénéré icone 4305 points
Le #2160943
Et bien sûr, ils se plaignent, mais sont ceux qui fibrent le moins, Orange faisant encore une fois le plus gros du taf..
saepho offline Hors ligne VIP icone 27583 points
Premium
Le #2160948
BombingBasta a écrit :

Et bien sûr, ils se plaignent, mais sont ceux qui fibrent le moins, Orange faisant encore une fois le plus gros du taf..


Oui, c'est vrai, même si c'est aussi celui qui a le plus les moyens, avec 40% des abonnés internet à lui seul, et un chiffre d'affaire plus que conséquent
MaGts495 offline Hors ligne Vénéré icone 2891 points
Le #2160956
saepho a écrit :

Comme le dit Orange, le cout d'entretien est en train de devenir plus élevé que les revenus.

Donc normal que quand une entreprise perd de l'argent, elle essaie de retrouver l'équilibre.

Enfin, les opérateurs ont déjà la moitié de leurs clients qui sont en fibre, et d'ici 2025, s'ils se bougent comme il faut, ils pourront avoir près de 90% de ceux-ci en fibre, donc la question du tarif du dégroupage ne se poserait quasiment plus.

En plus, je trouve que les opérateurs ont déjà des tarifs qui ne sont pas bas en ADSL, qui leur permettent de s'en sortir. En triple play, Orange: 37€/mois, Bouygues 37€/mois, SFR 33€/mois, Free 35€/mois.
Donc il y a moyen d'intégrer une augmentation du dégroupage, voire à la rigueur d'en profiter pour proposer à leurs clients de passer à la fibre sans augmentation de tarif comme le fait Free par exemple.


Oui bon quand tu vois qu’Orange récoltait 1,5 milliard avec ce tarif de dégroupage depuis de nombreuses années mais qu’ils n’investissent que 500 millions dans l’entretien du réseau cuivre, tu te demandes où est le petit milliard qui a disparu de la circulation…

Les opérateurs ont toujours réclamés que l’entité gérant le cuivre et Orange puissent être dissociés afin de contrôler pleinement la gestion du réseau cuivre et afin que l’ARCEP puisse intervenir, mais Orange a toujours été contre.
saepho offline Hors ligne VIP icone 27583 points
Premium
Le #2160957
MaGts495 a écrit :

saepho a écrit :

Comme le dit Orange, le cout d'entretien est en train de devenir plus élevé que les revenus.

Donc normal que quand une entreprise perd de l'argent, elle essaie de retrouver l'équilibre.

Enfin, les opérateurs ont déjà la moitié de leurs clients qui sont en fibre, et d'ici 2025, s'ils se bougent comme il faut, ils pourront avoir près de 90% de ceux-ci en fibre, donc la question du tarif du dégroupage ne se poserait quasiment plus.

En plus, je trouve que les opérateurs ont déjà des tarifs qui ne sont pas bas en ADSL, qui leur permettent de s'en sortir. En triple play, Orange: 37€/mois, Bouygues 37€/mois, SFR 33€/mois, Free 35€/mois.
Donc il y a moyen d'intégrer une augmentation du dégroupage, voire à la rigueur d'en profiter pour proposer à leurs clients de passer à la fibre sans augmentation de tarif comme le fait Free par exemple.


Oui bon quand tu vois qu’Orange récoltait 1,5 milliard avec ce tarif de dégroupage depuis de nombreuses années mais qu’ils n’investissent que 500 millions dans l’entretien du réseau cuivre, tu te demandes où est le petit milliard qui a disparu de la circulation…

Les opérateurs ont toujours réclamés que l’entité gérant le cuivre et Orange puissent être dissociés afin de contrôler pleinement la gestion du réseau cuivre et afin que l’ARCEP puisse intervenir, mais Orange a toujours été contre.


1,5 milliard, c'était il y a 7 ans, et pour l'année 2022, on estime qu'Orange touchera entre 600 et 700 millions d'euros

Par contre, il est vrai qu'il y a une différence, qui serait plutôt de l'ordre de 100 à 200 millions.

Et Orange anticipe, car l'année prochaine, le service pourrait être déficitaire, et Orange ne désire pas travailler à perte.

jacob13 offline Hors ligne VIP icone 7023 points
Le #2160966
saepho a écrit :

MaGts495 a écrit :

saepho a écrit :

Comme le dit Orange, le cout d'entretien est en train de devenir plus élevé que les revenus.

Donc normal que quand une entreprise perd de l'argent, elle essaie de retrouver l'équilibre.

Enfin, les opérateurs ont déjà la moitié de leurs clients qui sont en fibre, et d'ici 2025, s'ils se bougent comme il faut, ils pourront avoir près de 90% de ceux-ci en fibre, donc la question du tarif du dégroupage ne se poserait quasiment plus.

En plus, je trouve que les opérateurs ont déjà des tarifs qui ne sont pas bas en ADSL, qui leur permettent de s'en sortir. En triple play, Orange: 37€/mois, Bouygues 37€/mois, SFR 33€/mois, Free 35€/mois.
Donc il y a moyen d'intégrer une augmentation du dégroupage, voire à la rigueur d'en profiter pour proposer à leurs clients de passer à la fibre sans augmentation de tarif comme le fait Free par exemple.


Oui bon quand tu vois qu’Orange récoltait 1,5 milliard avec ce tarif de dégroupage depuis de nombreuses années mais qu’ils n’investissent que 500 millions dans l’entretien du réseau cuivre, tu te demandes où est le petit milliard qui a disparu de la circulation…

Les opérateurs ont toujours réclamés que l’entité gérant le cuivre et Orange puissent être dissociés afin de contrôler pleinement la gestion du réseau cuivre et afin que l’ARCEP puisse intervenir, mais Orange a toujours été contre.


1,5 milliard, c'était il y a 7 ans, et pour l'année 2022, on estime qu'Orange touchera entre 600 et 700 millions d'euros

Par contre, il est vrai qu'il y a une différence, qui serait plutôt de l'ordre de 100 à 200 millions.

Et Orange anticipe, car l'année prochaine, le service pourrait être déficitaire, et Orange ne désire pas travailler à perte.


Vu l'entretien du réseau comme je le vois pendant mes randonnées, le jour ou Orange sera déficitaire n'est pas encore arrivée ou alors au niveau comptable seulement.
saepho offline Hors ligne VIP icone 27583 points
Premium
Le #2160972
jacob13 a écrit :

saepho a écrit :

MaGts495 a écrit :

saepho a écrit :

Comme le dit Orange, le cout d'entretien est en train de devenir plus élevé que les revenus.

Donc normal que quand une entreprise perd de l'argent, elle essaie de retrouver l'équilibre.

Enfin, les opérateurs ont déjà la moitié de leurs clients qui sont en fibre, et d'ici 2025, s'ils se bougent comme il faut, ils pourront avoir près de 90% de ceux-ci en fibre, donc la question du tarif du dégroupage ne se poserait quasiment plus.

En plus, je trouve que les opérateurs ont déjà des tarifs qui ne sont pas bas en ADSL, qui leur permettent de s'en sortir. En triple play, Orange: 37€/mois, Bouygues 37€/mois, SFR 33€/mois, Free 35€/mois.
Donc il y a moyen d'intégrer une augmentation du dégroupage, voire à la rigueur d'en profiter pour proposer à leurs clients de passer à la fibre sans augmentation de tarif comme le fait Free par exemple.


Oui bon quand tu vois qu’Orange récoltait 1,5 milliard avec ce tarif de dégroupage depuis de nombreuses années mais qu’ils n’investissent que 500 millions dans l’entretien du réseau cuivre, tu te demandes où est le petit milliard qui a disparu de la circulation…

Les opérateurs ont toujours réclamés que l’entité gérant le cuivre et Orange puissent être dissociés afin de contrôler pleinement la gestion du réseau cuivre et afin que l’ARCEP puisse intervenir, mais Orange a toujours été contre.


1,5 milliard, c'était il y a 7 ans, et pour l'année 2022, on estime qu'Orange touchera entre 600 et 700 millions d'euros

Par contre, il est vrai qu'il y a une différence, qui serait plutôt de l'ordre de 100 à 200 millions.

Et Orange anticipe, car l'année prochaine, le service pourrait être déficitaire, et Orange ne désire pas travailler à perte.


Vu l'entretien du réseau comme je le vois pendant mes randonnées, le jour ou Orange sera déficitaire n'est pas encore arrivée ou alors au niveau comptable seulement.


Rien compris.

Tu veux dire que chez Orange, ils font semblant de faire croire qu'il y a du monde qui travaille, mais en fait, Orange n'a embauché personne pour l'entretien du réseau cuivre, et tout le monde se ferait berner ?
zzepx online Connecté VIP icone 10140 points
Premium
Le #2160975
saepho a écrit :

jacob13 a écrit :

saepho a écrit :

MaGts495 a écrit :

saepho a écrit :

Comme le dit Orange, le cout d'entretien est en train de devenir plus élevé que les revenus.

Donc normal que quand une entreprise perd de l'argent, elle essaie de retrouver l'équilibre.

Enfin, les opérateurs ont déjà la moitié de leurs clients qui sont en fibre, et d'ici 2025, s'ils se bougent comme il faut, ils pourront avoir près de 90% de ceux-ci en fibre, donc la question du tarif du dégroupage ne se poserait quasiment plus.

En plus, je trouve que les opérateurs ont déjà des tarifs qui ne sont pas bas en ADSL, qui leur permettent de s'en sortir. En triple play, Orange: 37€/mois, Bouygues 37€/mois, SFR 33€/mois, Free 35€/mois.
Donc il y a moyen d'intégrer une augmentation du dégroupage, voire à la rigueur d'en profiter pour proposer à leurs clients de passer à la fibre sans augmentation de tarif comme le fait Free par exemple.


Oui bon quand tu vois qu’Orange récoltait 1,5 milliard avec ce tarif de dégroupage depuis de nombreuses années mais qu’ils n’investissent que 500 millions dans l’entretien du réseau cuivre, tu te demandes où est le petit milliard qui a disparu de la circulation…

Les opérateurs ont toujours réclamés que l’entité gérant le cuivre et Orange puissent être dissociés afin de contrôler pleinement la gestion du réseau cuivre et afin que l’ARCEP puisse intervenir, mais Orange a toujours été contre.


1,5 milliard, c'était il y a 7 ans, et pour l'année 2022, on estime qu'Orange touchera entre 600 et 700 millions d'euros

Par contre, il est vrai qu'il y a une différence, qui serait plutôt de l'ordre de 100 à 200 millions.

Et Orange anticipe, car l'année prochaine, le service pourrait être déficitaire, et Orange ne désire pas travailler à perte.


Vu l'entretien du réseau comme je le vois pendant mes randonnées, le jour ou Orange sera déficitaire n'est pas encore arrivée ou alors au niveau comptable seulement.


Rien compris.

Tu veux dire que chez Orange, ils font semblant de faire croire qu'il y a du monde qui travaille, mais en fait, Orange n'a embauché personne pour l'entretien du réseau cuivre, et tout le monde se ferait berner ?


Atterris, ce n'est pas un scoop. Ça fait un bail que le réseau cuivre est à l'abandon.
saepho offline Hors ligne VIP icone 27583 points
Premium
Le #2160998
zzepx a écrit :

saepho a écrit :

jacob13 a écrit :

saepho a écrit :

MaGts495 a écrit :

saepho a écrit :

Comme le dit Orange, le cout d'entretien est en train de devenir plus élevé que les revenus.

Donc normal que quand une entreprise perd de l'argent, elle essaie de retrouver l'équilibre.

Enfin, les opérateurs ont déjà la moitié de leurs clients qui sont en fibre, et d'ici 2025, s'ils se bougent comme il faut, ils pourront avoir près de 90% de ceux-ci en fibre, donc la question du tarif du dégroupage ne se poserait quasiment plus.

En plus, je trouve que les opérateurs ont déjà des tarifs qui ne sont pas bas en ADSL, qui leur permettent de s'en sortir. En triple play, Orange: 37€/mois, Bouygues 37€/mois, SFR 33€/mois, Free 35€/mois.
Donc il y a moyen d'intégrer une augmentation du dégroupage, voire à la rigueur d'en profiter pour proposer à leurs clients de passer à la fibre sans augmentation de tarif comme le fait Free par exemple.


Oui bon quand tu vois qu’Orange récoltait 1,5 milliard avec ce tarif de dégroupage depuis de nombreuses années mais qu’ils n’investissent que 500 millions dans l’entretien du réseau cuivre, tu te demandes où est le petit milliard qui a disparu de la circulation…

Les opérateurs ont toujours réclamés que l’entité gérant le cuivre et Orange puissent être dissociés afin de contrôler pleinement la gestion du réseau cuivre et afin que l’ARCEP puisse intervenir, mais Orange a toujours été contre.


1,5 milliard, c'était il y a 7 ans, et pour l'année 2022, on estime qu'Orange touchera entre 600 et 700 millions d'euros

Par contre, il est vrai qu'il y a une différence, qui serait plutôt de l'ordre de 100 à 200 millions.

Et Orange anticipe, car l'année prochaine, le service pourrait être déficitaire, et Orange ne désire pas travailler à perte.


Vu l'entretien du réseau comme je le vois pendant mes randonnées, le jour ou Orange sera déficitaire n'est pas encore arrivée ou alors au niveau comptable seulement.


Rien compris.

Tu veux dire que chez Orange, ils font semblant de faire croire qu'il y a du monde qui travaille, mais en fait, Orange n'a embauché personne pour l'entretien du réseau cuivre, et tout le monde se ferait berner ?


Atterris, ce n'est pas un scoop. Ça fait un bail que le réseau cuivre est à l'abandon.


Oui, enfin, 500 millions de dépensés dans l'année, et les pannes qui sont résolus en moins de 48h, je n'appelle pas ça de l'abandon.

Alors oui, bien sur qu'on va moins investir dans un réseau qui va disparaitre d'ici 10 ans, mais les chiffres montrent bien que malgré un désinterret et un "pousse à changer", les sommes investis et la rapidité de résolution des problème sont à la fois importantes et réactives.
zzepx online Connecté VIP icone 10140 points
Premium
Le #2161014
saepho a écrit :

zzepx a écrit :

saepho a écrit :

jacob13 a écrit :

saepho a écrit :

MaGts495 a écrit :

saepho a écrit :

Comme le dit Orange, le cout d'entretien est en train de devenir plus élevé que les revenus.

Donc normal que quand une entreprise perd de l'argent, elle essaie de retrouver l'équilibre.

Enfin, les opérateurs ont déjà la moitié de leurs clients qui sont en fibre, et d'ici 2025, s'ils se bougent comme il faut, ils pourront avoir près de 90% de ceux-ci en fibre, donc la question du tarif du dégroupage ne se poserait quasiment plus.

En plus, je trouve que les opérateurs ont déjà des tarifs qui ne sont pas bas en ADSL, qui leur permettent de s'en sortir. En triple play, Orange: 37€/mois, Bouygues 37€/mois, SFR 33€/mois, Free 35€/mois.
Donc il y a moyen d'intégrer une augmentation du dégroupage, voire à la rigueur d'en profiter pour proposer à leurs clients de passer à la fibre sans augmentation de tarif comme le fait Free par exemple.


Oui bon quand tu vois qu’Orange récoltait 1,5 milliard avec ce tarif de dégroupage depuis de nombreuses années mais qu’ils n’investissent que 500 millions dans l’entretien du réseau cuivre, tu te demandes où est le petit milliard qui a disparu de la circulation…

Les opérateurs ont toujours réclamés que l’entité gérant le cuivre et Orange puissent être dissociés afin de contrôler pleinement la gestion du réseau cuivre et afin que l’ARCEP puisse intervenir, mais Orange a toujours été contre.


1,5 milliard, c'était il y a 7 ans, et pour l'année 2022, on estime qu'Orange touchera entre 600 et 700 millions d'euros

Par contre, il est vrai qu'il y a une différence, qui serait plutôt de l'ordre de 100 à 200 millions.

Et Orange anticipe, car l'année prochaine, le service pourrait être déficitaire, et Orange ne désire pas travailler à perte.


Vu l'entretien du réseau comme je le vois pendant mes randonnées, le jour ou Orange sera déficitaire n'est pas encore arrivée ou alors au niveau comptable seulement.


Rien compris.

Tu veux dire que chez Orange, ils font semblant de faire croire qu'il y a du monde qui travaille, mais en fait, Orange n'a embauché personne pour l'entretien du réseau cuivre, et tout le monde se ferait berner ?


Atterris, ce n'est pas un scoop. Ça fait un bail que le réseau cuivre est à l'abandon.


Oui, enfin, 500 millions de dépensés dans l'année, et les pannes qui sont résolus en moins de 48h, je n'appelle pas ça de l'abandon.

Alors oui, bien sur qu'on va moins investir dans un réseau qui va disparaitre d'ici 10 ans, mais les chiffres montrent bien que malgré un désinterret et un "pousse à changer", les sommes investis et la rapidité de résolution des problème sont à la fois importantes et réactives.


Parles-en avec des techniciens Orange.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire