Nouveau rapport du GIEC : il est déjà trop tard pour éviter un changement climatique majeur

Le par Christian D.  |  126 commentaire(s) | Source : Le Figaro
Terre MSG-4

Il ne sera finalisé que début 2022 mais le nouveau rapport du GIEC suggère qu'il est déjà trop tard pour éviter des conséquences climatiques majeures, tout en laissant un peu d'espoir si des mesures fortes sont prises dès maintenant.

Le précédent rapport du GIEC était alarmiste, le prochain sera presque défaitiste. Il ne sera pas publié avant plusieurs mois mais l'AFP a déjà accédé au projet de rapport et les premières conclusions des experts sont que la vie sur Terre va être sensiblement impactée d'ici 2050 quelles que soient les mesures de réduction des émissions de gaz à effet de serre prises maintenant.

L'objectif de maintenir la hausse moyenne des températures à un maximum de +1,5 degré Celsius par rapport à l'ère pré-industrielle, mis en avant avec les accords de Paris de 2015, n'est quasiment plus tenable et entraînera forcément des conséquences climatiques majeures et des effets irréversibles pour les générations futures.

Le pré-rapport estime déjà que la probabilité que cette hausse moyenne soit dépassée dès 2025 est déjà de 40% et sera impossible à éviter dans les décennies à venir.

Terre

"Le pire est à venir, avec des implications sur la vie de nos enfants et nos petits-enfants bien plus que sur la nôtre", prédisent les chercheurs, et la fenêtre d'action est peut-être déjà derrière nous, laissant seulement des moyens de freiner un peu la tendance générale au réchauffement climatique.

Encore un peu d'espoir pour freiner, pas pour éviter

Les conséquences seront multiples, entre événements climatiques majeurs, destructeurs et meurtriers, pénuries de denrées alimentaires et d'eau potable et réfugiés climatiques de plus en plus nombreux face à la hausse du niveau des océans.

Le GIEC redoute des effets en cascade, avec de multiples catastrophes climatiques (inondations, canicule, incendies, maladies...) frappant certaines zones géographiques sans répit, avec en parallèle une destruction accélérée des ressources naturelles et des habitats et une pollution omni-présente, avec le risque de déclencher des points de bascule qui amplifieront soudainement le réchauffement global.

S'il semble quasiment déjà trop tard pour éviter complètement ces sombres perspectives, des mesures peuvent encore être prises pour en diminuer les effets mais il faut pour cela prendre des mesures fortes dès à présent et à toutes les échelles, de l'individu à l'Etat pour "redéfinir notre mode de vie et de consommation".

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 13

Trier par : date / pertinence
Anonyme offline Hors ligne Habitué avatar 117 points
Le #2134983
Troll détecté en approche, je me suis moi même posé la question, est-ce que je commence en premier ?

---------------------------->[ ]
Anonyme offline Hors ligne Habitué avatar 128 points
Le #2134984
La communauté scientifique est divisée en deux groupes:
A- plus il fait chaud, plus il y a de CO2
B- plus il y a de CO2, plus il fait chaud.
zzepx offline Hors ligne Vénéré icone 3408 points
Le #2134985
Des mesures fortes, oui, mais pas QUE par la France.
Et là, c'est pas gagné !
Anonyme offline Hors ligne Habitué avatar 117 points
Le #2134987
AIRschtroumph a écrit :

La communauté scientifique est divisée en deux groupes:
A- plus il fait chaud, plus il y a de CO2
B- plus il y a de CO2, plus il fait chaud.


Certains n'ont mais alors vraiment, vraiment, vraiment aucun sens de l'humour.
BrunoTartelin offline Hors ligne Vétéran icone 1850 points
Le #2134988
zzepx a écrit :

Des mesures fortes, oui, mais pas QUE par la France.
Et là, c'est pas gagné !


Il n'y a pas que la France qui font déjà des efforts. Le Canada en font l'Allemagne aussi il me semble. Et autant étonnant que ça puisse paraître mais des pays comme la Chine en font aussi, parmi d'autres.
Alors je sais, la Chine pollut plus que les USA (pour ne citer qu'eux) mais la pollution/habitant est moins élevée en Chine que des pays comme... Les USA pour ne citer qu'eux encore une fois. Et pour y avoir vécu. J'ai vu au premier plan les réformes visant à fermer les mines petit à petit, et c'est bien une réalité. Qui prendra du temps. Trop de temps.
À côté de ça. La vie à l'Americaine ou monsieur tout le monde se balade avec le très populaire F150 de chez Ford, un Pick Up énorme. Ou le 4x4 est tellent populaire qu'on le voit partout...
Ou des foyers peuvent posséder 3, 4 voir plus de véhicules...

Il y a des efforts à faire de tous les côtés. Les mines chez les pays pauvres. Et les habitudes de consommation dans les pays riches.
Anonyme offline Hors ligne Habitué avatar 128 points
Le #2134991
Pixel6Pro a écrit :

AIRschtroumph a écrit :

La communauté scientifique est divisée en deux groupes:
A- plus il fait chaud, plus il y a de CO2
B- plus il y a de CO2, plus il fait chaud.


Certains n'ont mais alors vraiment, vraiment, vraiment aucun sens de l'humour.



De l'humour j'en ai un peu dans mon sac:
- le petrole se crée grace à des bacteries,
- le rechauffement globale terrestre n'est pas anthropique.
Padrys offline Hors ligne Vénéré icone 4016 points
Le #2134993
AIRschtroumph a écrit :

Pixel6Pro a écrit :

AIRschtroumph a écrit :

La communauté scientifique est divisée en deux groupes:
A- plus il fait chaud, plus il y a de CO2
B- plus il y a de CO2, plus il fait chaud.


Certains n'ont mais alors vraiment, vraiment, vraiment aucun sens de l'humour.



De l'humour j'en ai un peu dans mon sac:
- le petrole se crée grace à des bacteries,
- le rechauffement globale terrestre n'est pas anthropique.


C'est pas faux
tmtisfree offline Hors ligne VIP icone 5561 points
Le #2134996
Pour lutter contre le dérèglement de la crise de l'urgence réchauffmique, reprenons tous en cœur le refrain du culte alarmiste :

Quand il fait chaud, ce n'est pas la météo
Quand il fait froid, ce n'est pas le climat
Quand il ne fait pas chaud, c'est la météo
Quand il ne fait pas froid, c'est le climat

Sinon, ce futur rapport du GIEC sera basé sur de nouveaux modèles climastrologiques CMIP6 dont les prédictions n'ont plus rien à voir avec la réalité :

https://agupubs.onlinelibrary.wiley.com/doi/epdf/10.1029/2020EA001281
https://i0.wp.com/wattsupwiththat.com/wp-content/uploads/2021/02/ChristyJR_20210121_v2_CMIP6_models.jpg?ssl=1

Bref de la pseudoscience comme on aime en rapporter dans ces colonnes.
Anonyme offline Hors ligne Habitué avatar 128 points
Le #2134999
tmtisfree a écrit :

Pour lutter contre le dérèglement de la crise de l'urgence réchauffmique, reprenons tous en cœur le refrain du culte alarmiste :

???? Quand il fait chaud, ce n'est pas la météo
Quand il fait froid, ce n'est pas le climat ????
???? Quand il ne fait pas chaud, c'est la météo
Quand il ne fait pas froid, c'est le climat ????

Sinon, ce futur rapport du GIEC sera basé sur de nouveaux modèles climastrologiques CMIP6 dont les prédictions n'ont plus rien à voir avec la réalité :

https://agupubs.onlinelibrary.wiley.com/doi/epdf/10.1029/2020EA001281
https://i0.wp.com/wattsupwiththat.com/wp-content/uploads/2021/02/ChristyJR_20210121_v2_CMIP6_models.jpg?ssl=1

Bref de la pseudoscience comme on aime en rapporter dans ces colonnes.


Le climat definit les extremes.
La meteo fluctue entre les extremes.
J'ai bon ?
Hakky offline Hors ligne Vétéran icone 1806 points
Le #2135000
En France on est l'un des pays moderne qui doit être le moins répréhensible niveau émission de CO2 (moins d'1%) mais bizarrement on nous en parle tout le temps
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire