Comparatif : Quel antivirus choisir en 2014 ?

Le par Mathieu M.  |  37 commentaire(s)
antivirus 2014

Difficile à l'heure actuelle de profiter des joies de l'informatique et d'Internet sans envisager d'être protégé par un antivirus. Mais parmi l'ensemble des solutions proposées à l'heure actuelle, entre solutions gratuites et payantes, laquelle choisir ? Notre comparatif vous aidera à trouver la réponse et à vous orienter vers la solution la plus adaptée à vos besoins.

Pour toutes les bourses et tous les usages

Avec la démocratisation d'Internet s'est également élargie la propagation de virus, à l'heure ou tout le monde télécharge n'importe quoi n'importe où, personne n'est vraiment à l'abri d'une infection virale ou des désagréments provoqués par les malwares ou adwares.


antivirus 2014 vignetteSi pour beaucoup, disposer d'une solution antivirale sur son unité de travail ou de loisir se présente comme une évidence, la question de savoir quelle solution est la plus adaptée à ses besoins demeure un casse-tête, renouvellé chaque année par l'arrivée des nouvelles versions de logiciels faisant apparaître ou disparaître certaines fonctionnalités ou basculant même d'un modèle gratuit vers un schéma payant, ou inversement.

Pour vous aider à choisir quel antivirus correspond le plus à vos attentes, voici un dossier test des antivirus de 2014 que nous allons scinder en deux parties de façon évidente : d'un côté les solutions payantes, de l'autre les antivirus gratuits.

Concernant les versions payantes, nos tests se sont portés sur :

 

BitDefender : Antivirus Plus

ESET : NOD 32 Antivirus 7.0

G Data : Antivirus 2014

Kaspersky : Antivirus 2014

McAfee : Antivirus Plus 2014

Symantec : Norton Antivirus

 

Enfin pour les versions gratuites :

Avast : Antivirus 2014

Avira Free Antivirus 2014

AVG : Antivirus Free edition 2014

Windows Defender



BITDEFENDER Antivirus Plus 2014

Souvent présenté comme le meilleur antivirus au monde, BitDefender est attendu à chaque tournant par la concurrence et les utilisateurs, désormais alertés à chaque nouvelle fonctionnalité, et la version 2014 apporte son lot de fonctionnalités tout en conservant la tradition de modules performants et une simplicité d'utilisation à toute épreuve.

Chez BitDefender, ce n'est pas simplement un antivirus qui est proposé, mais un ensemble de services qui permet à l'utilisateur d'avoir la sensation d'une protection totale : antivirus, protection bancaire, protection des données personnelles, anonymat sur les sites en ligne, base de données antivirale évolutive et participative, gestionnaire de mots de passe, espace sécurisé, protection des paiements...

Bitdefender Total Security 2014 

( Voir notre test complet et détaillé de BitDefender Total Security 2014)

Interface / facilité d'usage

Bitdefender antivirusComme tous les antivirus du moment, BitDefender propose un mode automatique, d'ailleurs vous aurez sans doute parfois du mal à reprendre la main sur ce dernier tant il a tendance à tout vouloir gérer seul.

Différents modes de protection sont paramétrables, du plus souple au plus restrictif. L'interface se veut sobre et claire avec de grosses icônes qui regroupent différentes actions et réglages.

Le mode automatique conviendra à la grande majorité des utilisateurs et offre une protection très poussée, tant au niveau du bouclier actif, que de la lutte antispam.

L'antivirus se veut assez souple avec le système et n'impacte pas les performances de notre PC test ( Core i7 3.05 Ghz, 16 Go de RAM). Il faut dire que la technologie BitDefender Photon y est pour quelque chose puisqu'elle permet d'optimiser l'antivirus en fonction des données agrégées depuis l'installation de BitDefender : le module n'analyse ainsi que ce qui a été modifié, est nouveau ou a changé sur le PC.

Les nouveautés de 2014

BitDefender Safepay 1A chaque moment de l'utilisation de son PC et sur Internet, l'utilisateur dispose d'une protection. On note ainsi un espace sécurisé baptisé BitDefender Wallet qui permet de stocker des identifiants correspondant à des sites, des coordonnées bancaires et autres paramètres sensibles, le tout étant chiffré et protégé par un mot de passe unique. Un module compatible avec Internet Explorer, Firefox ou Chrome permet ainsi de s'identifier automatiquement depuis un compte unique.

On apprécie également le module Safepay qui permet de protéger un peu plus l'accès aux espaces de paiement en ligne en les cloisonnant dans un navigateur isolé du reste du système. Plus question ainsi de voir les informations bancaires détournées.

Le module Antispam fait également une entrée remarquée avec un stockage dans le Cloud qui permet aux utilisateurs de déclarer les spams afin d'agir de façon préventive encore plus rapidement.

Efficacité

BitDefender est sans doute l'antivirus le plus performant de notre sélection, qu'il s'agisse de nos propres tests menés sur une centaine de virus ou Troyens que dans les laboratoires, tous sont unanimes, le logiciel dépasse les 99 % d'efficacité.

En charge, Bitdefender a occupé jusqu'à 38 % de la capacité de notre CPU, ce qui reste honorable, mais peut occasionner des ralentissements lors des opérations multitâches sur les machines les plus limitées.



NOD 32 Antivirus 7.0

Avec sa septième édition de l'antivirus NOD 32, ESET fait dans le classique et reprend les bases de son antivirus populaire pour l'affiner sans trop bousculer les usages, mais en apportant toutefois quelques nouveautés.

eset-nod32-antivirus-edition-2014 

 

(Voir notre test d'Eset Smart Security 2014)

Interface / facilité d'usage

Eset Nod 2Cela fait quelques temps déjà que NOD32 affiche une interface à la fois épurée et simple qui mise surtout sur le mode de gestion automatique.

Le principal des actions disponibles est là, et il faudra fouiller un peu pour accéder aux différents réglages ( pas forcément rangés selon une logique implacable), mais force est de constater que le mode automatique se veut suffisamment performant pour ne pas avoir à tenter de plonger dans les détails.

L'affichage se base sur un ensemble d'arborescences et d'options à cocher, ce qui devient rapidement un peu brouillon lorsque l'on cherche des options spécifiques. Néanmoins, le menu principal propose l'essentiel et la majorité des utilisateurs s'en contenteront.

Les nouveautés de 2014

ESET ne livre pas une foule de nouveautés, mais mise surtout sur l'efficacité. Ainsi, on voit évoluer le module HIPS ( module de prévention des intrusions) tout comme la protection contre les sites frauduleux.

Globalement, les outils déjà proposés par le passé, notamment ceux protégeant contre les arnaques en ligne et les sites malveillants, ont été améliorés. Des changements qu'il nous a été difficile de juger.

Efficacité

Utilisé par les professionnels pour l'ensemble des réglages et des paramètres accessibles, NOD32 détecte plus de 99% des antivirus qui lui sont soumis, se classant dans le haut du tableau des meilleurs antivirus, et ce depuis plusieurs années déjà.

Côté encombrement, NOD 32 se veut très discret, tant en utilisation qu'au niveau de l'espace disque utilisé. On notera que malgré une interface favorisant l'automatisation des fonctions, l'antivirus ne dévoile son plein potentiel qu'auprès des power users qui bénéficient d'une énorme marge de manoeuvre. Niveau consommation, NOD32 n'aura jamais dépassé les 11 % d'occupation CPU, ce qui en fait l'un des antivirus de notre comparatif les plus légers.



G DATA antivirus

C'est une petite révolution qui intervient chez G-Data pour la version 2014 de sa solution antivirale puisque la firme a finalement mis de côté son modèle reposant sur l'action conjointe de deux moteurs antivirus pour proposer un nouveau moteur, baptisé Closegap qui combine une base de signatures allégées et un module d'analyse comportementale.

G data antivirus 2014 

Interface / facilité d'usage

G data antivirus 2014 1Gros changement chez G Data cette année avec une interface qui s'offre un petit coup de jeune et mise sur des icônes plus grosses et un style épuré divisé en trois sections principales.

Outre les options de base et le mode automatique activé par défaut, on trouve un ensemble de paramètres assez nombreux, proposés sous la forme de colonnes et de cases à cocher.

Globalement, il n'est pas nécessaire là encore d'aller piocher dans les options pour protéger efficacement son ordinateur, le mode automatique comblera la majorité des utilisateurs, et c'est plutôt un bon point, d'autant que si certaines options comme l'optimisation des performances ou le réglage de la consommation de mémoire sont un plus, les services en extra restent limités.

Les nouveautés de 2014

G Data demarrageParti de bases solides, GData mise désormais sur un module d'analyse comportementale pour prévenir toute activité jugée anormale d'un fichier non répertorié dans les bases de données virales.

En pratique, le système permet de prévenir toute infection, même lorsque le virus n'est pas encore repéré par les sociétés de sécurité, et permet à l'utilisateur d'opérer des actions préventives.

Le moteur CloseGap se veut ainsi particulièrement efficace et surtout beaucoup moins gourmand en ressources système.

On note également l'arrivée d'un nouveau module de gestion du démarrage de Windows, qui permet de sélectionner l'ensemble des fichiers et applications à charger au lancement pour limiter l'encombrement du système. En outre, il est possible de désactiver, de retarder ou même de programmer l'activation des logiciels. Une fonctionnalité assez inattendue dans un antivirus, mais qui trouvera certainement des adeptes.

Efficacité

Malgré un nouveau moteur qui reste à roder, la réputation de G Data n'est plus à faire et l'antivirus se veut à la fois performant et assez souple avec le système. Son taux de détection avoisine les 99,5 % et il se classe second des antivirus les plus performants d'après AV-TEST. G DATA aura affiché un pic d'occupation CPU de 38 % lors d'une analyse approfondie, ce qui se veut dans la moyenne des antivirus de ce comparatif.



Kaspersky Antivirus 2014

Face à la multiplication des fonctionnalités intégrées aux antivirus, Kaspersky a fait un choix : celui de limiter les options de son antivirus pour préférer proposer une suite complète séparée du module de protection.

Dans cette logique, on retrouve ainsi peu de nouveautés dans le Kaspersky édition 2014, mais l'antivirus était déjà arrivé à un stade de maturité depuis plusieurs années déjà.

Kaspersky 2014 

Interface / facilité d'usage

Kaspersky antivirus 2014Pas d'évolution majeure à noter du côté de l'interface de Kaspersky 2014, on retrouve toujours l'ensemble de boites et d'options installées de manière claire et visuelle qui permet d'accéder clairement aux analyses et aux paramètres du logiciel.

Le principal des changements intervient ici au niveau des options qui changent leur disposition ainsi qu'à une simplification radicale des paramètres. Exit la horde de réglages impliquant peu de nuances, Kaspersky se limite désormais à l'essentiel et se veut particulièrement accessible, y compris dans les réglages les plus avancés proposés.

Comme d'habitude, le mode automatique et la protection active seront suffisants pour la plupart des utilisateurs. Si l'antivirus se veut quelque peu encombrant au départ en multipliant les notifications pour une prise de décision de l'utilisateur, il est facile d'imposer au logiciel d'agir seul et on finit rapidement par en oublier sa présence.

Les nouveautés de 2014

Kaspersky 2014 1Pas grand-chose à noter du côté des nouveautés de cette édition, le gros du travail de Kaspersky s'étant focalisé sur l'amélioration du moteur de détection des virus.

On notera toutefois l'apparition de la fonctionnalité Zeta Engine qui permet d'analyser en profondeur des fichiers sensibles comme des PDF pour la recherche de failles et autres anomalies pouvant être exploitées par un tiers.

Performances

Assurément dans le haut du tableau, Kaspersky a éradiqué 98 % des menaces lui ayant été soumises par AV-TEST. Lors de nos analyses, Kaspersky a occupé jusqu'à 34% des ressources CPU au pic maximum, avec une moyenne de 20 %, ce qui reste honorable et ne devrait pas poser de problème dans la majorité des configurations.



McAfee Antivirus Plus

Difficile de parler d'une nouvelle version de McAfee spécifique à 2014 puisque cela fait plusieurs années déjà que le logiciel profite de mises à jour régulières lui permettant d'éviter de se cantonner à une version millésimée. De ce fait, le logiciel est en évolution constante, reste à savoir si cela lui permet de concurrencer les autres grands noms de la sécurité.

Mcafee antivirus 2014 

Interface / facilité d'usage

Mcafee 2Depuis l'année dernière, McAfee a mis son interface à jour pour s'adapter aux écrans tactiles. En résulte une nouvelle hiérarchie des options reposant sur l'utilisation de tuiles plus grandes pour faciliter les manipulations et l'accès aux paramètres.

Dès le lancement de l'application, l'interface se veut claire et la navigation est facilitée par la présence de barres de retour et d'un module spécifique.

L'antivirus propose les bases : une protection antivirus et antyspyware automatique, la protection des messageries et sites Web, et un module de contrôle parental.

Nouveautés de 2014

Comme évoqué plus haut, difficile ici de parler de nouveautés de 2014, d'autant que McAfee a récemment entrepris de stopper la multiplication des fonctionnalités pour se recentrer sur l'essentiel.

On appréciera ainsi l'analyseur de vulnérabilités intégré en 2012 qui permet de vérifier la mise à niveau de l'ensemble des applications présentes sur le PC afin de limiter les risques d'exploitation de failles. Le module peut ainsi forcer les mises à jour des différentes applications installées sur l'ordinateur.

McAfee a récemment procédé à la réécriture de son moteur de détection qui, comme G Data, mise sur une base de signatures allégée et un moteur d'analyse comportementale.

Côté fonctionnalités en extra, SiteAdvisor permet d'analyser les résultats de recherche de Google, Yahoo et Bing pour bloquer automatiquement la visite de sites dangereux.

Performances :

Performant dans la protection de l'accès aux sites malveillants, McAfee pêche un peu lorsqu'il s'agit de détecter et de traiter des infections locales. Avec 84 % d'efficacité, il se situe dans la moyenne basse des antivirus de notre comparatif.

Concernant l'occupation système, McAfee a souvent dépassé les 40 % d'utilisation CPU, il se classe ainsi quatrième des antivirus les plus gourmands de notre comparatif.



Norton Antivirus 2014

Finissons le tour d'horizon de nos antivirus payants avec l'incontournable Norton Antivirus, dont la popularité n'est plus à faire et pour cause, il est bien souvent proposé en partenariat avec des fabricants de PC...

Norton (2) 

Interface / Facilité d'usage 

NortonDepuis l'arrivée de Windows 8, Norton a changé de visage et se voulait plus graphique, mais pas forcément toujours ergonomique. Cette année, Symantec clarifie un peu les choses et réorganise ses rubriques pour miser sur des icônes et un ensemble de cases à cocher. Une interface qui se veut particulièrement étudiée pour les écrans tactiles et qui s'adresse principalement aux utilisateurs lambda.

Ainsi, tout est plus ou moins automatisé, et les réglages restent limités pour éviter toute bévue. Heureusement, l'efficacité de l'antivirus et sa transparence limitent l'impression de manque d'options qui reste toutefois relatif.

Les nouveautés de 2014

Référence dans le milieu il y a plusieurs années, Norton continue son chemin en misant sur des bases solides, à savoir l'analyse comportementale SONAR qui bénéficie d'une révision pour déceler avec plus d'efficacité les programmes cachés dans les fichiers Windows.

Grosse nouveauté de cette édition, un module qui permet une meilleure restauration des fichiers systèmes endommagés, mais qui ne fera toutefois pas de miracles dans les cas les plus sévères.

Comme pour une partie des autres antivirus de notre dossier, les nouveautés de l'antivirus à proprement parler sont légères, et c'est vers la suite Internet Security qu'il faudra se tourner pour en bénéficier.

Performances 

N'y allons pas par quatre chemins, Norton Antivirus 2014 est dans la lignée des précédentes versions et ne fait pas vraiment ni moins bien ni mieux. L'antivirus se situe actuellement dans le bas du classement de nos tests internes ainsi que ceux du laboratoire AV-TEST avec toutefois un peu plus de 80 % de détection des virus et malwares.

Le principal problème de Norton reste sa capacité à désinfecter les PC hôtes, le gros de son action se limitant à la mise en quarantaine sans réussir parfois à éradiquer les fichiers suspects ou dangereux.

Malgré tout, Norton Antivirus brille dans un domaine : l'occupation CPU. Jamais l'antivirus n'aura monopolisé plus de 8 % de nos ressources système lors des analyses poussées.



Avast Antivirus 2014

Qu'on se le dise, Avast souhaite s'imposer parmi les meilleures solutions antivirales gratuites et n'hésite pas à bousculer les utilisateurs en chamboulant leurs habitudes. Beaucoup de changement à noter donc dans cette version.

Avast 

Interface / Facilité d'usage

AvastDifficile de reconnaitre Avast! dans cette version qui profite d'une nouvelle refonte graphique plus proche de la version 7 là encore pensée pour les interfaces tactiles. En résultent des rubriques claires et très accessibles. Tout est ordonné à la perfection et les options accessibles et détaillées.

Globalement, Avast mise comme sur la concurrence sur la simplicité offerte par son mode automatique. Dans l'ensemble, l'utilisateur n'a pas à opérer un quelconque réglage dans l'absolu, tant qu'il accepte d'être importuné par des notifications à chaque détection ou sur chaque action considérée comme suspecte. Heureusement, il est possible de forcer l'application automatique des actions de l'antivirus pour obtenir une protection transparente et efficace. Gare toutefois à la détection de faux positifs, Avast pèche par excès de zèle et se révèle à cheval sur nombre de fichiers.

On apprécie comme toujours la foule de fonctionnalités comme la protection anti-phishing, anti spam, l'exécution de programmes suspects dans une sandbox, ou la comparaison des fichiers avec une base de données de réputations stockée dans le cloud.

Nouveautés de 2014

Outre l'interface, le gros des améliorations se concentre sur le moteur d'analyse qui se veut toujours plus performant, notamment avec les programmes supposés légitimes de Windows.

Ajout intéressant, l'arrivée d'un mode de protection " renforcé" qui permettra aux utilisateurs les moins aguerris de bloquer presque totalement leur PC et de ne désigner qu'une liste de logiciels certifiés capables d'être lancés ou d'opérer des modifications sur la machine.

Performances

Avec plus de 98 % de détection de virus et malwares, Avast! se classe parmi les meilleures solutions antivirales, y compris les payantes. Grosse surprise également concernant l'occupation système puisque Avast! est tout simplement l'antivirus qui consomme le moins de ressources de notre comparatif, avec moins de 5 % en pic d'activité sur des analyses approfondies... Compte tenu de l'efficacité du logiciel, c'est un véritable exploit.



AVG Antivirus Free edition 2014

Depuis son lancement, AVG mise sur la simplicité, tant au niveau des fonctionnalités que de son utilisation. Un antivirus basique qui se limite à l'essentiel.

AVG-Antivirus-Free-2014 

Interface / Facilité d'usage

AVGDepuis 2013, AVG mise sur une interface reprenant des tuiles et des raccourcis facilitant son utilisation avec les écrans tactiles. Une orientation qui facilite l'accès aux réglages et aux fonctions et qui se veut à la fois claire et simplifiée.

En essence, AVG se limite aux basiques : analyse, protection Web, anti phishing, anti spam. Pas de quoi perdre l'utilisateur en chemin, cependant les paramètres avancés paraissent plus brouillons, mais sauront séduire les utilisateurs avancés.

Nouveautés de 2014

Concernant cet aspect il n'y a pas grand-chose à déclarer... depuis la dernière version, AVG Free ne propose rien de nouveau, le gros des nouveautés étant principalement dédié à la version payante.

Reste que la solution se veut basique, mais complète puisque AVG intègre une protection de la vie privée, ainsi qu'un module anti rootkit.

Performances 

Malgré le peu de fonctionnalités qu'il propose, AVG se sort haut la main des différents tests menés en laboratoire. On note ainsi une détection de plus de 99 % des menaces lui étant soumises.

Concernant l'occupation système, AVG se veut le mauvais élève du comparatif avec des pics d'activités occupant plus de 70% des ressources CPU. C'est actuellement le plus lourd des antivirus de notre dossier.



Avira Free Antivirus

Grande nouvelle pour les utilisateurs d'Avira, l'éditeur a annoncé que les mises à jour du logiciel devraient arriver plus régulièrement, contrairement au modèle actuel basé sur une évolution annuelle.

avira 2014 

Interface / Facilité d'usage

AviraPas de grands changements du côté de l'interface d'Avira qui conserve un affichage pour le moins clair, mais qui paraitra peut-être d'un autre âge comparé à la concurrence qui mise sur de grosses icônes ou tuiles. Avira mise ainsi sur la sobriété davantage que l'aspect graphique. Malgré tout, l'ensemble reste clair y compris lorsque l'on fait défiler l'ensemble des options avancées.

Pas de réglage manuel à faire, Avira s'occupe de tout et se permet de demander à l'utilisateur quelles actions sont à mener lors de la découverte de problèmes sévères. Dans l'ensemble l'antivirus reste assez discret, et notamment dans cette version concernant la promotion de la version payante qui à défaut de disparaitre totalement se veut beaucoup moins mise en avant.

Les nouveautés de 2014

La grosse nouveauté qui impacte les performances d'Avira est l'arrivée de l'intégration du Cloud dans la détection des menaces en marge de l'analyse heuristique et de l'utilisation des bases de signatures. Concrètement, l'antivirus pioche dans une base de données mise à jour en continu dans le Cloud par l'ensemble des autres utilisateurs pour choisir la meilleure action à adopter face à une activité suspecte.

On note également l'arrivée d'un service de sauvegarde en ligne ( gratuit pour 5Go de données) qui permettra aux utilisateurs de sécuriser des dossiers sensibles.

On apprécie également l'arrivée d'un anti rootkit personnalisable, tout comme une plus grande diversité dans le degré d'analyse des fichiers stockés sur l'ordinateur.

Performances 

Comme la concurrence, Avira Antivirus gratuit se positionne dans la moyenne haute avec plus de 98 % de détection des menaces. Là encore, la simplicité du logiciel permet à ce dernier de se positionner troisième en termes d'occupation système avec à peine 10 % d'occupation CPU monopolisé en pic.



Microsoft Windows Defender

Impossible d'évoquer les antivirus gratuits sans aborder la question de l'utilité de la solution proposée par Microsoft. Anciennement Microsoft Security Essentials, la solution de Windows 8 se nomme désormais Windows Defender.

Interface / facilité d'usage

Windows DefenderDu côté de l'interface, Microsoft fait simple avec une édition Windows 8 qui ne brille pas forcément par les changements mis à part quelques retouches esthétiques.

Simple, mais efficace, le peu d'options laissées à l'utilisateur évite de perturber les néophytes, mais rebutera sans doute les utilisateurs expérimentés, tant les fonctions sont limitées ( Antivirus, pare-feu, antiphishing et protection des téléchargements sous Internet Explorer ).

D'ailleurs, l'antivirus se limite à un mode automatique qui permet de lancer des analyses sur demande en plus de la protection active. Pas question toutefois de configurer les actions à opérer lors de la découverte de menaces. En ce sens, l'antivirus se veut transparent, mais relativement frustrant en cas de découverte de faux positif.

Performances

Qu'on se le dise, Windows Defender est un antivirus à privilégier à défaut de disposer d'une connexion à Internet permettant de télécharger mieux. Avec 80 % seulement de détection de menaces, il suffira toutefois aux utilisateurs avertis n'ayant pas d'habitudes " à risque".

Windows Defender n'est pas non plus aussi léger que peuvent l'être d'autres solutions bien plus performantes. Il a ainsi occupé plus de 38 % de nos ressources CPU lors de ses analyses.



Quel antivirus choisir ?

Notre dossier a pu démontrer que, peu importe la solution actuellement choisie mise à part une ou deux exceptions, la capacité des antivirus actuels à détecter et à traiter les menaces est globalement très satisfaisante, qu'il s'agisse des solutions payantes comme des gratuites.

Dans de nombreux cas, ce sont les fonctionnalités en extra qui feront la différence, en fonction des besoins de l'utilisateur, mais aussi et surtout de son comportement vis-à-vis d'Internet.

Un utilisateur averti qui ne télécharge que très peu ou via des sites définis comme fiables n'aura ainsi pas de réel intérêt à s'orienter vers des suites de sécurité trop lourdes ou des antivirus très évolués.

Au contraire, les utilisateurs disposant d'un PC familial sur lequel des personnes non averties peuvent être amenées à représenter un risque pour la machine auront tout intérêt à miser non seulement sur une solution antivirale poussée, mais aussi sur les antivirus les plus restrictifs.

Payant ou gratuit ?

C'est la question que l'on peut se poser... En termes de détection antivirale et de traitement des infections, aujourd'hui rien ne permet de dire qu'un antivirus payant réalise un meilleur travail qu'une solution gratuite utilisant des moteurs similaires ( analyse heuristique, bases de signatures, réputation Cloud...).

Ce qui ressort globalement des versions payantes à l'heure actuelle, c'est qu'elles proposent des fonctionnalités qui vont au-delà de la simple protection antivirale, avec toutefois quelques limites puisque les éditeurs proposent également des suites de sécurité en parallèle, souvent facturées encore plus cher.

S'il ne fallait retenir aujourd'hui qu'un seul antivirus dans chacune des deux catégories, notre choix irait pour BitDefender Antivirus Plus 2014 pour la version payante, et pour Avast Antivirus 2014 concernant les antivirus gratuits.

Chacun propose en effet quelques fonctionnalités qui vont au-delà de la protection antivirale, et offrent des résultats plus que satisfaisants sans entrainer de ralentissement des machines hôte.

Antivirus 



+ Les plus
  • Une efficacité à toute épreuve
  • Une protection qui va au-delà du simple antivirus
  • Un mode automatique qui séduira les néophytes, et des réglages pour combler les utilisateurs avancés
  • Une efficacité parfaite
  • Consomme peu d'espace et de ressources
  • Une protection transparente
  • Un peu de fraicheur dans l'interface autrefois austère
  • Une excellente protection
  • L'interface toujours agréable et encore simplifiée
  • La protection optimale
  • Le pare-feu aux fonctionnalités très avancées
  • La protection Web efficace
  • Une interface qui gagne en simplicité
  • La simplicité d'usage pour l'utilisateur moyen
  • L'impact quasi nul sur les performances système
  • De bonnes performances en protection
  • Très léger
  • Un antivirus très facile à prendre en mains, sans extras
  • Une protection optimale
  • Une solution simple, mais très efficace
  • Très léger à l'usage
  • Intégré à Windows 8, une solution par défaut appréciable
- Les moins
  • Un contrôle parfois difficile à reprendre
  • Une installation assez lourde
  • Une interface claire en mode automatique qui devient brouillonne dans les réglages avancés
  • Des nouveautés invisibles pour l'utilisateur, parfois futiles ( Autostart)
  • Les nouveautés peu nombreuses, reléguées à la suite maison de Kaspersky
  • Un peu lourd
  • Quelques manques dans les options de réglage
  • Le taux de détection
  • L'abondance de liens invitant à basculer vers la version payante.
  • Les options en apparence gratuites, limitées à la version payante
  • Les lenteurs engendrées par son activité trop lourde
  • L'absence de protection des mails
  • Trop lourd
  • Manque de fiabilité

  • Partager ce contenu :
Vos commentaires Page 1 / 4
Trier par : date / pertinence
bstn35 offline Hors ligne Vétéran icone 1008 points
Le #1721682
"Bitdefender a occupé jusqu'à 38 % de la capacité de notre CPU"

Au secours...

Pour ma part je garde mon ESET Nod32 qui, tout en étant aussi efficace, ne ralenti pas la machine


En revanche, il y a 2 informations qu'il aurait été intéressant de trouver dans le comparatif :
- la fréquence de mise à jour de la base de virus
- le temps de diffusion moyen entre la découverte d'un virus et l'ajout de la signature dans la base de virus

Ce n'est certes pas simple à trouver comme information et pourtant c'est primordial
LaGrume offline Hors ligne Vétéran icone 1390 points
Le #1722202
"Qu'on se le dise, Windows Defender est un antivirus à privilégier à défaut de disposer d'une connexion à Internet permettant de télécharger mieux."

J'aime beaucoup cette phrase
Le #1722472
De toute façon pour certaines personnes, même prendre le meilleur antivirus le plus cher et complet ne suffira même pas

Le mieux, c'est d'expliquer et montrer aux gens comment éviter les conneries et infections.
Ensuite, le simple "Windows Defender", parfeu de Windows, filtre SmartScreen et la protection contre le tracking d'IE suffit largement; contrairement à une personne ayant un antivirus haut de gamme, qui utilise 50% de ses fonctionnalités et qui clique n'importe où en surfant sans se poser de questions.
razorbak56 offline Hors ligne Vétéran avatar 1100 points
Le #1722482
Etant dans un SAV informatique, tous les pc qui reviennent sont infectés alors qu'ils avaient AVAST, je ne comprends pas votre classement, AVAST est lourd, lent, intrusif, pose des questions que les internautes ne savent meme pas répondre la plupart du temps, et attaqué par tous les virus dignes de ce nom

MSE ou defender sur windows 8 reste la solution la plus appropriée, je me demande parfois si vos tests sont réels ou si vous vous faites payer par les éditeurs, il faut etre sur le terrain pour juger...
KAISER59 offline Hors ligne VIP icone 9293 points
Le #1722492
J'utilise AVIRA depuis 1997 et je dois dire qu'en gratuit on ne fait pas mieux !!!

AVAST est une fumisterie par contre, totalement incapable de gérer la moindre infection......
dmapdm offline Hors ligne Héroïque icone 985 points
Le #1722502
razorbak56 a écrit :

Etant dans un SAV informatique, tous les pc qui reviennent sont infectés alors qu'ils avaient AVAST, je ne comprends pas votre classement, AVAST est lourd, lent, intrusif, pose des questions que les internautes ne savent meme pas répondre la plupart du temps, et attaqué par tous les virus dignes de ce nom

MSE ou defender sur windows 8 reste la solution la plus appropriée, je me demande parfois si vos tests sont réels ou si vous vous faites payer par les éditeurs, il faut etre sur le terrain pour juger...


Je travaille au support tech en tant qu'Intégrateur / 2 mag.

Je suis tout à fait d'accord aussi sur vos propos.

Par contre, il faut absolument que les clients soient plus vigilent.

Il y a une solution qui peut aider ... un peu. http://unchecky.com/
il s'installe en tant que service sous Windows et permet de décocher les logiciels addons.

Car pas mal de problèmes arrivent simplement en installant un programme.
Bref il intervient avant. c'est pas mal. Nous sommes en cours de test. Oui c'est Russe hum hum.


Wait and see.

Bref pour en finir avec les antivirus, oui il en faut bien un mais lequel ? difficile. c'est en fonction aussi de la sagesse des clients finaux.
Nous vendons AVG, oui AVG se repose en ce moment c'est pas très sexy... mais bon il fait en générale son travail.

J'utilise aussi sur un autre poste Norton Internet sécurity. pas mal coté perf.. et oui je valide qu'il laisse qq trucs passer.

Bon courage à tous.

Philippe


Lebubu offline Hors ligne Vénéré icone 3116 points
Le #1722522
Non mais je le crois pas.

Combien vous donnent l'éditeur d'Avast ? Parce que franchement lire que :
"Avec plus de 98 % de détection de virus et malwares, Avast! se classe parmi les meilleures solutions antivirales, y compris les payantes." ça fait juste mal au cœur.

Quand on travaille en dépannage informatique, que ce soit chez les particuliers ou chez les professionnels, comme le dit "razorbak56" et "KAISER59" avec qui je suis d'accord à 200%, on sait juste qu'Avast est la pire catastrophe qui existe. Cet antiriendutout ne vois pas une vache dans un couloir

Et d'ailleurs curieusement la référence au laboratoire AV-TEST disparait comme par magie dans cette affirmation dont ont ne sais d’où elle sort ? Pour ceux qui veulent savoir allé donc voir sur le site d'AV-TEST et comparé Avast et Avira !

Bref à mon grand désespoir GNT fait comme les autres, il publie des trucs très légèrement suggéré sans pousser l’analyse . Et le résultat de cette propagande c'est tous les pauvres gars qui comprennent rien à l'informatique et qui se font truander en toute sérénité, et oui il on Avast il risquent rien
Padrys offline Hors ligne Vénéré icone 4121 points
Le #1722602
Je fais aussi du support informatique, et quand je lis :
"L'antivirus se veut assez souple avec le système et n'impacte pas les performances de notre PC test (Core i7 3.05 Ghz, 16 Go de RAM).", ça me fait doucement rire, sachant que le PC moyen d'un client c'est un AMD avec 2 core 1Go de RAM.

Pour moi les principaux critères de sélection ça va être :
. le taux de détection en passif (combien de clients pensent à scanner manuellement ou planifier ?),
. l'utilisation des ressources (principalement mémoire, après le CPU).

Globalement, les antivirus détectent autour de 95% en actif, et 70-80% en passif, et pour les ressources, c'est simple, ça ne fait qu'augmenter (faut bien justifier une nouvelle version, payante ou non, sauf rare exception : ceux qui ont connu les vieux Norton et les derniers, c'est quand même plus souple maintenant).
FRANCKYIV away Absent VIP icone 55326 points
Premium
Le #1722622
dmapdm a écrit :

razorbak56 a écrit :

Etant dans un SAV informatique, tous les pc qui reviennent sont infectés alors qu'ils avaient AVAST, je ne comprends pas votre classement, AVAST est lourd, lent, intrusif, pose des questions que les internautes ne savent meme pas répondre la plupart du temps, et attaqué par tous les virus dignes de ce nom

MSE ou defender sur windows 8 reste la solution la plus appropriée, je me demande parfois si vos tests sont réels ou si vous vous faites payer par les éditeurs, il faut etre sur le terrain pour juger...


Je travaille au support tech en tant qu'Intégrateur / 2 mag.

Je suis tout à fait d'accord aussi sur vos propos.

Par contre, il faut absolument que les clients soient plus vigilent.

Il y a une solution qui peut aider ... un peu. http://unchecky.com/
il s'installe en tant que service sous Windows et permet de décocher les logiciels addons.

Car pas mal de problèmes arrivent simplement en installant un programme.
Bref il intervient avant. c'est pas mal. Nous sommes en cours de test. Oui c'est Russe hum hum.


Wait and see.

Bref pour en finir avec les antivirus, oui il en faut bien un mais lequel ? difficile. c'est en fonction aussi de la sagesse des clients finaux.
Nous vendons AVG, oui AVG se repose en ce moment c'est pas très sexy... mais bon il fait en générale son travail.

J'utilise aussi sur un autre poste Norton Internet sécurity. pas mal coté perf.. et oui je valide qu'il laisse qq trucs passer.

Bon courage à tous.

Philippe


J'ai testé unchecky sur le logiciel SUPER pour prendre un exemple.

Je n'avais plus rien à décocher effectivement ... mais à la fin de l'installe, j'avais un beau malware dans le PC ...

Donc les versions beta, non merci
Great Sword Zowie away Absent VIP icone 5947 points
Le #1722652
Perso je tourne sous COMODO, il est peut être pas dans les meilleurs antivirus, mais reste le meilleur Firewall d'après matousec.com, depuis 5 ans déjà.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire