Nova 9 : Le retour gagnant de Huawei en Europe ?

Le par Mathieu M.  |  1 commentaire(s)
IMG_20211112_082841

Absent du marché européen depuis plus d'un an, Huawei signe son retour avec un smartphone : le Nova 9 et une nouvelle cible : les jeunes hyperconnectés et créateurs de contenu.

La marque chinoise Huawei fait son grand retour sur le marché Européen et notamment Français sur le segment des smartphones avec le Nova 9, modèle haut de gamme de la gamme Nova orientée vers les jeunes.

Nova 9_13

Huawei souhaite revenir sur le marché européen du smartphone après un an d'absence lié à un renforcement de l'embargo américain étant parvenu à assécher l'approvisionnement de la marque en composants clés, notamment au niveau des processeurs.

Les levées partielles des restrictions de la marque ont ainsi permis à Huawei d'avoir de nouveau accès à certains composants et notamment aux SoC de Qualcomm qui équipent ainsi le Nova 9.

Pour son retour en France, la marque lance ainsi le Nova 9, haut de gamme d'une famille qui vient compléter le trio au sein de la marque : Mate, P et donc Nova. Si une version Pro du Nova 9 a été déployée en Chine, seule la version standard s'invite en France. Il faut dire que la version Pro ne se démarque pas énormément : elle propose uniquement un écran à peine plus grand et un double capteur photo frontal.

Les caractéristiques du Nova 9 le positionnent ainsi sur le segment global du smartphone de moyenne gamme bien équipé, le tout enrobé dans un design séduisant aux finitions premium. Visant à remplacer la gamme Y qui disparait complètement du catalogue, la gamme Nova s'oriente ainsi vers les jeunes, les adeptes de la photo et de la vidéo, les utilisateurs ultra connectés, avec des smartphones très orientés lifestyle et finalement très polyvalents.

Nova 9_03

Design et caractéristiques

Le Nova 9 est un smartphone très agréable en main : son écran occupe quasiment toute la face avant et profite de bordures incurvées sur les tranches. Il ressemble beaucoup à ce que propose le P40 : il s'agit d'un écran OLED de 6,57 pouces compatible HDR10 qui propose un taux de rafraichissement variable de 60 à 120 Hz (mais non adaptatif) avec une définition de 1080x2340 pixels au format 19,5:9 pour 392 ppi. L'écran intègre un lecteur d'empreintes qui se veut assez réactif et précis à l'usage.

Le smartphone en lui même est relativement compact : si l'on oublie les dimensions de son écran, il ne mesure que 7,7 mm d'épaisseur pour seulement 175 grammes et ce, malgré un chassis en aluminium.

Nova 9 2

En façade, on retrouve un capteur frontal logé dans un poinçon sur le dessus de l'écran et une intégration très discrète du haut parleur prenant la forme d'une simple fente entre l'écran et le chassis. Sur le coté droit de l'appareil, on retrouve des boutons de volume +/- et le bouton d'alimentation de l'appareil.

Le chassis profite d'un cerclage plastique métallisé brillant coloré, avec sur le bas un double emplacement SIM, un port USB-C et des trous de haut parleur, et sur le haut une bande plus mate qui correspond à l'antenne de l'appareil.

Le dos du Nova 9 est sans doute ce qui lui donne un charme particulier : proposé en plusieurs coloris, la version Starry Blue est particulièrement réussie. Elle propose un effet à la fois pailleté et iridescent aux couleurs changeant du bleu au rose / violacé en fonction de la luminosité. Sur cette version, le toucher est assez particulier, entre l'effet peau de peche et le plastique texturé, la prise en main est donc une expérience en soi.

Le module photo au dos embarque 4 capteurs et un flash. Le module principal est lui même encerclé par un anneau metallique. Enfin on retrouve le nouveau logo NOVA brillant sur cette version, il sera absent de la version noire brillant qui profite d'un dos en verre.

Le design vise à flatter l'oeil d'un public jeune, mais sert également l'ergonomie : le Nova 9 profite d'une excellente prise en main. Le smartphone est très agréable à manipuler et tout est fait pour donner l'impression d'un smartphone haut de gamme. Le pari de Huawei sur ce point est donc réussi.

Le Nova 9 est séduisant à l'extérieur, mais Huawei n'en oublie pour autant pas l'intérieur : le smartphone profite d'un SoC Qualcomm Snapdragon 778G limité à la 4G et gravé en 6 nm. Le SoC se compose de 8 coeurs avec 4 coeurs Kryo 670 à 2,4 Ghz et 4 coeurs Kryo 670 à 1,8 GHz, le tout associé à un GPU Adreno 642L. Peu importe la capacité de stockage, on trouve 8 Go de RAM dans l'appareil.

Le smartphone embarque une batterie d'une capacité de 4300mAh compatible charge rapide 66W pour 60% de recharge en 18 minutes et 100% en 38 minutes. Le tout est compatible avec la charge sans fil inversée.

La partie photo est un des arguments de Huawei avec ses smartphones et le NOVA 9 ne déroge pas à la règle avec 4 capteurs photo qui se composent comme suit :

Un capteur RYYB principal de 50 mégapixels à f/1,9 d'une taille de 1/1,56" capable de capturer plus de lumière dans les zones les plus sombres, Huawei évoque jusqu'à 40% de lumière captée en plus grâce à sa technologie RYYB.

  • Un capteur Ultra grand-gnale de 8 MP à f/2,2
  • Un capteur de profondeur 2MP à f/2,4
  • Un capteur super macro 2 MP à f/2,4
  • La partie selfie mise sur un capteur 32 MP à f/2,0
  • En marge, le NOVA 9 est doté de connexions Bluetooth 5.2, NFC et WiFi 6.

IMG_20211112_082841

Performances

Notons d'emblée que contrairement aux attentes, le NOVA 9 n'embarque pas encore Harmony OS.

Seules les déclinaisons chinoises des terminaux de la marque sont équipées d'Harmony OS pour l'instant. Le Nova 9 proposé en France opère donc sous EMUI 12 sur la base d'Android 11. La bascule vers Harmony OS en Europe pourrait se faire l'année prochaine avec l'arrivée des P50 mais rien n'est encore certain de ce coté.

Concernant les performances pures et dures du smartphone, elles sont excellentes: le Nova 9 s'offre un score de 785 points en single core et 2914 points en multi sous GeekBench 5.

Sous AnTuTu, le Nova 9 s'offre un score de 464038 points, ce qui le place au 7e rang des smartphones de milieu de gamme les plus performants du benchmark, tout juste derrière les Honor 50 et Oppo Reno 6 5G.

Le SoC Snapdragon 778G fait des étincelles et se présente comme une alternative solide qui conjugue performances et gestion energétique maitrisée. Globalement, les performances proposées irront bien au delà des attentes des utilisateurs de smartphones de cette gamme. Le NOVA 9 se montre ainsi à l'aise dans les tâches courantes comme dans les plus lourdes, et il peut aller jusqu'à s'aventurer dans le jeu vidéo grâce à sa fonction Touch Turbo qui propose un overclocking automatique.

S'il est performant, le NOVA 9 est également endurant : la batterie de 4300 mAh assure jusqu'à 26 heures de communication pour une moyenne de 96h d'autonomie avec un usage moderé. On note jusqu'à 15h de fonctionnement en lecture vidéo et une douzaine d'heure de surf intensif sur Internet.

La charge rapide 66W permet en outre de parer à toute éventualité et les promesses de Huawei sont tenues : on obtient 61% d'autonomie en 22 minutes de charge et 100% en 46 minutes. Notons que le chargeur 66W et le câble USB-C sont fournis directement avec l'appareil.

Le NOVA 9 est donc livré avec EMUI 12 sous Android 11 avec quelques changements assez intéressant et séduisants comparé à EMUI 11.

On retrouve ainsi au choix un arrangement du menu en mode classique ou à tiroir, au choix. Même ergonomie pour la navigation : on pourra choisir de naviguer via les gestes ou via les boutons traditionnels logés en bas de l'écran.

Nova 9 4

Le mode sombre est bien évidemment de la partie ainsi qu'une foule d'options d'accessibilité et notamment un mode "simple" qui agrandit les icônes du menu et facilite la prise en main pour les personnes âgées ou les plus jeunes.

Le panneau de controle est des plus intéressants et regorge désormais de fonctionnalités. On peut ainsi accéder à l'ensemble des options traditionnelles comme l'activation du mode Avion, vibreur, torche etc... Mais également de nouvelles fenêtre personnalisables pour contrôler directement sa musique, le réseau WiFi, accéder au Bluetooth, gérer ses dispositifs connectés ou encore faciliter l'accès à Huawei Share qui permet de transférer l'écran de son smartphone vers un PC portable de la marque.

Mieux encore, un swipe latéral depuis le panneau de contrôle permet d'accéder au menu secondère qui regroupe les notifications.

Depuis l'acceuil, on retrouve également le menu sur la gauche qui regroupe les infos de Huawei Today, les prévisions météo, un rappel des événements du calendrier, des éléments liés aux accessoires connectés fitnesse, ainsi que divers liens personnalisables pour un accès rapide.

C'est également une nouveauté d'EMUI 12 : les dossiers créés sur l'acceuil du smartphone deviennent plus intelligents : lorsque l'on regroupe diverses applications dans un même dossier, ce dernier occupe un espace de 2x2 cases et continue d'afficher 3x3 icones des applications stockées. Il suffit ainsi de toucher directement l'icone de l'application du dossier pour la lancer, sans même avoir à naviguer dans ce dernier.

Il est toujours possible de gérer le mode multifenêtre en accédant aux applications depuis les colonnes latérales. Il suffit ainsi de faire glisser l'écran depuis le bord vers l'intérieur et de maintenir une seconde pour accéder aux applications personnalisées. Une fenêtre réduite de l'application apparait et peut être redimensionnée et déplacée, il devient ensuite plus simple de naviguer de l'une à l'autre des applications ouvertes grâce au nouveau bouton créé sur le coté.

Globalement la navigation est sans défaut : l'écran offre une grande surface d'affichage et la fluidité est au rendez-vous. On ne compte pas le nombre impressionnant d'options de personnalisations et de paramètres disponibles.

Nova 9_10

AppGallery

Impossible de parler d'un smartphone Huawei aujourd'hui sans évoquer AppGallery et l'absence du Play Store de Google et plus globalement des services mobiles de Google.

L'absence des services de Google se traduit par l'impossibilité d'accéder ou d'installer le Play Store et donc d'accéder aux applications qui s'y trouvent. Mais aussi l'impossibilité d'accéder à certains services de Google comme Maps, Drive, Photos... A moins de passer par les versions Web.

Sur le terrain des applications et de la convergeance des services, Huawei a énormément progressé.

Huawei met ainsi progressivement en place ses propres Huawei Mobile Services ainsi que ses propres applications, clones de celles de Google, le tout sous la gamme d'applis baptisées Petal

On retrouve ainsi Petal Search pour la recherche en ligne, Petal Maps pour la géolocalisation, Petal Mail etc...

Le nombre d'applications sur l'AppGallery est en augmentation et il est possible de retrouver certaines applications directement depuis Petal Search, au format APK.

Attention toutefois, certaines applications qui nécessitent obligatoirement les services mobiles de Google ou une identification via un compte Google peuvent ne pas fonctionner.

Exemple concret : il est possible d'installer Google Chrome, mais la synchronisation du compte Google pour la récupération des favoris et l'identification automatique au sein des autres services Google est impossible.

L'application YouTube n'est pas disponible en tant que tel, mais Huawei renvoit vers la page Web du service et propose de créer un raccourci sur l'acceuil. Cela permet de continuer d'accéder aux services, sans avoir besoin d'installer les applications.

S'il était difficile de se passer des services de Google il y a de cela un an encore, la situation approche d'un tournant.

Ce n'est d'ailleurs pas par hasard que Huawei a choisi de revenir en Europe avec le NOVA 9 : en ciblant des utilisateurs plus jeunes, Huawei cible également des utilisateurs plus ouverts au changement et plus maléables. Il sera ainsi plus facile pour le public visé de tirer un trait sur la synchronisation des services de Google à des fins productives.

Par ailleurs, cette synchronisation, Huawei la contourne également en développant son propre écosystème à base de Huawei Share et Appareil+ qui permet de connecter facilement différents appareils Huawei pour récupérer des contenus ou piloter son smartphone directement depuis son PC portable, en affichant jusqu'à 3 applications en simultanée.

La photo, toujours un cran au dessus de la concurrence

Disons le clairement, il sera difficile pour la concurrence de venir se mesurer au NOVA 9 dans le milieu de gamme.

Le capteur photo principal de 50 mégapixels, le Sony IMX766 fait des merveilles. On le retrouve sur l'Oppo Find X3 Pro pourtant orienté haut de gamme.

Les clichés sont nets et précis, les couleurs bien retranscrites et de plein jour, il sera difficile de rater un cliché. On a pu toutefois noter quelques aléas dans l'autofocus de l'appareil qui peine parfois dans la mise au point. Mais dans l'ensemble, les clichés proposés sont réussis.

Nova 9_10

Le capteur prend bien la lumière et le smartphone propose un zoom jusqu'à 10X. Malheureusement, sans téléobjectif, il faudra se limiter au zoom 2X pour limiter la perte de précision. En configuration automatique, les clichés réalisés pèsent 12 Mo mais il est également possible de réaliser des clichés de 50 mégapixels qui afficheront plus de détails au prix d'un poids plus imposant.

L'ultra grand-angle propose des clichés de bonne facture et permettent d'augmenter la zone de capture lorsque l'utilisateur ne dispose pas d'assez de recul. La fonction perd rapidement de détails en intérieur ou dans les environnements sombres. Dans les milieux bien éclairés, il permettra de prendre des photos de groupe avec aisance. On note d'ailleurs l'excellente correction de la déformation du grand-angle sur les bords des clichés.

Le mode Macro quant à lui offre des clichés satisfaisants, là encore avec très peu de déformation des clichés et une bonne saturation des couleurs.

Les photos de nuit sont sans doute un des points fort de l'appareil. Outre le capteur principal, le traitement des clichés amène un véritable plus. Les photos réalisées de nuit sont exceptionnelles pour un produit de cette gamme, avec un respect insolant des couleurs sans tomber dans la surexposition ni le débordement des zones plus lumineuses. Le bruit numérique est très limité, et bon point : il n'est pas absolument nécessaire de basculer en mode photo de nuit pour profiter de ces avantages.

Le capteur frontal quant à lui est efficace : il propose un angle assez large de prise de vue et un effet bokeh réaliste quoique très marqué. Notons que cet effet bokeh peut également être activé lors de la prise de vidéo, une originalité de plus à destination des tiktokeurs et jeunes utilisateurs présents sur les réseaux sociaux.

Concernant la vidéo, on note la présence de Petal Clips qui vise à automatiser une partie de l'optimisation et du montage des clips vidéo. Véritable éditeur, l'application se veut simple et permettra de partager directement ses contenus vers les différentes plateformes sociales.

Conclusion

Avec le NOVA 9, Huawei livre un smartphone ultra polyvalent qui ne manque pas d'arguments pour séduire.

Bien équipé avec un large écran lumineux, une interface lisible, un design séduisant et une configuration passe-partout, le smartphone s'impose comme une référence des terminaux de milieu de gamme.

La partie photo survole sans aucun doute la plupart des compositions proposées à un prix équivalent et il est difficile de prendre le NOVA 9 en défaut.

La bonne autonomie, les performances impressionnantes et la recharge 66W sont également à prendre en compte dans la balance.

Seule l'absence des services mobiles de Google est à regretter dans le smartphone, du moins pour qui y attache une attention particulière. Car finalement, avec le temps Huawei nous oriente vers d'autres habitudes, d'autres façons de voire et d'utiliser son smartphone...

Certes le marché européen et plus particulièrement le marché Français reste encore attaché aux services de Google, leader depuis des années sur le segment. Mais les choses bougent et la toute puissance de Google s'étiole à mesure de scandales et de différents abus de position dominante...

Autre point qui pourrait interpeller les acheteurs : l'absence de 5G sur le NOVA 9 qui ne devrait toutefois pas être très marquée. Le réseau 5G Français reste à la traine comparé au marché asiatique et globalement l'Europe n'est pas encore véritablement pleinement lancée dans la 5G actuellement.

Le NOVA 9 est disponible dès aujourd'hui auprès des revendeurs partenaires de Huawei ainsi que sur le site officiel de Huawei au tarif de 499€ avec 128 Go de stockage.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
BombingBasta offline Hors ligne Vénéré icone 3365 points
Le #2150441
"HarmonyOS et les HMS pourraient se présenter comme de véritables alternatives à Android et aux services mobiles de Google, ce qui pourrait amener plus de choix au consommateur avec une concurrence renforcée propice aux innovations."

Jusqu'à maintenant on avait le choix entre peste et choléra, rajouter l'ebola ne change pas grand chose...
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire