Photos intimes : Facebook agit contre le partage sans consentement

Le par Jérôme G.  |  3 commentaire(s)
Facebook-HQ

Avec pour cible la vengeance pornographique, Facebook déploie des mesures pour bloquer automatiquement toute tentative de nouvelle publication de contenus signalés et identifiés.

Facebook annonce une série de mesures visant à empêcher le partage de photos intimes sans le consentement des utilisateurs photographiés. Sont concernés le réseau social Facebook, Messenger et Instagram.

FacebookEssentiellement, il s'agit de mettre en place une lutte plus efficace contre le revenge porn ou vengeance pornographique. Cette chasse aux contenus, qui peuvent par exemple être publiés par des conjoints éconduits animés par un sentiment de vengeance, s'appuie cependant toujours sur les signalements.

La nouveauté est que lorsque des photos signalées auront été examinées et modérées, elles seront bloquées de manière proactive afin de prévenir une nouvelle publication. À cet effet, une technologie automatisée de reconnaissance dite de photo-matching entrera en action. Une technologie similaire est employée pour contrecarrer la propagation d'images pédopornographiques, même si à ce niveau il y a une collaboration entre différentes plates-formes concurrentes.

Facebook précise qu'un utilisateur sera alerté s'il essaie de republier un contenu déjà supprimé, et que " dans la plupart des cas, nous désactiverons le profil ayant partagé des photos intimes sans autorisation. " Un processus d'appel sera néanmoins mis en place si un utilisateur estime qu'une photo a été supprimée par erreur.

Ultérieurement, Facebook veut aller plus loin avec une technologie qui serait capable d'empêcher le partage initial du contenu. En outre, si WhatsApp - autre propriété de Facebook - n'est pas concerné, la question est également dans les tuyaux. Soulignons que cette application de messagerie utilise un chiffrement de bout en bout.

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information
  • Les photos 3D de Facebook depuis n'importe quelle photo 2D
    Plus la peine d'un double capteur photo sur smartphone avec mode portrait. Pour les photos 3D et avec son application, Facebook annonce qu'un smartphone avec un seul module photo est suffisant grâce au machine learning.
  • Photo : l'IA de Facebook vous ouvre les yeux
    Facebook développe actuellement un nouveau module qui pourrait être prochainement déployé. Une IA spécialement étudiée permettra ainsi de retoucher automatiquement les photos et d'ouvrir les yeux fermés.

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Safirion online Connecté VIP icone 43158 points
Le #1960416
Ca me parait être une bonne chose.
Mais bon, il y a si peu de cas ou Facebook valide la suppression d'un contenu désagréable (hors nues)...
logredunord offline Hors ligne VIP icone 5496 points
Le #1960961
C'est complètement bidon. Vu que l'on doit prouver que la photo déjà émise soit mauvaise à l'encontre de notre profil, lorsqu'elle est diffusée nominativement. Afin qu'elle soit interdite. Nombres de photos sont volés à leur propriétaire par un copier coller et diffusés sur d'autres sites.
Safirion online Connecté VIP icone 43158 points
Le #1961024
logredunord a écrit :

C'est complètement bidon. Vu que l'on doit prouver que la photo déjà émise soit mauvaise à l'encontre de notre profil, lorsqu'elle est diffusée nominativement. Afin qu'elle soit interdite. Nombres de photos sont volés à leur propriétaire par un copier coller et diffusés sur d'autres sites.


Clairement.
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire