Réseaux mobiles privés et hybrides : Bouygues Telecom prépare la ''vraie'' 5G (standalone) avec Ericsson

Le par Christian D.  |  1 commentaire(s)
vignette  5g

Bouygues Telecom prépare sa transition vers la 5G standalone et les réseaux 5G privés en s'appuyant sur l'équipementier Ericsson et sa propre stratégie cloud.

Les opérateurs télécom ont commencé à déployer leurs réseaux 5G en version non standalone (NSA), à savoir proposer des services 5G en conservant un coeur de réseau 4G, mais la "vraie" 5G fournira tout son potentiel avec la 5G standalone (SA), exploitant une infrastructure 5G.

Cette évolution va prendre forme en 2023 en France et les opérateurs commencent à dévoiler leurs projets. Chez Bouygues Telecom, les briques de la 5G SA sont en train d'être mises en place en vue de cette échéance grâce à un partenariat avec l'équipementier Ericsson et ses équipements EP5G pour réseau privé.

bouygues-telecom

Elle permettra d'activer de nouveaux services 5G, jusqu'à présent impossibles à gérer avec l'infrastructure 4G, et ouvrira la voie aux réseaux 5G privés à destination des industriels.

Dès cet été, l'opérateur donnera la possibilité à des entreprises de tester les possibilités de la 5G SA sur leurs propres sites, avec des réseaux test pouvant couvrir des zones de 100 à 1000 m2.

Ensuite, à partir de 2023, Bouygues Telecom proposera aux entreprises la création d'un réseau mobile virtuel sur son réseau en attribuant une " slice " dédiée avec une qualité de service différenciée et un routage spécifique, par exemple vers ses services OnCloud pour de l'edge computing.

Il sera également possible de créer un réseau mobile hybride avec des équipements télécom dédiés et installés sur site pour un meilleur contrôle de la sécurité et de la latence pour des besoins d'applications critiques, le coeur de réseau restant contrôlé par l'opérateur. Cette solution a l'avantage de conserver le trafic à un niveau local.

La 5G pour une nouvelle ère industrielle

Enfin, il sera prochainement possible de créer un réseau mobile privé complet où l'ensemble des équipements et le coeur de réseau sont installés chez le client et peuvent fonctionner en 4G et 5G via des fréquences attribuées par l'opérateur ou fournies par l'Arcep.

Cette capacité de créer des réseaux mobiles privés industriels est un aspect capital pour l'émergence de l'industrie 4.0 proposant une automatisation avancée grâce aux très hauts débits, à la faible latence et aux fonctionnement flexible des réseaux 5G.

Ces réseaux mobiles privés ou hybrides pourront répondre "aux besoins d'applications plus exigeantes comme la réalité augmentée (maintenance), le contrôle de qualité ou de sécurité des personnes (vidéo), le pilotage d'AGV (Automatic Guided Vehicle) ou la remontée massive de données de contrôle de chaînes de production de plates-formes logistiques", indique l'opérateur.

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
3615Buck offline Hors ligne Vétéran avatar 1873 points
Le #2165612
[ 5G en version non standalone (NSA) ]

LOL, la NSA vous espionne tellement qu'ils ne s'en cachent même plus.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire