harcelement

Le
ldadet
Bonjour,

Je fais l'objet d'un harcelement depuıs 8 ou 9 ans.
Je me suıs rendu a la police 3 fois recemment. La
premiere fois une maın courante a ete enregistree.
Les fois suivantes, alors que je voulais donc poursuivre
en enregistrant une plainte. Ils se sont moquees de
moi.
Lors de ma dıscussıon avec l'officier de police, les
deux fois qui ont suivi mon premier entretien, lors
duquel la main courante a ete enregistre. Une personne
s'ingeniait a commenter mes propos dans mon dos.
Comme le font d'ailleurs habituellement les harceleurs.
Et comme le souhaite les harceleurs, a la questıon
que m'a pose l'officier de police (ıl ne m'en a pas
pose beaucoup) : "depuıs combıen de temps vous etes
harcele ?", j'aı repondu 8 ans, tandıs que l'on me
suggerait de dire 3 ans. L'officier m'a demande pourquoi
je pensais que cela durait depuis 8 ans. Je lui ai
dit que les methodes utilisees avaient toujours ete les
memes depuıs 8 ans, en consequence de quoı pour moı
cela faisait 8 ans.
La voix dans un local voisin, je suppose, ou au telephone
a dit, on est pas les seules a utiliser ces methodes.
Maintenant je n'allais pas rechercher l'origine de ces
commentaires dans le local de police.

Lors du premier entretien, il n'y a rien eu de tout cela.
La jeune femme a juste enregistrer ma maın courante.

Alors depuis, pourquoi ces 3 ans, pourquoi harcelement avec
assentiment de la police aujourd'hui.
Et je me suıs rappeler d'une conversatıon que j'aı surprıs
il y a 3 ans. Alors que pour la premiere fois, j'entamaıs
des demarches aupres de la polıce, et quı furent venent
a l'epoque.

Il me faut vous dire que mes harceleurs ou du moins celle
qui est a l'origine de cette histoire est medecın.
Son nom est sylvie pradines, elle devrait etre aujourd'hui
medecin generaliste exercant dans la region d'albi, pres
de toulouse.
Dans le harcelement elle a egalement implique des collegues
a elle, au moins 3 personnes que je connaissais et que j'ai
pu donc reconnaitre.

Donc voila, lors de cette conversation que j'ai pu surprendre.
Apparament les harceleurs s'inquietaient de mes demarches
aupres des autorites et auraient fait une demande officielle
de ce quı pourrait etre "de surveillance medicale" peut-etre
aupres du prefet.
J'ai entendu parler de "demande officielle", la premiere fois
dans le cadre du harcelement et au moment de mes premieres
demarches aupres de la police, il y a 3 ans.
De surveillance medicale, alors que je me trouvais pres de
l'ambassade de france en grece, et un surveillant devait se
demander qui j'etais, et ce que je pouvais bien faire pres
de l'ambassade. J'ai du en effet en faire le tour plusieurs
fois pour trouver a la fois, ce qui aurait pu etre un acces
et une liste d'informations concernant des representations
francaises en grece (car dans le cadre du harcelement, je ne
travaille plus, et je change sans arret d'hotel, de ville,
voir de pays).

Je vous demande donc maıntenant a vous, que dois-je, que puıs-je
faire ? Peut-on avoir le droit de mettre quelqu'un sous "surveillance"
tout en etant cautionner par un representant de l'etat, lorsque
l'on est medecın ?

Je mesure tout a faıt la portes de mes propos sur ce forum.
Le faıt que je cite nomement une personne dans un lıeu public et
qu'elle est donc en droit de m'attaquer en diffamation. Et
si telle est votre opinion, je vous suggere de contacter cette
personne pour qu'elle donne les suites qui s'impose, ce qu'elle
n'a jamais faıt curieusement jusqu'a present.
En tout etat de cause, je me tiens entierement a disposition de
la justice. Il suffira de m'envoyer un message avec contact
telephonique et je me rendrais a toute convocation. Mais bon,
cela n'a jamais eu lieu, et ce n'est pas faute de l'avoir
nommee.

Autre chose, le harcelement a debute en 1995, en ce qui me con-
cerne. Et dans le livre de Marie-France Hirigoyen sur le
harcelement moral, que j'ai decouvert en 2000 et qui retrace bien
ce dont je fais l'objet, il y est indique qu'il a ete etudie
en faculte de medecine a partir de 1994.

Personnellement je n'attends pas grand chose, je veux juste
savoir si la justice, cela existe vraiment ou c'est un vain
mot. Et si un jour, je pourrais au moins porter plainte

patrıck mourlhon
  • Partager ce contenu :
Vos réponses
Trier par : date / pertinence
Bernard
Le #13832581
Bonjour,

news:
Je fais l'objet d'un harcelement depuıs 8 ou 9 ans.
Il me faut vous dire que mes harceleurs ou du moins celle
qui est a l'origine de cette histoire est medecın.
Son nom est sylvie pradines, elle devrait etre aujourd'hui
medecin generaliste exercant dans la region d'albi, pres



Hum, vous vous plaignez d'être harcelé, mais vous donnez un nom précis sur
Internet ? Ce n'est pas plutôt vous qui harcelez ?

de ce quı pourrait etre "de surveillance medicale" peut-etre
francaises en grece (car dans le cadre du harcelement, je ne
travaille plus, et je change sans arret d'hotel, de ville,
voir de pays).



Vous êtes donc victime d'un complot, tout le monde vous poursuit depuis 8
ans ?

Je préfère vous le dire, c'est difficilement crédible. Avez-vous au moins
consulté un psychiatre pour qu'il vous aide à percevoir la vérité comme elle
est ? Si vous êtes vraiment victime d'un complot, il vous aidera à avoir
l'énergie pour en sortir. Et si c'est votre perception de la réalité qui est
altérée, il vous aidera à reprendre contact avec la société.

personne pour qu'elle donne les suites qui s'impose, ce qu'elle
n'a jamais faıt curieusement jusqu'a present.



Ben, si elle est médecin, et qu'elle fait valoir que c'est votre état de
santé qui vous conduit à ces comportements, elle ne va pas en plus vous
attaquer en justice.

--
Bernard
gwen-il-aime-pas-le-SPAM
Le #13832521

Il me faut vous dire que mes harceleurs ou du moins celle
qui est a l'origine de cette histoire est medecın.
Son nom est sylvie XXXXXX, elle devrait etre aujourd'hui
medecin generaliste exercant dans la region d'albi, pres
de toulouse.



Bravo, vous vous difamez. Je n'ai pas lu votre "long" post plus loin, ça
sent le réglage de compte et la mythomanie.

Pauvre de toi :-(
--
Gwen.
lacata
Le #13832491
Le harcèlement est un sujet très difficile à aborder et surtout à prouver.
Il aurait fallu décrire ce que vous qualifiez de harcèlement. De plus à la
lecture du très bon livre de Marie-France HIRIGOYEN, beaucoup de salariés
ont vu dans l'attitude de leurs dirigeants des monstres en puissance. Or
tous les actes de gestion ne sont pas considérés comme du harcèlement,
toutes les attitudes voire les stress légers relevant de la profession ne
sont pas non plus des harcèlements.

Cordialement
news:
Bonjour,

Je fais l'objet d'un harcelement depuıs 8 ou 9 ans.
Je me suıs rendu a la police 3 fois recemment. La
premiere fois une maın courante a ete enregistree.
Les fois suivantes, alors que je voulais donc poursuivre
en enregistrant une plainte. Ils se sont moquees de
moi.
Lors de ma dıscussıon avec l'officier de police, les
deux fois qui ont suivi mon premier entretien, lors
duquel la main courante a ete enregistre. Une personne
s'ingeniait a commenter mes propos dans mon dos.
Comme le font d'ailleurs habituellement les harceleurs.
Et comme le souhaite les harceleurs, a la questıon
que m'a pose l'officier de police (ıl ne m'en a pas
pose beaucoup) : "depuıs combıen de temps vous etes
harcele ?", j'aı repondu 8 ans, tandıs que l'on me
suggerait de dire 3 ans. L'officier m'a demande pourquoi
je pensais que cela durait depuis 8 ans. Je lui ai
dit que les methodes utilisees avaient toujours ete les
memes depuıs 8 ans, en consequence de quoı pour moı
cela faisait 8 ans.
La voix dans un local voisin, je suppose, ou au telephone
a dit, on est pas les seules a utiliser ces methodes.
Maintenant je n'allais pas rechercher l'origine de ces
commentaires dans le local de police.

Lors du premier entretien, il n'y a rien eu de tout cela.
La jeune femme a juste enregistrer ma maın courante.

Alors depuis, pourquoi ces 3 ans, pourquoi harcelement avec
assentiment de la police aujourd'hui.
Et je me suıs rappeler d'une conversatıon que j'aı


surprıs
il y a 3 ans. Alors que pour la premiere fois, j'entamaıs
des demarches aupres de la polıce, et quı furent venent
a l'epoque.

Il me faut vous dire que mes harceleurs ou du moins celle
qui est a l'origine de cette histoire est medecın.
Son nom est sylvie pradines, elle devrait etre aujourd'hui
medecin generaliste exercant dans la region d'albi, pres
de toulouse.
Dans le harcelement elle a egalement implique des collegues
a elle, au moins 3 personnes que je connaissais et que j'ai
pu donc reconnaitre.

Donc voila, lors de cette conversation que j'ai pu surprendre.
Apparament les harceleurs s'inquietaient de mes demarches
aupres des autorites... et auraient fait une demande officielle
de ce quı pourrait etre "de surveillance medicale" peut-etre
aupres du prefet.
J'ai entendu parler de "demande officielle", la premiere fois
dans le cadre du harcelement et au moment de mes premieres
demarches aupres de la police, il y a 3 ans.
De surveillance medicale, alors que je me trouvais pres de
l'ambassade de france en grece, et un surveillant devait se
demander qui j'etais, et ce que je pouvais bien faire pres
de l'ambassade. J'ai du en effet en faire le tour plusieurs
fois pour trouver a la fois, ce qui aurait pu etre un acces
et une liste d'informations concernant des representations
francaises en grece (car dans le cadre du harcelement, je ne
travaille plus, et je change sans arret d'hotel, de ville,
voir de pays).

Je vous demande donc maıntenant a vous, que dois-je, que puıs-je
faire ? Peut-on avoir le droit de mettre quelqu'un sous "surveillance"
tout en etant cautionner par un representant de l'etat, lorsque
l'on est medecın ?

Je mesure tout a faıt la portes de mes propos sur ce forum.
Le faıt que je cite nomement une personne dans un lıeu public et
qu'elle est donc en droit de m'attaquer en diffamation. Et
si telle est votre opinion, je vous suggere de contacter cette
personne pour qu'elle donne les suites qui s'impose, ce qu'elle
n'a jamais faıt curieusement jusqu'a present.
En tout etat de cause, je me tiens entierement a disposition de
la justice. Il suffira de m'envoyer un message avec contact
telephonique et je me rendrais a toute convocation. Mais bon,
cela n'a jamais eu lieu, et ce n'est pas faute de l'avoir
nommee.

Autre chose, le harcelement a debute en 1995, en ce qui me con-
cerne. Et dans le livre de Marie-France Hirigoyen sur le
harcelement moral, que j'ai decouvert en 2000 et qui retrace bien
ce dont je fais l'objet, il y est indique qu'il a ete etudie
en faculte de medecine a partir de 1994.

Personnellement je n'attends pas grand chose, je veux juste
savoir si la justice, cela existe vraiment ou c'est un vain
mot. Et si un jour, je pourrais au moins porter plainte...

patrıck mourlhon


Poster une réponse
Anonyme