Piratage Nintendo DS : linkers R4 interdits de vente au Japon

Le par Fabien H.  |  1 commentaire(s) | Source : 47 News
Piratage DS - linker R4

Nintendo a finalement réussi à obtenir gain de cause concernant la commercialisation de linkers sur sa console portable Nintendo DS, puisque le gouvernement japonais a décidé d'interdire la vente de cartes R4 sur l'archipel.

Alors que beaucoup de joueurs ont migré vers la Nintendo 3DS, la précédente génération de console de salon de Nintendo, la DS, est toujours possédée par de nombreux joueurs. Cette dernière a la particularité d'être très facile à pirater, à l'aide d'un linker à base d'une cartouche incluant une carte micro-SD dans laquelle il suffisait de stocker roms et autres homebrews.

Nintendo mène depuis quelques années une véritable guerre pour éradiquer la commercialisation de ces linkers et notamment le plus populaire, le linker R4. Le constructeur japonais est arrivé progressivement à interdire la vente de ces produits en Europe, notamment en France, aux Pays-Bas ou encore au Royaume-Uni.

R4 DS - JaponJusqu'alors, la vente de ces cartouches R4 étaient illégales au Japon, ce qui empêchait nullement des échanges discrets. Nintendo a désormais obtenu gain de cause, puisque le gouvernement japonais vient d'accorder l'interdiction de vente de linkers R4 sur le territoire. L'importation de ces produits est désormais totalement proscrite.

Pour rappel, les autorités japonaises ont arrêté un revendeur basé à Saitama le printemps dernier pour la vente de R4, la première de ce type au Japon.

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
:D offline Hors ligne VIP avatar 13120 points
Le #1095932
ah ouais d'accord, l'interdiction arrive quand les jeux ont fini de sortir sur cette machine
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire