Donald Trump attaque Facebook, Google et Twitter en justice !

Le par Jérôme G.  |  37 commentaire(s) | Source : USA Today
donald-trump-facebook

Retour médiatique de Donald Trump. L'ancien président des États-Unis attaque en justice Facebook, Google, Twitter et leurs dirigeants avec des accusations de censure. Une action en recours collectif.

L'ancien président des États-Unis Donald Trump se fait le porte-étendard d'une action en justice qui vise Facebook, Google et Twitter, ainsi que leurs patrons respectifs Mark Zuckerberg, Sundar Pichai et Jack Dorsey qu'il accuse de mettre en œuvre une censure illégale et inconstitutionnelle.

twitter-donald-trump

Via ce qu'il dénonce comme de la censure à son encontre et contre d'autres personnes, une liste noire et des actions à motivation politique, Donald Trump pointe du doigt une violation du premier amendement de la Constitution américaine.

" Nous demandons au tribunal fédéral du district sud de la Floride d'ordonner l'arrêt immédiat de la censure illégale et honteuse des Américains par des entreprises de réseaux sociaux. […] Nous demandons la fin des bannissements fantômes, des silences, des listes noires, des annulations. "

America First… contre les Big Tech américaines

L'action intentée par Donald Trump prend la forme d'un recours collectif avec le soutien de l'organisation America First Policy Institute (AFPI) qui se présente comme un institut de recherche non partisan et à but non lucratif. Son leitmotiv America First… est bien connu de Donald Trump qui en a usé lors de sa campagne présidentielle.

" Cette action en justice n'est pas la fin de ce combat, c'est un début ", déclare l'AFPI. " Nous continuerons à soutenir les efforts des Américains de tous les jours pour demander des comptes aux Big Tech. " L'organisation appelle chaque Américain à " partager son histoire personnelle de la censure " des géants de la tech et souligne vouloir protéger leurs libertés du premier amendement.

" Tous les Américains ont besoin de la victoire de Donald Trump, non pas pour ce que cela signifie pour lui, mais pour ce que cela signifie pour chaque homme, femme et enfant américain ", ajoute l'AFPI.

Dans une réaction sur Twitter, un ancien procureur fédéral et d'État américain (qui intervient désormais pour CNN) a réagi à l'annonce de Donald Trump : " Le tout premier mot du premier amendement est Congrès. […] Cela signifie que le premier amendement s'applique aux acteurs gouvernementaux, pas aux entreprises privées. "

Avec le recours collectif, Donald Trump écarte l'idée d'un règlement amiable et entend obtenir des dommages-intérêts de " potentiellement des milliers de milliards de dollars. " Un simple coup médiatique pour Donald Trump ?

Privé des gros réseaux sociaux

Après l'intervention de son Conseil de surveillance pour des précisions, Facebook a suspendu Donald Trump de son réseau social principal et d'Instagram pour une période de deux ans à compter du 7 janvier 2021.

donald-trump-facebook

Alors qu'il était encore président des États-Unis mais perdant des dernières élections face à Joe Biden, Donald Trump n'a eu de cesse de dénoncer une fraude électorale. Il a été considéré qu'il a entretenu un climat présentant un risque de violence. Ses paroles de soutien à des personnes impliquées dans les événements au Capitole à Washington le 6 janvier - avec des émeutes - auraient légitimé leurs actions.

La chaîne YouTube (dans le giron de Google) de Donald Trump a également été suspendue, tandis qu'il a été banni à vie du réseau social de microblogging Twitter qui était son outil de communication favori.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information
  • Facebook suspend Donald Trump pour deux ans
    Facebook suspend Donald Trump pour deux ans à compter du 7 janvier dernier. Le réseau social modifie ses règles de modération pour les responsables politiques. Il n'y aura plus de traitement spécial.
  • Pas de come-back de Donald Trump sur Facebook
    La Cour suprême de Facebook confirme la suspension de Donald Trump qui ne pourra pas faire dans l'immédiat son retour sur le réseau social le plus utilisé au monde.

Vos commentaires Page 1 / 4

Trier par : date / pertinence
skynet online Connecté VIP icone 84248 points
Le #2136755
Bah, il devait pas créer son propre réseau social dans lequel il pourrait dire tout ce qu'il veut ? C'était son plan non ?
FRANCKYIV away Absent VIP icone 55434 points
Premium
Le #2136756
Banni à vie de Twitter ...

Je n'ai envie de dire qu'une chose :

lllooooosssseeerrrrrrr !!!
Anonyme offline Hors ligne VIP avatar 15766 points
Le #2136761
Que l'on aime ou pas Trump là-dessus je pense qu'il a raison. Ce n'est pas à une entreprise privée d'appliquer de la censure en tout cas sous cette forme. Que les messages illégaux soient censurés aucun problème. Que les faux comptes soient fermés aucuns problème. Que l'on ferme un vrai compte c'est de la censure pure. Normalement Trump devrait gagner sans trop de mal si la justice n'est pas trop pourrie.
FRANCKYIV away Absent VIP icone 55434 points
Premium
Le #2136763
cycnus a écrit :

Que l'on aime ou pas Trump là-dessus je pense qu'il a raison. Ce n'est pas à une entreprise privée d'appliquer de la censure en tout cas sous cette forme. Que les messages illégaux soient censurés aucun problème. Que les faux comptes soient fermés aucuns problème. Que l'on ferme un vrai compte c'est de la censure pure. Normalement Trump devrait gagner sans trop de mal si la justice n'est pas trop pourrie.


C'est une entreprise privée, pour moi elle fait absolument ce qu'elle veut

T'es pas content ?
Crée ton propre site ... C'est ça internet.
Anonyme
Le #2136765
cycnus a écrit :

Que l'on aime ou pas Trump là-dessus je pense qu'il a raison. Ce n'est pas à une entreprise privée d'appliquer de la censure en tout cas sous cette forme. Que les messages illégaux soient censurés aucun problème. Que les faux comptes soient fermés aucuns problème. Que l'on ferme un vrai compte c'est de la censure pure. Normalement Trump devrait gagner sans trop de mal si la justice n'est pas trop pourrie.


"ON" a laissé grossir démesurément des entreprises privés, du coup elles s'arrogent les droits et fixent les règles qu'elles veulent étant donné qu'elle sont privés, pour moi ça n'a rien d'anormal si ce n'est la grosseur des entreprises qui finalement influes sur le monde entier.
A ce compte là il faut démanteler toutes les entreprises privées qui atteignent une "certaine" taille.

Personnellement je suis pour la suppression pure et simple de ces réseaux sociaux, mais ça n'est que mon avis personnel à moi même .

Trompette n'en est pas à son premier coup médiatique, son plaisir c'est qu'on parle de lui, quel qu'en soit la raison

Quand aux "milliers de milliards de dollars"
mokocchi offline Hors ligne Héroïque icone 827 points
Le #2136769
skynet a écrit :

Bah, il devait pas créer son propre réseau social dans lequel il pourrait dire tout ce qu'il veut ? C'était son plan non ?


Son équipe a créé GETTR. Hacké le jour du lancement. LOL.

@sansimportance
non il y a des choses positives sur les réseaux sociaux. Mais je suis pour que l'on supprime la politique de ces réseaux, chose qui n'arrivera jamais malgré les risques d'échanges toxiques et surtout, d'ingérence.
Ce qui arrivera à la place ce sera toujours plus de politique, avec un seul courant dominant acceptable et tout le monde utilisera des machines attachées à l'identité avec lien fort. Ce n'est pas pour rien les exigences de trust computing chez Microsoft.
Anonyme
Le #2136770
mokocchi a écrit :

skynet a écrit :

Bah, il devait pas créer son propre réseau social dans lequel il pourrait dire tout ce qu'il veut ? C'était son plan non ?


Son équipe a créé GETTR. Hacké le jour du lancement. LOL.

@sansimportance
non il y a des choses positives sur les réseaux sociaux. Mais je suis pour que l'on supprime la politique de ces réseaux, chose qui n'arrivera jamais malgré les risques d'échanges toxiques et surtout, d'ingérence.
Ce qui arrivera à la place ce sera toujours plus de politique, avec un seul courant dominant acceptable et tout le monde utilisera des machines attachées à l'identité avec lien fort. Ce n'est pas pour rien les exigences de trust computing chez Microsoft.


"...non il y a des choses positives sur les réseaux sociaux..."
Chacun voit midi à sa porte, mais je veux bien que tu me cite quelques "choses positives"

Et tant qu'on y es, un truc du genre "bien" "pas bien" pour voir de quel coté penche la balance
skynet online Connecté VIP icone 84248 points
Le #2136771
cycnus a écrit :

Que l'on aime ou pas Trump là-dessus je pense qu'il a raison. Ce n'est pas à une entreprise privée d'appliquer de la censure en tout cas sous cette forme. Que les messages illégaux soient censurés aucun problème. Que les faux comptes soient fermés aucuns problème. Que l'on ferme un vrai compte c'est de la censure pure. Normalement Trump devrait gagner sans trop de mal si la justice n'est pas trop pourrie.


Justement c'est privé ! Ils ont une charte d'utilisation, si elle n'est pas respectée : ouste !
C'est aussi simple que ça.
Mouve92 away Absent VIP icone 8984 points
Le #2136774
cycnus a écrit :

Que l'on aime ou pas Trump là-dessus je pense qu'il a raison. Ce n'est pas à une entreprise privée d'appliquer de la censure en tout cas sous cette forme. Que les messages illégaux soient censurés aucun problème. Que les faux comptes soient fermés aucuns problème. Que l'on ferme un vrai compte c'est de la censure pure. Normalement Trump devrait gagner sans trop de mal si la justice n'est pas trop pourrie.


.
Mais c'est bien sûr, si Trump ne gagne pas... c'est que la justice est pourrie !!!
skynet online Connecté VIP icone 84248 points
Le #2136777
cycnus a écrit :

Que l'on aime ou pas Trump là-dessus je pense qu'il a raison. Ce n'est pas à une entreprise privée d'appliquer de la censure en tout cas sous cette forme. Que les messages illégaux soient censurés aucun problème. Que les faux comptes soient fermés aucuns problème. Que l'on ferme un vrai compte c'est de la censure pure. Normalement Trump devrait gagner sans trop de mal si la justice n'est pas trop pourrie.


Voilà, tout est expliqué ici :


https://www.20minutes.fr/high-tech/3079743-20210708-pourquoi-plainte-donald-trump-contre-facebook-twitter-google-presque-aucune-chance-aboutir#xtor=RSS-149
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire