Inspiration4 : SpaceX envoie en orbite un équipage uniquement civil - MàJ : Les touristes sont dans l'espace

Le par Jérôme G.  |  6 commentaire(s)
spacex-inspiration4

Le décollage de la mission Inspiration4 approche. Sous la houlette de SpaceX, ce sera une mission spatiale avec uniquement des civils à bord de la capsule Dragon et pour trois jours en orbite.

MàJ : Succès pour le lancement de la mission Inspiration4. Après la séparation du deuxième étage de la fusée Falcon 9 de SpaceX (le premier étage a été récupéré via un atterrissage sur une barge en mer), l'équipage entièrement civil dans Dragon a atteint une orbite circulaire de 585 km, ce qui constitue au passage un nouveau record d'altitude pour la capsule. L'orbite de croisière est à 575 km.

-----

Après Virgin Galactic puis Blue Origin pour un vol suborbital, SpaceX monte encore d'un cran dans le tourisme spatial avec la mission baptisée Inspiration4. Dans sa capsule Dragon propulsée par sa fusée réutilisable Flacon 9, un équipage uniquement composé de civils doit décoller depuis le Centre spatial Kennedy de la Nasa en Floride.

D'une durée de 5 heures, la fenêtre de lancement s'ouvre aujourd'hui à 20h02 heure locale, soit à 02h02 dans la nuit de mercredi à jeudi heure de Paris. La capsule Dragon visera une orbite de 575 km, alors que la Station spatiale internationale (ISS) est aux alentours de 400 km d'altitude au-dessus de nos têtes.

Il n'est en effet pas question de s'amarrer à l'ISS et le système de Dragon habituellement prévu pour cela a été remplacé par un dôme en verre pour faire profiter l'équipage de la vue en orbite. Dragon restera dans l'espace pendant trois jours avant de revenir sur Terre avec un amerrissage au large de la Floride.

dragon-inspiration4

Un voyage spatial privé et civil

L'équipage est composé de Jared Isaacman (38 ans) qui officiera en tant que commandant de vol et a financé l'intégralité de la mission Inspiration4. Fondateur et patron de Shift4 Payments, il est également pilote. Il a offert trois sièges aux autres membres d'équipage.

Hayley Arceneaux (29 ans) a survécu à une une forme de cancer des os déclaré dans son enfance et travaille comme assistante médicale au St. Jude Children's Research Hospital (un hôpital pour enfants). Chris Sembroski (42 ans) est un vétéran de l'armée de l'air américaine et ingénieur en données aérospatiales. Sian Proctor (51 ans) est une professeure de géologie, entrepreneuse et pilote de formation.

Pour ce vol automatisé, ils ont tout de même eu droit à un entraînement de plusieurs mois pour se préparer et aussi réagir face à d'éventuels problèmes. Encore une fois… ce n'est pas seulement un vol suborbital de quelques minutes.

La mission Inspiration4 s'inscrit dans un objectif de collecte de fonds de Jared Isaacman de 200 millions de dollars en soutien à la fondation St. Jude. En orbite, un objectif est également de mener des expériences scientifiques pour " faire progresser la santé humaine sur Terre et lors de futurs vols spatiaux de longue durée. " Comme une mission spatiale avec des astronautes professionnels…

N.B. : crédits photos : SpaceX.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
LinuxUser offline Hors ligne VIP icone 16721 points
Le #2143431
Ah c'est sur, c'est autre chose que les sauts de puce de Virgin et Blue Origin (même si ça doit déjà être très bien, mais la on est à un autre niveau).
Kimyh offline Hors ligne Vétéran avatar 2380 points
Le #2143447
Le tourisme spatial. L apotheose de la consommation de matiere premiere pour rien.
LinuxUser offline Hors ligne VIP icone 16721 points
Le #2143494
Kimyh a écrit :

Le tourisme spatial. L apotheose de la consommation de matiere premiere pour rien.


Bah techniquement, comme toute activité de l'ordre du divertissement.

On a donc:
- le tourisme (spatial ou pas, sachant qu'aujourd'hui le spatial c'est que dalle par rapport au reste)
- le cinéma
- le jeu vidéo
- tous les passes temps relevant d'une pratique non sportive
- l'art en général (les musées, expositions qu'il faut entretenir, et pour lesquels les visiteurs se déplacent, consommant ainsi de l'énergie, fossile pour la plupart)

On pourrait aussi ajouter tous les produits ayant des critères esthétiques ou des performances non liées au besoins (voitures de sport, motos etc etc...)

Tout cela pollue, tout cela crée aussi des emplois, mais oui dans les faits, tout cela est inutile, aussi inutile qu'aller dans l'espace...
smalldick offline Hors ligne VIP icone 6540 points
Le #2143498
Cela pourrait être pire on pourrait demander au commun des mortels des efforts sans précédents pour sauver le mode de vie de quelques uns....
cricri610 offline Hors ligne Vétéran icone 2060 points
Le #2143526
Je serais curieux de savoir de comment ils vont faire pour:
- dormir
- petite et grosse commission
- manger
- passer le temps
- ect...
zzepx online Connecté VIP icone 6445 points
Le #2143549
LinuxUser a écrit :

Kimyh a écrit :

Le tourisme spatial. L apotheose de la consommation de matiere premiere pour rien.


Bah techniquement, comme toute activité de l'ordre du divertissement.

On a donc:
- le tourisme (spatial ou pas, sachant qu'aujourd'hui le spatial c'est que dalle par rapport au reste)
- le cinéma
- le jeu vidéo
- tous les passes temps relevant d'une pratique non sportive
- l'art en général (les musées, expositions qu'il faut entretenir, et pour lesquels les visiteurs se déplacent, consommant ainsi de l'énergie, fossile pour la plupart)

On pourrait aussi ajouter tous les produits ayant des critères esthétiques ou des performances non liées au besoins (voitures de sport, motos etc etc...)

Tout cela pollue, tout cela crée aussi des emplois, mais oui dans les faits, tout cela est inutile, aussi inutile qu'aller dans l'espace...


Comparer la pollution des gens qui vont au cinéma avec quelques trous du cul qui se la pètent pour un saut de puce dans l'espace, il faut oser.
Ce n'est pas du tout le même ratio pollution/personne!
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire