Paris capitale du libre : 1ère édition controversée

Le par Guillaume K.  |  17 commentaire(s)
paris-capitale-libre.png (Small)

Les plus acharnés du monde libre n’auront pas manqué cette journée du 26 Juin, car était organisée la première édition « Paris, capitale du Libre », à l’initiative de la mairie de Paris et de l'Association des sociétés de services en logiciels libre (ASS2L).

Paris capitale libre png smallLes plus acharnés du monde libre n’auront pas manqué cette journée du 26 Juin, car était organisée la première édition « Paris, capitale du Libre », à l’initiative de la mairie de Paris et de l'Association des sociétés de services en logiciels libre (ASS2L). Au programme : débats, conférences, et business. La Mairie de Paris ayant signé 4 jours auparavant un partenariat avec Microsoft France, s'engageant ainsi à fournir outils, services et conseils à une trentaine de nouvelles start-up.

Exercice de style assez osé. Quoi qu’il en soit, les grands noms tels que Dassault Systems, Softissimo, Staff & Line ou Cegid étaient également conviés afin de participer à un débat. Par le biais de l’Afdel (Association française des éditeurs de logiciels), ceux-ci ont décliné l’invitation. Motif ' Selon Jamal Labed, porte-parole de l'Afdel « les éditeurs n'auraient pas été consultés pour la préparation de l'événement, les titres des débats présageraient des discussions polémiques et l'équilibre entre les deux parties durant les interventions ne serait pas correctement établi. »


Lorsque la politique s’en mêle
Danièle Auffray, adjointe au maire chargée des nouvelles technologies était l’invitée d'honneur du séminaire.  La ville de Paris a affiché, comme Munich, une volonté de s'équiper en logiciel libre et cela ne date pas d’hier. Mme Auffray le confirme : « Notre engagement à l'égard du logiciel libre ne date pas d'aujourd'hui. Dès 2001, nous avons travaillé dans ce sens et donné naissance à Lutèce, un logiciel libre dédié aux collectivités dont 40 communes sont aujourd'hui équipées ».

Bien que la majorité du parc informatique de la mairie reste encore sous un système d’exploitation propriétaire (Windows), l’objectif ambitieux de l’Hotel de Ville reste une interopérabilité totale estimant qu’à ce moment-là, ils seront libres de choisir. L’Afdel s’insurge et dénonce l'hypocrisie du modèle opensource, qui "repose sur la vente de prestations de services tout en surfant sur la vague altermondialiste".


Opportunités ou opportunistes '
Dès les portes de la manifestation fermée, se satisfaisant de 1500 visiteurs, les idées fusent. A l’instar de l’entretien accordé par Alexandre Zapolsky à notre confrère 01Net, qui voudrait « faire de l'Ile-de-France le poumon scientifique et économique du Libre en Europe. ». Ainsi, l’Open Source Valley verrait le jour. Démagogie, opportunités '

Tout en sachant qu’aucun financement n’est encore prévu par la Mairie de Paris, mais comptant sur un soutien de l'idée de la « création d'un pôle économique sur le développement durable dans lequel le logiciel libre aurait tout à fait sa place ». L’Afdel, quant à elle, se pose encore la question sur le modèle économique du libre : « [il] est quasi-exclusivement un modèle reposant sur la vente de prestations de services (formation, support, développement…). Mais lorsque le logiciel impose de gros investissements en R&D, ce modèle de financement atteint ses limites. ».


Débat inexistant et communication difficile
« L'Afdel est le bras armé des éditeurs étrangers, à commencer par Microsoft. », insiste Alexandre Zapolsky . Il est clair que tant qu’on associe éditeur de logiciel et Microsoft, le débat aura peine à progresser. Il suffit de regarder les commentaires réguliers de nos lecteurs lorsqu’on parle de Microsoft ou de la progression du libre. A décharge de l’Afdel qui mitraille cette manifestation, notons en premier lieu qu'aucun éditeur français, pas même open source n'a été convié à débattre en tant que tel. Pas terrible pour une manifestion se passant au cœur scientifique et économique du libre, comme le souhaiteraient certains.

Sources : 01Net - Le Figaro - Distributique - Technaute.com

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires Page 1 / 2

Trier par : date / pertinence
cabal_ch offline Hors ligne Héroïque avatar 667 points
Le #116545
une vaste blague cette journée... :heink:
Chitzitoune online Connecté VIP avatar 22737 points
Le #116553
Tiens ça me rappelle les trophées du libre à Soissons y'a pas mal de temps, avec Dutreil (ministre de la Fonction publique et de la Réforme de l'État), qui utilise open office à la place de windows

Globalement, y'a des tas de gars très sérieux, mais sont pas gatés, car à coté niveau politique, c'est vraiment des opportunistes (pour répondre au Opportunités ou opportunistes ' :relaxed, qui savent pas de quoi ils parlent et qui font ça parceque ça fait "bien".
panurge offline Hors ligne VIP avatar 8290 points
Le #116556
Paris a bénéficié de rabais jusqu'a 80% par Microsoft grâce aux logiciels libres, donc c'est vraiment la ville la moins apte à représenter le libre ...
CamaradeTux offline Hors ligne Vétéran avatar 1069 points
Le #116561
Je savais même pas qu'il y allait avoir ça, pourtant en métro, j'y serais arrivé en 20 minutes.
Guillaume K. offline Hors ligne Héroïque avatar 835 points
Le #116563
panurge : et même si elle avait eu que 10% de rabais, tu aurais trouvé quelque chose à redire :heink:
Tiflut offline Hors ligne Vétéran avatar 1073 points
Le #116568
Beaucoup utilise le libre comme un épouvantail de toutes façons, pour faire baisser les prix.
panurge offline Hors ligne VIP avatar 8290 points
Le #116571
@ Guillaume K. : si tu avais suivi l'affaire tu saurais qu'a l'époque Paris claironnait qu'il voulais passer au libre, ce fût juste un épouvantail pour avoir une plus grosse remise !
Donc Paris est la ville la moins à même de représenter le libre.

Et faire confiance à quelqu'un qui te fait 80% de rabais ... faut aimer se faire mettre !
slubman offline Hors ligne Vétéran avatar 1057 points
Le #116575
"Je savais même pas qu'il y allait avoir ça, pourtant en métro, j'y serais arrivé en 20 minutes."
Quel zoli zeu de mot (avec les 2 quotidiens gratuit de paris)
LordFFM offline Hors ligne Vénéré avatar 4177 points
Le #116578
@panurge : croire que quelque chose est gratuit alors que des gens bossent derrière c'est aussi, un peu, se faire mettre non '
Guillaume K. offline Hors ligne Héroïque avatar 835 points
Le #116581
panurge : si tu savais lire, tu verrais que l'accord passé avec Microsoft ne concerne en rien l'affaire que tu cites...
mais après, on a des ?illères ou on n'en a pas....
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire