Facebook bannit indéfiniment Donald Trump MAJ : Twitter suspend définitivement le compte de Trump

Le par Jérôme G.  |  105 commentaire(s)
donald-trump-facebook

Alors que Donald Trump joue désormais la carte de l'apaisement, Facebook a décidé de bloquer pour une durée indéterminée ses comptes sur le réseau social et Instagram.

Mise à jour samedi 9 janvier 2h : après Facebook, c'est maintenant le réseau social préféré de Donal Trump qui réagit en annonçant dans un communiqué :

"Après un examen attentif des récents Tweets du compte @realDonaldTrump et du contexte qui les entoure, nous avons suspendu de façon permanente le compte en raison du risque de nouvelle incitation à la violence"

C’en est donc terminé des dizaines de tweets par jour du futur ex président des USA. Une page se tourne.

Actualité publiée le vendredi 8 janvier 2021 à 10h30 

Patron et fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg a annoncé hier que le blocage des comptes Facebook et Instagram de Donald Trump est prolongé " indéfiniment. " Il avait d'abord été mis en place pour une durée de 24 heures.

Cette durée de blocage est donc indéterminée. Elle sera en tout cas incompressible pendant au moins les deux prochaines semaines, soit le nombre de jours qu'il reste à Donald Trump en tant que président des États-Unis, avant l'investiture du 46e président élu Joe Biden.

Mark Zuckerberg écrit que permettre à l'actuel président américain de continuer d'utiliser les services du groupe pendant cette période pose " un risque trop important. " Il fait ainsi allusion à l'attitude de Donald Trump qui a soufflé le chaud et le froid avec des théories du complot, et n'a pas condamné - dans un premier temps - l'invasion du Capitole par une frange de ses partisans.

mark-zuckerberg-facebook-trump

Changement de ton de Facebook et Twitter

Jusqu'à présent, Facebook avait surtout usé d'avertissements apposés à des publications de Donald Trump pour signaler des déclarations trompeuses ou contestées, principalement concernant le résultat de la présidentielle américaine du 3 novembre.

Les manifestations violentes au Capitole ont changé la donne et Donald Trump n'est désormais plus en mesure d'accéder à ses comptes Facebook et Instagram.

Tout en appliquant une suspension du compte de Donald Trump (@realDonaldTrump) pendant une durée de 12 heures, Twitter l'a menacé d'une suspension permanente pour des raisons similaires à celles de Facebook.

Finalement, Donald Trump a signé son retour sur Twitter via la publication d'une vidéo de sa déclaration à la Maison-Blanche où il assure désormais qu'il œuvrera à une transition du pouvoir en douceur et ordonnée. Il condamne une " attaque odieuse " sur le Capitole et se dit scandalisé par la violence.


  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 11

Trier par : date / pertinence
FRANCKYIV Hors ligne VIP icone 48639 points
Premium
Le #2117687
J'étais sûr que Twitter ne bloquerait pas longtemps Trump.

Pourtant Facebook a bien fait.
Qu'ont-ils à perdre à 2 semaines de sa destitution ?

Twitter ... c'est un peu plus dur pour eux car Trump est GRAVE accro à ce réseau.
skynet Hors ligne VIP icone 76522 points
Le #2117692
13 jours sans fake news, ça va nous faire bu bien
Fox1977 Hors ligne Vétéran avatar 1317 points
Le #2117701
FRANCKYIV a écrit :

J'étais sûr que Twitter ne bloquerait pas longtemps Trump.

Pourtant Facebook a bien fait.
Qu'ont-ils à perdre à 2 semaines de sa destitution ?

Twitter ... c'est un peu plus dur pour eux car Trump est GRAVE accro à ce réseau.


Dans 12 jours, il ne sera pas destitué. Il atteindra simplement la fin de son mandat.
Certains appellent à l'utilisation du 25eme amendement pour le démettre de ses fonctions au titre de son incapacité à exercer ses fonctions et respecter les devoirs du POTUS.
Lancer une procédure de destitution maintenant n'est pas jouable car il n'y a pas assez de temps.
Quand bien même, ce serait surtout symbolique car le temps que l'application du 25eme amendement soit effective, on serait déjà très proche du 20 janvier.
FRANCKYIV Hors ligne VIP icone 48639 points
Premium
Le #2117703
Fox1977 a écrit :

FRANCKYIV a écrit :

J'étais sûr que Twitter ne bloquerait pas longtemps Trump.

Pourtant Facebook a bien fait.
Qu'ont-ils à perdre à 2 semaines de sa destitution ?

Twitter ... c'est un peu plus dur pour eux car Trump est GRAVE accro à ce réseau.


Dans 12 jours, il ne sera pas destitué. Il atteindra simplement la fin de son mandat.
Certains appellent à l'utilisation du 25eme amendement pour le démettre de ses fonctions au titre de son incapacité à exercer ses fonctions et respecter les devoirs du POTUS.
Lancer une procédure de destitution maintenant n'est pas jouable car il n'y a pas assez de temps.
Quand bien même, ce serait surtout symbolique car le temps que l'application du 25eme amendement soit effective, on serait déjà très proche du 20 janvier.


Oui j'ai du mal m'exprimer
Fennec6600 Absent Vénéré icone 2947 points
Le #2117715
De Donald Trump, les gens ne se souviendront que de ce scandale au Capitole.
Je crois qu'il ne risque pas de se représenter aux prochaines élections.
FRANCKYIV Hors ligne VIP icone 48639 points
Premium
Le #2117724
bernie973 Hors ligne Héroïque avatar 705 points
Le #2117756
Fennec6600 a écrit :

De Donald Trump, les gens ne se souviendront que de ce scandale au Capitole.
Je crois qu'il ne risque pas de se représenter aux prochaines élections.


C'était de la mise en scène au capitole
Le #2117760
skynet a écrit :

13 jours sans fake news, ça va nous faire bu bien


"Sans fake news"
Heu, il n'est pas le seul hein, rassures toi.

Bref, mon avis sur les décisions de Twitter et Facebook, eux ne décident pas pour les autres qui font aussi des fake news.

Je rejoins ce que dit Edward Snowden (ce n'est pas parce que lui et moi défendent Trump)

EDIT :
https://www.i24news.tv/fr/actu/international/ameriques/1610126273-usa-n-pelosi-dit-avoir-discute-avec-l-armee-des-moyens-d-empecher-d-trump-d-utiliser-les-codes-nucleaires


cycnus Hors ligne VIP avatar 14773 points
Le #2117763
C'est quand même très dangereux et en tout cas dérangeant de laisser à une entreprise le pouvoir de décider ce qui peut être affiché ou pas. Ce serait plutôt clairement à la justice de se prononcer. D'ailleurs aux États-Unis, vu leur législation sur la liberté d'expression, je doute que la justice puisse demander la chose. Je suis de ceux qui pensent que Trump est quand même un peu con mais j'ai du mal à envisager de lui couper la parole. D'autant qu'il n'a finalement personnellement pas dépassé les bornes, il a même demandé aux tarés de rentrer chez eux (la justice se serait emparée du problème sinon).
Le #2117766
Beaucoup de commentateurs sur la publication de Mark sont contre la décision de Mark. Ce ne sont pas aussi des pro-Trump.

@cycnus : On l'appelle ça "Abus de pouvoir"
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire
avatar
Anonyme
Anonyme avatar