Éducation nationale et Microsoft : Anticor porte plainte

Le par Jérôme G.  |  20 commentaire(s)
windows-11-se-wallpaper

L'association anticorruption Anticor porte plainte devant le Parquet national financier pour un marché accordé à Microsoft par l'Éducation nationale.

Association de lutte contre la corruption et pour l'éthique en politique, Anticor annonce avoir déposé en début de mois une plainte auprès du Parquet national financier. Elle porte sur des " soupçons de favoritisme " dans l'attribution d'un marché public de l'Éducation nationale à Microsoft.

Pour un montant de 8,3 millions d'euros, un appel d'offres en 2020 concernait la " concession de droits d'usage à titre non exclusif, en mode perpétuel ou en mode locatif, de solutions Microsoft et services associés couvrant les usages des agents des services centraux et déconcentrés " des ministères de l'Éducation nationale et de l'Enseignement supérieur.

Anticor souligne que l'accord a pour objet l'équipement de 800 000 postes en licence Microsoft et pointe du doigt une procédure " construite aux bénéfices exclusifs de la société américaine, alors même que des entreprises françaises de logiciels libres proposent des solutions aux fonctionnalités et performances équivalentes. "

L'Éducation nationale oublie ici le logiciel libre ?

L'association considère que l'intitulé même du marché exclut toute alternative à Microsoft dont les solutions sont explicitement citées. Elle rappelle par ailleurs que dans le cadre du Code de l'éducation, qui rassemble des lois en vigueur dans le domaine de l'éducation, les logiciels libres sont à utiliser en priorité.

code-education-priorite-logiciel-libre

Les interrogations d'Anticor ne sont pas nouvelles. Elles font écho aux reproches qui avaient été exprimés par le Conseil National du Logiciel Libre (CNLL) qui regroupe des associations françaises d'entreprises du logiciel libre. Anticor fait aussi référence à un article du " Canard enchaîné " en septembre 2020.

" Si les faits sont avérés, ils pourraient représenter une atteinte importante aux règles de la commande publique, aussi bien dans la liberté d'accès que dans l'égalité de traitement des candidats ", écrit Anticor qui souligne " une relation commerciale dangereuse entre une administration française et un géant du numérique jouissant d'un monopole quasi absolu alors même que des entreprises offrent des solutions équivalentes. "

Par le passé, un accord entre le ministère de l'Éducation nationale et Microsoft a déjà pu faire réagir d'une manière similaire. Sans pour autant être annulé au final.

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Trier par : date / pertinence
lebonga online Connecté VIP avatar 33174 points
Le #2163145
Ca fait plus de 30 ans que ça dure, si Anticor parvient à faire bouger les choses, c'est beau, mais je doute fortement...
skynet offline Hors ligne VIP icone 88151 points
Le #2163146
lebonga a écrit :

Ca fait plus de 30 ans que ça dure, si Anticor parvient à faire bouger les choses, c'est beau, mais je doute fortement...


+1000
BombingBasta online Connecté Vénéré icone 4166 points
Le #2163149
En gros l'appel d'offre c'est "siouplaiiiii microsooooooft, faites nous un priiiiiiiiiiiix".

En effet, pathétique...
Mouve92 offline Hors ligne VIP icone 10070 points
Le #2163156
BombingBasta a écrit :

En gros l'appel d'offre c'est "siouplaiiiii microsooooooft, faites nous un priiiiiiiiiiiix".

En effet, pathétique...


"En effet, pathétique..."
.
Oui, ton commentaire...
Mais en fait, tu ne sais pas ce qu'est un appel d'offre !
zzepx offline Hors ligne VIP icone 9890 points
Premium
Le #2163158
Mouve92 a écrit :

BombingBasta a écrit :

En gros l'appel d'offre c'est "siouplaiiiii microsooooooft, faites nous un priiiiiiiiiiiix".

En effet, pathétique...


"En effet, pathétique..."
.
Oui, ton commentaire...
Mais en fait, tu ne sais pas ce qu'est un appel d'offre !


Il n'a peut-être pas totalement tord.

La plupart du temps, officiellement, on annonce que le choix portera sur le mieux disant (meilleur rapport qualité/prix) alors que c'est le moins disant (le moins cher) qui est choisi.... pour de la merde.

A l'opposé, il y a des exemples comme les contrats Decaux/TrottoirNet ou Bouygues qui sont de vrais scandales.
BombingBasta online Connecté Vénéré icone 4166 points
Le #2163171
Mouve92 a écrit :

BombingBasta a écrit :

En gros l'appel d'offre c'est "siouplaiiiii microsooooooft, faites nous un priiiiiiiiiiiix".

En effet, pathétique...


"En effet, pathétique..."
.
Oui, ton commentaire...
Mais en fait, tu ne sais pas ce qu'est un appel d'offre !


Quand un appel d'offre ne peut être comblé que pas une entreprise, j'appelle ça un appel du pied...
Mouve92 offline Hors ligne VIP icone 10070 points
Le #2163176
zzepx a écrit :

Mouve92 a écrit :

BombingBasta a écrit :

En gros l'appel d'offre c'est "siouplaiiiii microsooooooft, faites nous un priiiiiiiiiiiix".

En effet, pathétique...


"En effet, pathétique..."
.
Oui, ton commentaire...
Mais en fait, tu ne sais pas ce qu'est un appel d'offre !


Il n'a peut-être pas totalement tord.

La plupart du temps, officiellement, on annonce que le choix portera sur le mieux disant (meilleur rapport qualité/prix) alors que c'est le moins disant (le moins cher) qui est choisi.... pour de la merde.

A l'opposé, il y a des exemples comme les contrats Decaux/TrottoirNet ou Bouygues qui sont de vrais scandales.


"alors que c'est le moins disant (le moins cher) '
.
Oui j'appelais ça le moins faisant.
.
Mais le diable se cache toujours dans les détails du cahier des charges.!
Et qui le rédige ?
.
zzepx offline Hors ligne VIP icone 9890 points
Premium
Le #2163177
Mouve92 a écrit :

zzepx a écrit :

Mouve92 a écrit :

BombingBasta a écrit :

En gros l'appel d'offre c'est "siouplaiiiii microsooooooft, faites nous un priiiiiiiiiiiix".

En effet, pathétique...


"En effet, pathétique..."
.
Oui, ton commentaire...
Mais en fait, tu ne sais pas ce qu'est un appel d'offre !


Il n'a peut-être pas totalement tord.

La plupart du temps, officiellement, on annonce que le choix portera sur le mieux disant (meilleur rapport qualité/prix) alors que c'est le moins disant (le moins cher) qui est choisi.... pour de la merde.

A l'opposé, il y a des exemples comme les contrats Decaux/TrottoirNet ou Bouygues qui sont de vrais scandales.


"alors que c'est le moins disant (le moins cher) '
.
Oui j'appelais ça le moins faisant.
.
Mais le diable se cache toujours dans les détails du cahier des charges.!
Et qui le rédige ?
.


Il ne faut pas que ça s'ébruite, mais on est entre nous.

Quelques fois c'est le futur attributaire lui-même. Et quand de surcroit il peut consulter les offres avant l'ouverture des plis, c'est le pompon. Il suffit d'être en relation avec la bonne personne.
frèzetagada offline Hors ligne VIP icone 10392 points
Le #2163187
De toute façon, le gouvernement français considère, comme tous les gouvernements européens, qu'il ne faut pas 'fâcher' nos "amis' américains, qui nous protègent tant ... et donc leur opposer une quelconque résistance serait 'mal' !

En un mot comme en cinquante, retenir autre chose que Microsoft sera considéré comme une rébellion et un acte anti-américain ( à l'exception notable, d'un achat de solutions Apple ou Google, par exemple), amenant le président américain à taper sur les doigts de notre président, quel qu'il soit.

Bref, peu importent les lois françaises, les directives européennes etc, ... à la fin, on se couche.

Déjà, en temps normal, ils arrivent à nous carrer des AUKUS sans aucune réaction, ... alors, en temps de guerre, on n'en parle même pas. Je pense que Biden pourrait fusiller pour haute-trahison le petit merdeux, qui essaierait ...


DRDRDR offline Hors ligne Habitué avatar 149 points
Le #2163192
frèzetagada a écrit :

De toute façon, le gouvernement français considère, comme tous les gouvernements européens, qu'il ne faut pas 'fâcher' nos "amis' américains, qui nous protègent tant ... et donc leur opposer une quelconque résistance serait 'mal' !

En un mot comme en cinquante, retenir autre chose que Microsoft sera considéré comme une rébellion et un acte anti-américain ( à l'exception notable, d'un achat de solutions Apple ou Google, par exemple), amenant le président américain à taper sur les doigts de notre président, quel qu'il soit.

Bref, peu importent les lois françaises, les directives européennes etc, ... à la fin, on se couche.

Déjà, en temps normal, ils arrivent à nous carrer des AUKUS sans aucune réaction, ... alors, en temps de guerre, on n'en parle même pas. Je pense que Biden pourrait fusiller pour haute-trahison le petit merdeux, qui essaierait ...




je vais me faire l'avocat du diablemais la plupart du temps les logiciels libres ne sont pas à la hauteur par rapport aux logiciels commerciaux. La suite libre Office par exemple ne fait vraiment pas beaucoup d'efforts au niveau de l'interface pour faciliter l'utilisation par l'utilisateur avec des commandes qui se trouvent à des endroits vraiment peu logiques. Je ne parle pas de Linux tout semble fait pour rendre les choses le plus compliqué possible. A un moment, il faut aussi se demander si on ne mérite pas ce qui nous arrive...
maintenant en termes de rapport qualité-prix, la suite livre office est bien entendue le meilleur choix. en tout cas pour un particulier. Parce que pour un professionnel si on prend en compte la productivité et c'est moins évident.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire