iOS, iPadOS et tvOS : Apple déploie son autorisation obligatoire de pistage au printemps

Le par Jérôme G.  |  3 commentaire(s)
apple-privacy-day

C'est au printemps prochain qu'Apple obligera les développeurs d'applications à demander une autorisation de pistage à l'utilisateur.

Tout auréolé de ses derniers résultats financiers, Apple profite de la " Journée mondiale de la protection des données " en ce 28 janvier pour annoncer le déploiement au début du printemps prochain de sa solution App Tracking Transparency.

Ce déploiement concernera iOS 14, iPadOS 14 et tvOS 14. Au préalable, il est prévu une mise en branle avec la prochaine bêta d'iOS 14. Initialement, le déploiement devait concerner les mises à jour majeures des systèmes d'exploitation mobiles d'Apple à l'automne, mais il avait été repoussé à 2021 sans date précise.

Pour rappel, le principe est que toutes les applications devront obtenir l'autorisation de l'utilisateur avant de procéder à une quelconque forme de pistage (ou traçage). C'est forcément une épine dans le pied pour la publicité ciblée (et la monétisation d'applications), d'où les gros yeux de Facebook par exemple.

Le report avait été justifié par Apple afin de donner aux développeurs le temps nécessaire pour procéder aux changements idoines.

Avec l'IDFA en filigrane

Selon Apple et en moyenne, les applications mobiles intègrent six trackers qui partagent des données de l'utilisateur avec d'autres applications et sociétés. Avec App Tracking Transparency, c'est l'expression d'un consentement préalable de l'utilisateur, alors qu'auparavant il devait faire la démarche pour désactiver le pistage dans les paramètres.

Au cœur du changement, il y a l'IDFA d'Apple (Identifier for Advisers ; identifiant pour les annonceurs) pour identifier l'appareil mobile d'un utilisateur. Avec l'App Tracking Transparency, chaque application doit d'abord demander à l'utilisateur si elle peut partager l'IDFA avec des tiers.

apple-app-tracking-transparency-facebook
Pour un non-respect ou une tentative de contournement des règles, la sanction pourra être le retrait de l'App Store.

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
FRANCKYIV away Absent VIP icone 59396 points
Premium
Le #2119890
Question :

Est-ce que l'application a le droit de refuser de fonctionner si elle n'obtient pas le consentement ou alors elle a l'obligation de fonctionner quand même ?
norwy offline Hors ligne Vétéran avatar 2086 points
Le #2119892
FRANCKYIV a écrit :

Question :

Est-ce que l'application a le droit de refuser de fonctionner si elle n'obtient pas le consentement ou alors elle a l'obligation de fonctionner quand même ?


J'imagine qu'elle a le droit de refuser de fonctionner selon ses CGU mais que les CGU d'Apple peuvent la foutre dehors pour la même raison

Sinon, la réponse négative est "Ask App not to Track"... Ca ne ressemble pas à une assurance que l'application ne le fera pas. On se contente de lui demander de ne pas le faire ? Ou de ne pas se faire choper à le faire ?
kerlutinoec offline Hors ligne VIP icone 15783 points
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire