Avec Orchestra, Inmarsat imagine un réseau mesh pour navires

Le par Christian D.  |  0 commentaire(s) | Source : Inmarsat
Inmarsat Orchestra

Comment assurer du haut débit sur les navires de commerce sur les points de congestion comme les ports quand on est fournit un accès par satellite ? En créant un réseau mesh depuis des relais terrestres. C'est le projet Orchestra d'Inmarsat.

Pour assurer des communications en haute mer, difficile de faire autrement que de passer par des satellites. Mais les capacités de ces derniers peuvent être rapidement saturées sur les points de congestion que sont les passages très empruntés et les ports.

Inmarsat, entreprise fournissant un accès internet par satellite, a imaginé une solution pour ces points saturés : créer un réseau mesh sécurisé où chaque navire constitue un relais pour étendre la couverture.

Inmarsat Orchestra 02

C'est le projet Orchestra testé actuellement à Singapour (haut lieu du transport maritime mondial) et qui utilise des stations terrestres et des équipements à bord des navires pour assurer une couverture étendue, en théorie jusqu'à 30 kilomètres au large tout en maintenant un haut débit en chaque point du réseau mesh.

Combiner satellite et relais terrestre de façon transparente

Au-delà de cette bande de couverture, la constellation de satellites prendra le relais pour assurer des communications. Les communications entre les points du réseau sont chiffrées et Inmarsat indique qu'il sera possible de télécharger l'équivalent d'un film en haute définition en moins de 40 secondes en disposant de débits de 100 Mbps par relais.

Inmarsat Orchestra 03

Le projet Orchestra vise ainsi à combiner des communications par satellites en orbite basse avec des stations terrestres de façon transparente (à la manière du handover entre les antennes d'un réseau cellulaire) pour constituer un réseau mesh dynamique et évoluant en fonction du trafic maritime, de manière à apporter une certaine flexibilité dans l'utilisation du réseau et à répondre aux attentes des clients en matière de haut débit.

Tout en poursuivant ses expérimentations, Inmarsat est en discussion avec les régulateurs maritimes de plusieurs pays en vue du déploiement des hotspots terrestres autour des points de congestion.

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.

Vos commentaires

icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire