Europol doit effacer une énorme quantité de données personnelles

Le par Jérôme G.  |  5 commentaire(s)
europol

L'Office européen de police a reçu l'ordre de supprimer des pétaoctects de données pour lesquelles un lien avec la criminalité n'a pas été établi.

Autorité indépendante en charge de la protection des données au niveau de l'Union européenne, l'EDPS (European Data Protection Supervisor) a ordonné à Europol de supprimer des données concernant des personnes sans lien établi avec une activité criminelle.

Le gros ménage à faire dans un délai de 12 mois dans les bases de données des systèmes de l'Office européen de police toucherait au moins 4 pétaoctets de données (4 millions de gigaoctets) d'après The Guardian. Une analogie est faite avec 3 millions de CD-Rom et pour des milliards d'informations personnelles.

La décision du contrôleur européen de la protection des données fait suite à une enquête ouverte en avril 2019. En septembre 2020, Europol avait reçu un avertissement pour la subsistance de problèmes structurels, avec notamment une entorse au respect du principe de minimisation.

La Commission nationale de l'informatique et des libertés définit ce principe de minimisation par le fait que " les données à caractère personnel doivent être adéquates, pertinentes et limitées à ce qui est nécessaire au regard des finalités pour lesquelles elles sont traitées. "

europe

Effacement après 6 mois

Les données proviennent d'enquêtes criminelles menées par les autorités de police nationale des pays de l'Union européenne qui ont été partagées avec Europol. Les données relatives à des personnes sans lien prouvé avec des activités criminelles doivent être effacées après 6 mois.

" Une période de 6 mois pour la pré-analyse et le filtrage de grands ensembles de données devrait permettre à Europol de répondre aux demandes opérationnelles des États membres de l'UE s'appuyant sur Europol pour un soutien technique et analytique, tout en réduisant au minimum les risques pour les droits et les libertés des personnes ", déclare Wojciech Wiewiorowski de l'EDPS.

Pour Europol, la décision de l'EDPS aura un impact sur sa " capacité à analyser des ensembles de données complexes et volumineux à la demande des forces de l'ordre de l'UE. " Europol évoque des enquêtes en rapport avec le terrorisme, la cybercriminalité, le trafic international de drogue et les abus sur mineur. " Le soutien d'Europol implique souvent une période supérieure à 6 mois. "

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Padrys offline Hors ligne Vénéré icone 4267 points
Le #2154324
On va peut-être moins recevoir de convocations pour pédocriminalité







(pour ceux qui ne comprennent pas, oui, c'est du second degré).
jacob13 offline Hors ligne VIP icone 6915 points
Le #2154331
Padrys a écrit :

On va peut-être moins recevoir de convocations pour pédocriminalité







(pour ceux qui ne comprennent pas, oui, c'est du second degré.


Ma webcam est que compatible windows 98, elle fonctionnerait surement encore si un driver générique existait.
C'est pour cela que je lance un appel aux dons à ceux qui envoient ces emails de me faire parvenir une nouvelle pour rendre leurs messages plus crédibles.
AfricanJoker offline Hors ligne Héroïque avatar 682 points
Le #2154353
Et il faut croire qu'Europol va "vraiment" supprimer ça ?
kerlutinoec offline Hors ligne VIP icone 14752 points
Le #2154398
Mais bien sûr qu'interpol va effacer ces données ! C'est sur !
Usernet offline Hors ligne Héroïque icone 725 points
Le #2154405
Vue la taille des données, ils doivent faire des clones avec rotations des données de l’ensemble du web (visible/invisible) pour avoir le temps de retracer les parcours de chacun. Ce qui laisse au passage de beau jours aux criminels dans les rues.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire