Electronic Arts vise le rachat par Disney, Apple ou Amazon

Le par Mathieu M.  |  2 commentaire(s)
Battlefield 2042

Cela fait quelques mois que la rumeur évoque l'ouverture d'Electronic Arts vers un rachat, et les choses se confirment un peu plus.

Le marché du jeu vidéo a largement profité de ces deux dernières années de confinement et crise sanitaire pour doper ses chiffres... Néanmoins, la situation se complique pour les mêmes raisons : si le secteur a profité de nombreux achats de consoles et jeux pendant le confinement, les studios ont pris énormément de retard beaucoup de contenu a été reporté.

En conséquence, on assiste depuis l'année passée à une concentration du marché avec des rachats conséquents se jouant en dizaines de milliards de dollars.

Electronic Arts

Cela faisait plusieurs fois que l'on entendait des rumeurs autour de la volonté d'Electronic Arts, un des derniers géants du secteur, de se faire racheter... Les choses se confirment un peu plus selon un rapport partagé par Puck et Kotaku.

D'après les deux sites, Electronic Arts chercherait actuellement à se faire racheter par d'autres géants. Des négociations seraient ainsi engagées avec Disney, Apple et Amazon, trois acteurs aux épaules solides qui investissent justement massivement dans le jeu vidéo depuis plusieurs années.

Ces négociations auraient été entamées au lendemain de l'échec de la fusion avec NBCUniversal. Le rachat d'Activision Blizzard par Microsoft aurait par ailleurs encouragé EA à s'ouvrir à un rachat potentiel, même si une fusion est toujours prioritaire pour Andrew Wilson, l'actuel PDG du groupe.

Si EA cherche actuellement à être racheté alors que la marque a multiplié les rachats ces dernières années (plus de 5 milliards d'investissements), c'est que le groupe voit d'un mauvais oeil les rapprochements récents, notamment les dernières fusions et rachats du côté de Microsoft et Sony qui devraient déséquilibrer le marché... L'objectif serait donc de négocier un rachat pour conserver à avoir suffisamment de poids sur le secteur, ou du moins de réussir à motiver des investisseurs avant une éventuelle chute de revenus.

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
mokocchi offline Hors ligne Vétéran icone 1229 points
Le #2163796
La consolidation du secteur du jeu-vidéo par les géants du web et des médias est assez inquiétante. À terme il n'y aura plus aucune société du jeu-vidéo côtée en bourse. Au niveau des jeux, on risque de revenir à une situation qui ressemblera à Netflix où Steam perdra des franchises phares à nouveau, et Sony n'a pas la puissance financière de Microsoft côté consoles. Pour l'instant les éditeurs ont une certaine candeur en promettant que les jeux sont multi-plateformes, mais la situation peut évoluer à tout moment, à cause d'une crise diplomatique ou histoire de verrouiller le marché et d'évincer toute concurrence non américaine.
Kimyh offline Hors ligne Vénéré avatar 4164 points
Le #2163895
Ouais bof, on parle d une boîte cancer qui sort daube sur daube, qui cherche à se faire racheter par une grosse boîte qui n a pas ou peu d expérience sur le secteur du jeu vidéo.
Ça va autant faire bouger les lignes que si moi je pète à la frontière russe.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire