OMM : quatre indicateurs clés du changement climatiques ont été battus en 2021

Le par Christian D.  |  14 commentaire(s) | Source : OMM
pollution 1

Dans son rapport sur l'évolution du climat, l'Organisation météorologique mondiale note que quatre marqueurs essentiels du changement climatique ont battu des records en 2021.

Après le rapport alarmiste (mais pas complètement désespéré) du GIEC en avril, voici venir celui de l'OMM (Organisation météorologique mondiale) sur l'état du climat mondial.

Et pour preuve des transformations en cours, l'étude révèle que quatre indicateurs clés du changement climatique ont battu des records en 2021 :

  • la concentration des gaz à effet de serre
  • l'élévation du niveau de la mer
  • le réchauffement des océans
  • l'acidification des océans

Le rapport poursuit en notant que les 7 dernières années ont été les plus chaudes jamais enregistrées et si 2021 n'est pas la plus chaude de toutes, c'est grâce à l'effet de La Nina, phénomène climatique de refroidissement mais qui n'est que temporaire.

Rapport OMM 2021

L'an dernier, la température moyenne du globe était de +1,11 degré par rapport aux niveaux pré-industriels, avec déjà des conséquences climatiques marquées par des conditions météorologiques de plus en plus extrêmes.

Plus beaucoup de temps pour espérer limiter les effets

Le secrétaire général des Nations Unies Antonio Gutterez fustige "la lamentable et récurrente incapacité de l'humanité à s'attaquer au dérèglement climatique" et appelle de nouveau à sortir de "l'impasse" des énergies fossiles.

"Le monde doit agir au cours de cette décennie pour éviter que les effets du changement climatique ne s'aggravent et pour maintenir l'augmentation de la température en dessous de 1,5 degré C par rapport aux niveaux préindustriels", fait-il valoir.

Outre l'augmentation de la température moyenne à la surface du globe, le rapport pointe une augmentation de la température des océans détectée jusqu'à des profondeurs de 2000 mètres, avec un effet qui va s'installer sur des centaines à des milliers d'années.

Les océans absorbent en outre une partie du CO2 présent dans l'atmosphère, conduisant à une acidification progressive qui n'a pas été vue depuis plus de 26 000 ans, mettant en danger une partie de la vie marine et les activités humaines qui en découlent.

En parallèle, les réserves d'eau douce sont maltraitées, notamment du fait des perturbations des écosystèmes de montagne.

Ces différents phénomènes conduisent à des événements climatiques de grande ampleur mais portent aussi atteinte à plus long terme à la sécurité alimentaire d'une partie de la population mondiale et à la sécurité territoriale, dans la mesure où la montée du niveau des océans fait disparaître des terres. Or, les bandes côtières sont très peuplées dans diverses zones géographiques et vont conduire à un déplacement problématique des populations.

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Trier par : date / pertinence
Zlandicae offline Hors ligne Vétéran icone 1735 points
Le #2163502
Effectivement, le temps manque...

3 ANS !

C'est tout ce qu'il nous reste pour limiter les effets du changement climatique qui arrive à grand pas...

3 ANS pour avoir réduit d'au moins 50% nos émissions de gaz à effet de serre (et pas pour commencer les réforme pour le faire) !

C'est désespérément court, surtout qu'il faudra convaincre si ce n'est forcer les autres pays à se bouger le c... !

Et là encore, ça frise la mission impossible !
lebonga away Absent VIP avatar 33356 points
Le #2163508
Donc, d'ici 3 ans, plus de supertankers, porte-containers et autres paquebots qui sillonnent les mers du globe. Plus de fusées, plus de centrales à charbon...

J'y crois pas une demi-seconde...

Culpabiliser les masses pendant que les méga-industriels se remplissent les fouilles n'est pas près de changer vu les politiques qu'on a...
DRDRDR offline Hors ligne Habitué avatar 216 points
Le #2163520
tant que l'on ne s'attaquera pas frontalement au problème démographique, on ne réglera jamais le problème. Parce que le progrès technologique ne fera que compenser la démographie. Mais la bien-pensance empêche de dire aux gens qu'au-delà d'un enfant par femme c'est de l'inconscience environnementale.
DRDRDR offline Hors ligne Habitué avatar 216 points
Le #2163521
lebonga a écrit :

Donc, d'ici 3 ans, plus de supertankers, porte-containers et autres paquebots qui sillonnent les mers du globe. Plus de fusées, plus de centrales à charbon...

J'y crois pas une demi-seconde...

Culpabiliser les masses pendant que les méga-industriels se remplissent les fouilles n'est pas près de changer vu les politiques qu'on a...


c'est du grand n'importe quoi que cette réponse. Les méga industriels ne polluent pas. Ceux qui polluent ce sont ceux qui consomment les produits que fabriquent ces méga industriels. Marre que les gens cherchent systématiquemeent des boucs émissaires pour se dédouaner.
BombingBasta away Absent Vénéré icone 4342 points
Le #2163543
DRDRDR a écrit :

tant que l'on ne s'attaquera pas frontalement au problème démographique, on ne réglera jamais le problème. Parce que le progrès technologique ne fera que compenser la démographie. Mais la bien-pensance empêche de dire aux gens qu'au-delà d'un enfant par femme c'est de l'inconscience environnementale.


Oula... Un enfant par femme, tu veux saboter la sacro-sainte croissance "faut du sang neuf pour payer les retraites car on ne peut pas partager le magot énorme des 0.1%"... et te mettre à dos tous les religieux du monde, "il faut ensemancer la terre du plus d'enfants possible" qu'ils te disent, c'est Dieu qui l'exige !
BombingBasta away Absent Vénéré icone 4342 points
Le #2163544
DRDRDR a écrit :

lebonga a écrit :

Donc, d'ici 3 ans, plus de supertankers, porte-containers et autres paquebots qui sillonnent les mers du globe. Plus de fusées, plus de centrales à charbon...

J'y crois pas une demi-seconde...

Culpabiliser les masses pendant que les méga-industriels se remplissent les fouilles n'est pas près de changer vu les politiques qu'on a...


c'est du grand n'importe quoi que cette réponse. Les méga industriels ne polluent pas. Ceux qui polluent ce sont ceux qui consomment les produits que fabriquent ces méga industriels. Marre que les gens cherchent systématiquemeent des boucs émissaires pour se dédouaner.


Ouais mais tu comprends, comment résister au dernier iPhone ?
Et puis manger une ou deux fois GRAND MAX de la viande (ou du poisson) par semaine, tu veux pas qu'ils deviennent végétaliens non plus ?!

N'oublie surtout pas, la masse est un troupeau de moutons, si le troupeau fonce tête baissée dans un mur de BA13 au bord d'une falaise, aucun ne s'écarte du chemin, sinon adieu les like.
skynet online Connecté VIP icone 89018 points
Le #2163561
DRDRDR a écrit :

tant que l'on ne s'attaquera pas frontalement au problème démographique, on ne réglera jamais le problème. Parce que le progrès technologique ne fera que compenser la démographie. Mais la bien-pensance empêche de dire aux gens qu'au-delà d'un enfant par femme c'est de l'inconscience environnementale.


Voyons voir... Pour renouveler une population il faut mini 2,1 enfant par femme. Et on parle bien de renouvellement, pas de croissance.

A 1 enfant par femme notre espèce sera menacée, et rapidement.

alalalala ....
HubertGiot offline Hors ligne Junior icone 74 points
Le #2163527
Ces indicateurs montrent seulement qu’on a un peu modifié le climat de la Terre, sans que ce soit alarmant , mais la Terre a connu des conditions plus extrêmes dans le passé sans nuire aux espèces:
- le taux de CO2 était monté à 2000 ppm après les dinosaures quand la plaque indienne traversait l’océan indien
- les températures étaient jusqu’à 10degrés supérieure
- la concentration de CO2 dans les océans a toujours été 50 fois plus forte et par conséquent, le PH reste à un peu au même niveau , les coraux existant depuis des centaines de millions d’années…
On ne peux changer en 3 ans ce qu’on a mis en place en 150 ans , cela prendra jusqu’à la fin du siècle …
Le GIEC craint seulement que le cycle océanique retournant dans une phase froide dans quelques années sabote sa théorie absurde sur le CO2 …
Alors , il voudrait qu’on se ruine à absorber le CO2 juste pour satisfaire l’ego de ses fondateurs …

HubertGiot offline Hors ligne Junior icone 74 points
Le #2163528
ces indicateurs sont battus tous les jours , et après ...
En 3 ans , impossible de changer ce qui a pris 150 ans !
Ce que craint le GIEC est de voir sa théorie s'effondrer quand la phase froide de l'AMO arrivera dans quelques années ...
rendez-vous en 2025 ...

skynet online Connecté VIP icone 89018 points
Le #2163565
HubertGiot a écrit :

ces indicateurs sont battus tous les jours , et après ...
En 3 ans , impossible de changer ce qui a pris 150 ans !
Ce que craint le GIEC est de voir sa théorie s'effondrer quand la phase froide de l'AMO arrivera dans quelques années ...
rendez-vous en 2025 ...



heuuuu...

Tiens, fais toi plaisir !
https://youtu.be/5ysUySSNW3M?t=4

Là tu apprendras vraiment des choses ....
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire