Le hacker de Nintendo condamné à trois ans de prison

Le par Jérôme G.  |  4 commentaire(s)
nintendo-switch

Il avait notamment dévoilé avant l'heure l'existence de la Nintendo Switch et dépouillé Nintendo de divers documents confidentiels. Un jeune Américain a été condamné à de la prison. Les enquêteurs avaient découvert des contenus pédopornographiques sur son matériel informatique.

Il avait plaidé coupable en janvier dernier. Âgé de 21 ans, Ryan Hernandez a été condamné cette semaine à une peine de trois an de prison aux États-Unis et près de 260 000 dollars de dommages-intérêts à Nintendo.

Après sa peine de prison, le hacker de Nintendo sera en liberté surveillée pendant sept ans et sera inscrit au fichier des délinquants sexuels.

Rappel de l'affaire

En 2016 et alors qu'il était encore mineur, le jeune Américain - avec l'aide d'un complice - avait utilisé une technique de phishing pour dérober les identifiants d'un employé de Nintendo. Avec des certificats électroniques, ils ont servi à obtenir un accès à des serveurs et pour télécharger des milliers de documents confidentiels en rapport avec les consoles et jeux vidéo du groupe japonais.

Switch Fortnite 2
Parmi les documents, il y avait des informations préalables à la sortie de la future console Nintendo Switch qui ont été divulguées publiquement. Après cette fuite et une enquête sur le piratage, Ryan Hernandez et ses parents ont été contactés par des agents du FBI en octobre 2017.

Quitte pour un simple avertissement en raison de son âge, le hacker a récidivé entre au moins juin 2018 et juin 2019 avec le piratage de plusieurs serveurs de Nintendo et le vol d'informations confidentielles sur des jeux vidéo, consoles de jeu et des outils de développement.

Ryan Hernandez a utilisé son butin pour son propre intérêt en modifiant des consoles Nintendo et pour un accès à des jeux piratés. Il s'est vanté de ses exploits sur des plateformes comme Twitter et Discord, et a partagé certaines informations volées.

Il a également administré un forum en ligne " Ryan's Underground Hangout " où il discutait avec une communauté de produits Nintendo et de vulnérabilités affectant le réseau de Nintendo. Agissant en ligne sous le pseudonyme de RyanRocks (ou Ryan West), il a reçu la visite du FBI à son domicile en juin 2019.

Avec le matériel saisi, les agents du FBI ont découvert non seulement des milliers de fichiers confidentiels de Nintendo, mais une analyse approfondie de ses appareils avait également révélé l'accès à des contenus pédopornographiques. Plus d'un millier de vidéos et images détenues dans un dossier du nom de " Bad Stuff. "

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
alain57 offline Hors ligne Héroïque avatar 913 points
Le #2114890
être un hackeur et avoir un nick ou t'as ton prenom dedans
se faire prendre une premiere fois et ne pas avoir compris qu'il aura pas de deuxieme chance s'il recommence...

pour le truc pedo 3 possibilités
1: le mec est un gros tordu et merite clairement le trou . (cas le plus probable )

2: on est aux USA peut etre qu'une copine de 16-17 ans lui a envoyé des videos hot et la bas avant 21 ans t'es "un mineur" et donc potentiellement tu risque des emmerdes (second cas probable)
3: theorie complotiste peut etre qu'on a rajouter le contenu pour etre sur que cette fois il finisse au trou (la c'est tres improbable )
phebus29 offline Hors ligne Vétéran avatar 1737 points
Le #2114891
alain57 a écrit :

être un hackeur et avoir un nick ou t'as ton prenom dedans
se faire prendre une premiere fois et ne pas avoir compris qu'il aura pas de deuxieme chance s'il recommence...

pour le truc pedo 3 possibilités
1: le mec est un gros tordu et merite clairement le trou . (cas le plus probable )

2: on est aux USA peut etre qu'une copine de 16-17 ans lui a envoyé des videos hot et la bas avant 21 ans t'es "un mineur" et donc potentiellement tu risque des emmerdes (second cas probable)
3: theorie complotiste peut etre qu'on a rajouter le contenu pour etre sur que cette fois il finisse au trou (la c'est tres improbable )


4: il se faisait de l'argent sur le dos d'enfants violés...
GKiLLAZ offline Hors ligne Vétéran avatar 2271 points
Le #2114940
5. Il a commencé quand il était mineur à emmagasiner des vidéos de filles de son age...

Faut pas charrier malgré tout.

Je suis certain que plein de jeunes adultes ont encore les photos coquines de leur conjoint/conjointe du temps qu'il/elle était mineur, parce qu'eux/elles aussi mineurs au moment de les recevoir.

Avant de lancer la première pierre faudrait réfléchir un peu les amis.

- - - - -

À titre informatif, au Canada (je ne sais pas si c'est pareil en France) :
Si une jeune fille envoie une photo d'elle nue, c'est de la distribution de pédopornographie... Et la personne qui reçoit est en possession de pédopornographie. Donc les deux peuvent se voir emprisonner.
phebus29 offline Hors ligne Vétéran avatar 1737 points
Le #2114960
Le FBI n'aurait pas parlé de pédopornographie s'il s'agissait "juste" des photos de ses ex / copines...

De plus le nom du dossier " Bad Stuff. "...
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire