après la fin de l'argentique, la fin des supers cailloux

Le
Feudal
Qui a déjà testé ce logiciel.
http://www.do-labs.com/FR/index.htm

Indubitablement ce logiciel me fait un peu penser
toutes mesures gardées
aux lunettes de Hubble qui voyait trouble
On connait la suite.

Je me demande sérieusement si l'étape future des équipementiers ne serait
pas de mettre un objectif d'entrée de gamme sur un APN et d'équiper
l'appareil avec le logiciel qui corrige l'ensemble de la monture APN Plus
objectif ? Vous voyez le scénario ?
un truc à la Bill Gate avec des updates au long cours
voilà une idée qu'elle est commerciale

Un peu choquant au début mais en y réfléchissant bien, le coup d'un objectif
est souvent moins lié à sa qualité, qu'à la difficulté de sa réalisation
industrielle.

Et si l'ère des super cailloux était en passe de s'éteindre!

Feudal
  • Partager ce contenu :
Vos réponses Page 1 / 2
Trier par : date / pertinence
Jean-Pierre Roche
Le #1615281
Feudal a écrit:
Qui a déjà testé ce logiciel.
http://www.do-labs.com/FR/index.htm

Indubitablement ce logiciel me fait un peu penser
toutes mesures gardées
aux lunettes de Hubble qui voyait trouble ...
On connait la suite.

Je me demande sérieusement si l'étape future des équipementiers ne serait
pas de mettre un objectif d'entrée de gamme sur un APN et d'équiper
l'appareil avec le logiciel qui corrige l'ensemble de la monture APN Plus
objectif ? Vous voyez le scénario ?
un truc à la Bill Gate avec des updates au long cours ...
voilà une idée qu'elle est commerciale ...

Un peu choquant au début mais en y réfléchissant bien, le coup d'un objectif
est souvent moins lié à sa qualité, qu'à la difficulté de sa réalisation
industrielle.


Faut rien exagérer... La correction logicielle des défauts
d'une optique a des limites ! Ainsi la résolution ne pourra
en rien être améliorée par logiciel... En revanche, corriger
la distorsion et une quantité raisonnable de vignettage est
tout à fait possible et ce n'est pas l'apanage exclusif de
Do Labs.
De telles fonctions se trouvent, par exemple, dans Nikon
Capture avec une correction de vignettage et la possibilité
de transformer une photo prise au fish-eye en prise de vue
classique. Ce qui n'est pas forcément une bonne chose mais
c'est un autre débat.
Les fabricants d'optique pourraient se concentrer sur
certaines caractéristiques et accepter des défauts
corrigeables par logiciels. Amha une voie de développement
intéressante.
--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...

http://jpierreroche.free.fr/

cfrot
Le #1615280
"Feudal"
un truc à la Bill Gate avec des updates au long cours ...



tu veux dire qui plante sans qu'on sache pourquoi, sans prevenir ?
;o))

@+

Christophe

Patrick MORAND
Le #1615279
Christophe Frot a écrit dans le message ...
"Feudal" news:


un truc à la Bill Gate avec des updates au long cours ...



tu veux dire qui plante sans qu'on sache pourquoi, sans prevenir ?
;o))

@+


Pas la peine de prévenir, on sait qu'il va planter

--
Patrick Morand
http://www.patmo.net


Christophe



Stephan Peccini
Le #1615278
Le Tue, 20 Jul 2004 07:38:30 +0000, Jean-Pierre Roche a écrit :

un truc à la Bill Gate avec des updates au long cours ...



"êtes vous sûr de vouloir apporter la correction ?"
"la correction n'est pas active, êtes vous sûr de vouloir prendre la
photo ?"
"votre licence ne couvre pas cet objectif ; veuillez contacter votre
service clientèle avant de prendre une photo"

Je pense qu'il va y avoir des loupés :-)

Faut rien exagérer... La correction logicielle des défauts
d'une optique a des limites ! Ainsi la résolution ne pourra
en rien être améliorée par logiciel... En revanche, corriger


Tu dis cela mais je reste persuadé que certains vont le croire.

Les fabricants d'optique pourraient se concentrer sur
certaines caractéristiques et accepter des défauts
corrigeables par logiciels. Amha une voie de développement
intéressante.


C'est sûrement le meilleur point. Par contre, les défauts sont ils
corrigeables sans perte ?

--
Stephan Peccini
Nature : Seurasaari :

Jean-Claude
Le #1615277
Le problème essentiel, c'est la dispo des modules correspondant aux besoins
(actuellement).
L'idéal, ce serait que chaque photographe puisse déterminer la matrice à
appliquer en correspondance avec ses équipements...
En attendant, pour ceux qui doutent, voir ce qui a été fait dans les modems
avec les annuleurs d'écho: quand on connaît le modèle de déformation,
l'application de son inverse corrige tès bien l'image, et les processeurs
actuels des PC le permettent! (il suffit de voir ce que l'on obtient avec un
vulgaire téléphone-photo pour s'en convaincre.

Un capteur basse résolution ne deviendra pas un capteur haute résolution,
mais un mauvais caillou peut devenir assez bon...

"Feudal" cdha2e$tc3$
Qui a déjà testé ce logiciel.
http://www.do-labs.com/FR/index.htm

Indubitablement ce logiciel me fait un peu penser
toutes mesures gardées
aux lunettes de Hubble qui voyait trouble ...
On connait la suite.

Je me demande sérieusement si l'étape future des équipementiers ne serait
pas de mettre un objectif d'entrée de gamme sur un APN et d'équiper
l'appareil avec le logiciel qui corrige l'ensemble de la monture APN Plus
objectif ? Vous voyez le scénario ?
un truc à la Bill Gate avec des updates au long cours ...
voilà une idée qu'elle est commerciale ...

Un peu choquant au début mais en y réfléchissant bien, le coup d'un
objectif

est souvent moins lié à sa qualité, qu'à la difficulté de sa réalisation
industrielle.

Et si l'ère des super cailloux était en passe de s'éteindre!

Feudal




Papy Bernard
Le #1615276
Slt,

De "Jean-Pierre Roche"

Faut rien exagérer... La correction logicielle des défauts
d'une optique a des limites ! Ainsi la résolution ne pourra
en rien être améliorée par logiciel... En revanche, corriger
la distorsion et une quantité raisonnable de vignettage est
tout à fait possible et ce n'est pas l'apanage exclusif de
Do Labs.
De telles fonctions se trouvent, par exemple, dans Nikon
Capture avec une correction de vignettage et la possibilité
de transformer une photo prise au fish-eye en prise de vue
classique. Ce qui n'est pas forcément une bonne chose mais
c'est un autre débat.


Paint Shop Pro ver 8.0 propose ces corrections passe-partout. A tester.

Les fabricants d'optique pourraient se concentrer sur
certaines caractéristiques et accepter des défauts
corrigeables par logiciels. Amha une voie de développement
intéressante.


C'est la porte ouverte aux fabricants de culs de bouteille, et les
opticiens, maîtres-verriers et autres chimistes de qualité d'aller pointer
au chôm'du.

Cette démarche est antinomique avec l'esprit 'qualité' -'Do it right first'-
On cherche un remède aux conséquences plutôt que de s'attaquer aux causes.
Mais c'est devenu monnaie courante. Et dans beaucoup de domaines.

Des solutions pour gogo's. C'est vrai que c'est là où est le business.

--
A+
Papy Bernard (RTCien malgré lui)

Papy Bernard
Le #1615275
Slt,

De "Feudal"

Je me demande sérieusement si l'étape future des équipementiers ne serait
pas de mettre un objectif d'entrée de gamme sur un APN et d'équiper
l'appareil avec le logiciel qui corrige l'ensemble de la monture APN Plus
objectif ? Vous voyez le scénario ?
un truc à la Bill Gate avec des updates au long cours ...
voilà une idée qu'elle est commerciale ...

Un peu choquant au début mais en y réfléchissant bien, le coup d'un
objectif

est souvent moins lié à sa qualité, qu'à la difficulté de sa réalisation
industrielle.


C'est vrai qu'un coup d'objectif sur le nez, surtout un grand télé, ça fait
mal.


--
A+
Papy Bernard (RTCien malgré lui)

Stephan Peccini
Le #1615274
Le Tue, 20 Jul 2004 12:27:40 +0200, Papy Bernard a écrit :

C'est la porte ouverte aux fabricants de culs de bouteille, et les
opticiens, maîtres-verriers et autres chimistes de qualité d'aller pointer
au chôm'du.

Cette démarche est antinomique avec l'esprit 'qualité' -'Do it right first'-
On cherche un remède aux conséquences plutôt que de s'attaquer aux causes.
Mais c'est devenu monnaie courante. Et dans beaucoup de domaines.

Des solutions pour gogo's. C'est vrai que c'est là où est le business.


Je vais peut-être dire une bêtise (qui a dit encore !) mais est que les
optiques ne sont pas construites avec des formules et des lentilles pour
corriger certains défauts (barillet, coussinet, ...). Ne serait il pas
envisageable alors de ne plus avoir à mettre des lentilles "trop
parfaites" pour corriger ces défauts au-delà d'un seuil qui peut se
corriger sans perte (notable au minimum) par logiciel et d'axer les
efforts (donc le coût de revient et finalement le prix) sur les autres
qualités qui ne se corrigent pas à commencer par "le piqué" (je ne sais
pas comment l'écrire autrement).

Ce raisonnement n'est bien sûr valable que si l'on peut corriger en
post-capteur sans perte. Ce qui est l'objet d'une autre de mes questions.

--
Stephan Peccini
Nature : Seurasaari :
Jean-Pierre Roche
Le #1615273
Stephan Peccini a écrit:


C'est la porte ouverte aux fabricants de culs de bouteille, et les
opticiens, maîtres-verriers et autres chimistes de qualité d'aller pointer
au chôm'du.
Cette démarche est antinomique avec l'esprit 'qualité' -'Do it right first'-
On cherche un remède aux conséquences plutôt que de s'attaquer aux causes.
Mais c'est devenu monnaie courante. Et dans beaucoup de domaines.
Des solutions pour gogo's.



Pas vraiment non. Ou alors tu as trouvé à acquérir des
optiques parfaites. Et alors on va être nombreux à te
demander l'adresse...

Je vais peut-être dire une bêtise (qui a dit encore !) mais est que les
optiques ne sont pas construites avec des formules et des lentilles pour
corriger certains défauts (barillet, coussinet, ...). Ne serait il pas
envisageable alors de ne plus avoir à mettre des lentilles "trop
parfaites" pour corriger ces défauts au-delà d'un seuil qui peut se
corriger sans perte (notable au minimum) par logiciel et d'axer les
efforts (donc le coût de revient et finalement le prix) sur les autres
qualités qui ne se corrigent pas à commencer par "le piqué" (je ne sais
pas comment l'écrire autrement).


C'est à ça que je pensais (entre autres)... D'autant plus
qu'il n'existe pas d'optique parfaite. Et si l'on regarde
les zooms, la distorsion varie avec la focale. Le fait de
pouvoir mémoriser la focale lors de la prise de vue ouvre la
porte à une correction automatique de la distorsion. Ce
n'est qu'un exemple mais il est relativement simple à mettre
en oeuvre et resterait invisible au niveau de la qualité
d'image.
--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...

http://jpierreroche.free.fr/


claude C
Le #1615272
"Feudal" news:cdha2e$tc3$
Je me demande sérieusement si l'étape future des équipementiers ne serait
pas de mettre un objectif d'entrée de gamme sur un APN et d'équiper
l'appareil avec le logiciel qui corrige l'ensemble de la monture APN Plus
objectif ? Vous voyez le scénario ?
un truc à la Bill Gate avec des updates au long cours ...
voilà une idée qu'elle est commerciale ...

si l'on se réfère à la vision dont la "chambre photo" est de qualité bien

pauvre mais dont le centre de traiement cérébral est de très haute
performance, il y a en effet probablement une recherche à faire dans ce
sens.

Poster une réponse
Anonyme