Suspension de Donald Trump : Facebook saisit son Conseil de surveillance

Le par Jérôme G.  |  16 commentaire(s)
donald-trump-facebook

Pour statuer sur sa décision de suspendre indéfiniment les comptes de Donald Trump sur Facebook et Instagram, Facebook saisit sa cour suprême dont le verdict sera contraignant.

À la suite des événements violents au Capitole à Washington le 6 janvier avec un assaut de partisans pro-Trump, Facebook a suspendu le compte du président américain sortant sur sa plateforme principale de réseau social et sur Instagram.

Initialement temporaire pour une durée de 24 heures, cette suspension a été prolongée pour une durée indéterminée. Patron et fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg avait justifié un contexte désormais différent, avec une utilisation de la plateforme pour " inciter à une insurrection violente contre un gouvernement démocratiquement élu. "

mark-zuckerberg-facebook-trump
Facebook saisit son Conseil de surveillance afin d'examiner sa décision de suspendre indéfiniment l'accès de l'ancien président américain Donald Trump à la publication de contenu sur Facebook et Instagram. Des recommandations sont en outre demandées sur les suspensions touchant un dirigeant politique.

Lancé fin 2020, ce Conseil de surveillance est la fameuse cour d'appel indépendante pour des décisions prises par le réseau social et concernant la modération des contenus. Elle peut être saisie par des utilisateurs ou donc le réseau social lui-même.

Donald Trump pourra défendre son cas

Une décision du Conseil de surveillance sur cette affaire sera contraignante pour Facebook qui ne rétablira pas l'accès à ses plateformes pour Donald Trump, sauf si une décision de cette sorte de cour suprême le lui ordonne.

" Nous pensons que notre décision était nécessaire et juste. Compte tenu de son importance, nous estimons qu'il est important que le Conseil de surveillance l'examine et se prononce de manière indépendante sur la question de savoir si elle doit être maintenue ", déclare Nick Clegg.

facebook-conseil-surveillance
En charge des affaires publiques, le vice-président de Facebook reconnaît qu'il y a débat pour savoir si des entreprises privées comme Facebook peuvent prendre seules de telles décisions et avec le pouvoir d'interdire des dirigeants élus. Pour autant, il n'est pas sûr que la décision du Conseil de surveillance sous couvert d'indépendance fera taire des critiques.

Le Conseil de surveillance indique qu'il agira le plus rapidement possible. Normalement, ses décisions doivent être rendues dans un délai maximum de 90 jours. Dans cette affaire, Donald Trump (les administrateurs de sa page) pourra se défendre via une déclaration expliquant pourquoi il considère que le choix de modération de Facebook devrait être annulé.

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Trier par : date / pertinence
Narcos offline Hors ligne VIP icone 26056 points
Le #2119171
Moi j'ai suspendu FB !!!! On donne trop d'importance à un fait d'actualité qui touche une suspension d'un compte de réseau social....de plus, en ouvrant un compte facebook, vous accepté de facto leur règlement.
Usernet offline Hors ligne Héroïque icone 746 points
Le #2119177
Comment se faire mousser en se prenant au sérieux.
Mon dieu c'est de l'informatique inventé par des barbus fumant des pétards dans un garage...c'est devenu n'importe quoi.
FRANCKYIV away Absent VIP icone 58729 points
Premium
Le #2119191
Usernet a écrit :

Comment se faire mousser en se prenant au sérieux.
Mon dieu c'est de l'informatique inventé par des barbus fumant des pétards dans un garage...c'est devenu n'importe quoi.


Les barbus maintenant sont vieux, ils ont dépassé le stade de l'adolescence.

Ils sont rasés de près, ne fument plus de pétard, portent une cravate et ont d’énormes responsabilités ...
Usernet offline Hors ligne Héroïque icone 746 points
Le #2119215
FRANCKYIV a écrit :

Usernet a écrit :

Comment se faire mousser en se prenant au sérieux.
Mon dieu c'est de l'informatique inventé par des barbus fumant des pétards dans un garage...c'est devenu n'importe quoi.


Les barbus maintenant sont vieux, ils ont dépassé le stade de l'adolescence.

Ils sont rasés de près, ne fument plus de pétard, portent une cravate et ont d’énormes responsabilités ...


La rédemption des barbus
FRANCKYIV away Absent VIP icone 58729 points
Premium
Le #2119231
Usernet a écrit :

FRANCKYIV a écrit :

Usernet a écrit :

Comment se faire mousser en se prenant au sérieux.
Mon dieu c'est de l'informatique inventé par des barbus fumant des pétards dans un garage...c'est devenu n'importe quoi.


Les barbus maintenant sont vieux, ils ont dépassé le stade de l'adolescence.

Ils sont rasés de près, ne fument plus de pétard, portent une cravate et ont d’énormes responsabilités ...


La rédemption des barbus



saepho offline Hors ligne VIP icone 27603 points
Premium
Le #2119252
Usernet a écrit :

Comment se faire mousser en se prenant au sérieux.
Mon dieu c'est de l'informatique inventé par des barbus fumant des pétards dans un garage...c'est devenu n'importe quoi.


Pas sur que Steve Jobs, Bill Gates, ou Laurent de la Clergerie (pour citer quand même un français) fumaient des pétards

@ Narcos: On parle d'un "média" qui a la capacité de parler à 2 milliards de personnes...
Narcos offline Hors ligne VIP icone 26056 points
Le #2119259
saepho a écrit :

Usernet a écrit :

Comment se faire mousser en se prenant au sérieux.
Mon dieu c'est de l'informatique inventé par des barbus fumant des pétards dans un garage...c'est devenu n'importe quoi.


Pas sur que Steve Jobs, Bill Gates, ou Laurent de la Clergerie (pour citer quand même un français) fumaient des pétards

@ Narcos: Un parle d'un "média" qui a la capacité de parler à 2 milliards de personnes...


Tu as raison, c'est pour cela que donner une caisse de résonnance sur 2 milliards de personnes en donnant de l'importance à ce fait divers (d'hiver'') n'est pas utile
saepho offline Hors ligne VIP icone 27603 points
Premium
Le #2119270
Narcos a écrit :

saepho a écrit :

Usernet a écrit :

Comment se faire mousser en se prenant au sérieux.
Mon dieu c'est de l'informatique inventé par des barbus fumant des pétards dans un garage...c'est devenu n'importe quoi.


Pas sur que Steve Jobs, Bill Gates, ou Laurent de la Clergerie (pour citer quand même un français) fumaient des pétards

@ Narcos: Un parle d'un "média" qui a la capacité de parler à 2 milliards de personnes...


Tu as raison, c'est pour cela que donner une caisse de résonnance sur 2 milliards de personnes en donnant de l'importance à ce fait divers (d'hiver'' n'est pas utile


Justement, le fait qu'on puisse interdire à un président de la république élu démocratiquement dans un pays de s'exprimer sur un média est pour toi un fait divers, mais pour d'autre, c'est un fait important, puisqu'il y a eu un muselage de la parole présidentielle.

Imagine que Trump rachète les médias et décide d'interdire de rediffuser les allocutions de Biden, je pense que tu serais le premier à ne plus juger cela comme un simple fait divers
Narcos offline Hors ligne VIP icone 26056 points
Le #2119332
saepho a écrit :

Narcos a écrit :

saepho a écrit :

Usernet a écrit :

Comment se faire mousser en se prenant au sérieux.
Mon dieu c'est de l'informatique inventé par des barbus fumant des pétards dans un garage...c'est devenu n'importe quoi.


Pas sur que Steve Jobs, Bill Gates, ou Laurent de la Clergerie (pour citer quand même un français) fumaient des pétards

@ Narcos: Un parle d'un "média" qui a la capacité de parler à 2 milliards de personnes...


Tu as raison, c'est pour cela que donner une caisse de résonnance sur 2 milliards de personnes en donnant de l'importance à ce fait divers (d'hiver'' n'est pas utile


Justement, le fait qu'on puisse interdire à un président de la république élu démocratiquement dans un pays de s'exprimer sur un média est pour toi un fait divers, mais pour d'autre, c'est un fait important, puisqu'il y a eu un muselage de la parole présidentielle.

Imagine que Trump rachète les médias et décide d'interdire de rediffuser les allocutions de Biden, je pense que tu serais le premier à ne plus juger cela comme un simple fait divers


Une parole, meme présidentielle, qui appelle à l'insurrection et à la violence doit etre controlée, et donc sanctionnée. Surtout sur des réseaux sociaux qui ne sont juridiquement pas des médias.

Il n'est d'ailleurs plus Président.
saepho offline Hors ligne VIP icone 27603 points
Premium
Le #2119337
Narcos a écrit :

saepho a écrit :

Narcos a écrit :

saepho a écrit :

Usernet a écrit :

Comment se faire mousser en se prenant au sérieux.
Mon dieu c'est de l'informatique inventé par des barbus fumant des pétards dans un garage...c'est devenu n'importe quoi.


Pas sur que Steve Jobs, Bill Gates, ou Laurent de la Clergerie (pour citer quand même un français) fumaient des pétards

@ Narcos: Un parle d'un "média" qui a la capacité de parler à 2 milliards de personnes...


Tu as raison, c'est pour cela que donner une caisse de résonnance sur 2 milliards de personnes en donnant de l'importance à ce fait divers (d'hiver'' n'est pas utile


Justement, le fait qu'on puisse interdire à un président de la république élu démocratiquement dans un pays de s'exprimer sur un média est pour toi un fait divers, mais pour d'autre, c'est un fait important, puisqu'il y a eu un muselage de la parole présidentielle.

Imagine que Trump rachète les médias et décide d'interdire de rediffuser les allocutions de Biden, je pense que tu serais le premier à ne plus juger cela comme un simple fait divers


Une parole, meme présidentielle, qui appelle à l'insurrection et à la violence doit etre controlée, et donc sanctionnée. Surtout sur des réseaux sociaux qui ne sont juridiquement pas des médias.

Il n'est d'ailleurs plus Président.


Qu'il soit sanctionné, je suis à 100% d'accord avec toi !

Mais est-ce à des entreprises privées de confier le soin de juger et de sanctionner un président de la république ?

Au final, on admet donc qu'un président élu par ses concitoyens peut se voir diminuer ses droits, à un niveau inférieur d'un simple citoyen, et cela, simplement par le pouvoir d'un homme ( mark zuckerberg), qui n'a aucune légitimité à être au-dessus du peuple...

PS:Et il était bien président quand il a été censuré
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire