Hack de CD Projekt : le recours au DMCA pour sauver les meubles

Le par Mathieu M.  |  3 commentaire(s)
CD Projekt

Le piratage de CD Projekt RED a entrainé la perte et la revente des codes sources de Cyberpunk 2077 et de The Witcher 3. Une situation fâcheuse que le studio espère contrôler grâce au DMCA.

Il y a quelques semaines, CD Projekt RED faisait l'objet d'un piratage de grande ampleur avec le vol du code source de plusieurs jeux comme The Witcher 3 et Cyberpunk 2077ainsi que des dossiers d'entreprise.

Les hackers ont contacté le studio pour tenter de négocier la restitution des fichiers en échange d'une rançon, mais CD Projekt n'avait pas souhaité répondre. On apprenait ainsi que les codes sources avaient finalement trouvé preneur sur le Dark Web au fil de plusieurs enchères pour un total de plus de 7 millions de dollars.

Cyberpunk 2077

On sait désormais qu'un acheteur a payé le prix fort pour mettre la main sur le code source des titres cités, et cela implique sans aucun doute la volonté d'un retour sur investissement : soit en diffusant des malwares aux hackers exploitant les failles des jeux en question, soit en revendant des versions modifiées des jeux...

Pour lutter contre cela, CD Projekt pense avoir une solution toute faite : faire appel au Digital Millenium Copyright Act (DMCA) qui permet d'accélérer les procédures de sanctions vis-à-vis des pirates et d'obtenir le déréférencement des plateformes, voir un blocage par les opérateurs des sites qui diffusent du contenu piraté.

Globalement, cette stratégie permettra de ralentir la propagation des contenus volés, mais n'éradiquera pas totalement le partage. Par ailleurs, certains canaux de diffusion restent hors de portée du DMCA, notamment les réseaux P2P.


  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Devine Hors ligne Senior icone 481 points
Le #2122794
Au lieu de se la jouer profil bas, il cherche vraiment ...

Johnny6 Hors ligne Héroïque icone 669 points
Le #2122798
Hack ? Ou bien taupe ?

Quant au code source, ça fait juste "super chier" de se faire voler son bébé et je le comprends totalement mais concernant le potentiel de ce qu'on peut en faire, c'est pas la poule aux œufs d'or non plus.
Remets en vente ces sources dans six mois et ça vaudra plus 7 millions.

Le plus étonnant c'est qu'il me semblait que les développeurs avaient tendance à mettre un garde-fou ou bien un code spécifique ausein du code source afin de pouvoir être "tracé", depuis le vol du code source d'Half-life 2... Enfin je crois. Je dis peut-être des bêtises.
ALGDGADLU Hors ligne Vénéré icone 3123 points
Premium
Le #2122817
Devine a écrit :

Au lieu de se la jouer profil bas, il cherche vraiment ...




icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire
avatar
Anonyme
Anonyme avatar