Musique temps réel ou séquences ?

Le
Gerald
L'informatique musicale (MAO = Musique Assistée par Ordinateur), sujet
de ce forum (qui traite, on le rappelle, des "applications musicales de
l'informatique) est un sujet très large.

Les logiciel pouvant "assister" la musique sont beaucoup plus variés
qu'on ne pense : pédagogie, édition de partitions, analyse

Dans le cadre de *l'exécution de musique* (passage de l'écrit Í  l'audio)
je définirais deux grandes catégories : ceux qui traitent le geste
musical (c'est-Í -dire principalement le MIDI), et ceux qui traitent le
son.

Et ces catégories seraient elles-mêmes divisées en deux : ceux de ces
logiciels qui effectuent l'opération en TEMPS RÉEL, et ceux qui le font
en TEMPS DIFFÉRÉ.

Il y a des pratiques liées Í  ces quatre catégories, qui recouvrent
elles-mêmes des GENRES MUSICAUX très variés, qui peuvent être défendus
par les uns ou les autres.

Avez-vous envie d'en parler ou de décrire le vÍ´tre ?

--
Gerald
  • Partager ce contenu :
Vos réponses
Trier par : date / pertinence
Olivier Miakinen
Le #26580849
Bonjour,
Le 30/11/2021 09:55, Gerald a écrit :
L'informatique musicale (MAO = Musique Assistée par Ordinateur), sujet
de ce forum (qui traite, on le rappelle, des "applications musicales de
l'informatique) est un sujet très large.
[...]
Avez-vous envie d'en parler ou de décrire le vÍ´tre ?

Je réponds parce que je n'aime pas voir une question intéressante n'obtenir
aucune réponse.
Je voulais juste dire que j'apprécie généralement tes articles sur le sujet,
mais que malheureusement je n'ai rien Í  dire moi-même vu que, lorsque je
pratiquement (très modestement) de la musique, ce n'est jamais par le biais
de l'informatique.
Désolé.
--
Olivier Miakinen
Olivier Miakinen
Le #26580859
Le 02/12/2021 00:56, Gerald m'a répondu :
Je voulais juste dire que j'apprécie généralement tes articles sur le sujet,
mais que malheureusement je n'ai rien Í  dire moi-même vu que, lorsque je
pratique[] (très modestement) de la musique, ce n'est jamais par le biais
de l'informatique.

D'ac'. Mais modulo l'instrument que tu pratiques, s'il s'agit de
claviers, et plus encore de claviers anciens comme moi (précurseurs du
piano), il pourrait être utile que tu explores le fabuleux univers des
instruments modélisés de chez Pianoteq qui font mon bonheur quotidien
(détails sur demande).

L'instrument que je pratique est la voix, et tant que je le peux je
préfère éviter de me faire modéliser mon appareil phonatoire. ;-)
[...]
Sur les clavecins anciens, un bel article sur le Blanchet du Ch͢teau de
Thoiry

Superbe découverte (même si moins en charte pour le coup). Merci !
--
Olivier Miakinen
Gerald
Le #26580919
Le 3 décembre 2021 Í  20:48, HB a écrit :
Allez, en avant ... je prends le temps de répondre.

Grand merci Í  toi !
Plus tard, j'ai acquis Tabledit (logiciel pour guitaristes)
et installé Synthfont.

A priori ça se passe donc sous Windows (ce forum est multi-plateforme,
et même, historiquement, assez "égalitaire", incluant Linux)
Avec Tabledit, j'utilise VirtualMidiSynth qui permet d'utiliser des
banques de sons de qualité acceptable.
Tabledit, permet aussi de saisir certains "effets de manche" (Slide,
Hammer, Pulling Off, GhostNotes, Bend, ...) et la restitution, avec des
banques de sons adaptées est assez "convaincante".

Je ne connaissais pas. Intéressant et informatif.
je le trouve très adapté Í  mes souhaits.

C'est le plus important, hein ! :-)
Le seul pb, pour moi, concerne les échelles non-tempérées qui ne sont
pas très bien gérées ...

Ouah ! Mais on comprend ensuite en t'écoutant.
Certains de mes "morceaux" sont lÍ  :
https://soundcloud.com/user-950147614/sets

ÉTONNANT ! (je recommande Í  d'éventuels lecteurs d'aller écouter). Tu
ratisses très large au niveau des inspirations, de la Renaissance au
post-romantisme en passant par le blues ! Note que ça pose juste un
problème "commercial" : tu es "inclassable". Mais le commerce ne semble
pas être ta priorité (il existerait une solution : adopter plusieurs
pseudos et "casquettes" classées par genre !)
Franchement, des harmonies "raveliennes", des mesures impaires, des
ambiances de débuts de la polyphonie instrumentale... musicalement ça se
démarque nettement de ce qui est souvent produit en "séquences
pas-Í -pas" par des amateurs ! Pour la rigolade : je trouve ton "blues
apaisé" assez proche — dans l'esprit — du "P'tit blues peinard" de
Michael Jones/J.J. Goldman, jusque dans le titre :-) (je pense Í  la
version de l'album "Prises et reprises" de Michael Jones (2004), ...Í  la
rigueur, en ligne, il y a la version live au New Morning, avec la très
regrettée Carol Fredericks.
(...et t'as eu une bonne bouille, tout mÍ´me !)
----------
En lien avec ma question "ouverte" et pour poursuivre éventuellement :
Tu illustres bien la problématique (le *choix* en fait !) temps réel /
temps partagé : tu es "temps partagé". Également l'alternative musique
(notes) / sons (audio) : tu es cÍ´té "musique". C'est l'architecture des
notes qui t'intéresse, le son résultant restant un peu accessoire. Ça
pourrait illuster la pertinence de mon "classement".
Pour moi, ton intervention évoque une nouvelle piste de discussion : les
"fonctions" de la musique.
CÍ´té auditeur, la musique répond toujours Í  un besoin, Í  une demande :
accompagner une liturgie, un film, danser, méditer, faire la fête...
CÍ´té créateur, elle consiste Í  répondre au mieux Í  cette demande, Í 
faire plaisir Í  l'auditeur (parfois au "client").
Définir ton "public" potentiel pourrait t'aider Í  te *canaliser* (j'ai
un peu le même problème, raison de ce partage d'impression).
Je ne peux malheureusement pas te proposer, en retour, un résultat de
mes actuelles recherches (mais j'accepte de devoir m'y coller, un jour
!) : pour le moment, c'est tout-en-chantier !
Encore merci !
--
Gerald
tth
Le #26580983
On 11/30/21 9:55 AM, Gerald wrote:
Avez-vous envie d'en parler ou de décrire le vÍ´tre ?


Je suis en train de (re-)découvrir Chuck. Un langage
de génération sonore temps-réel, de la ligne de code
Í  profusion pour obtenir la moindre chose, mais une
approche parfois assez proche de ce que l'on peut
faire avec des synthés modulaires analogiques...
https://chuck.cs.princeton.edu/
C'est très facile Í  installer, ça s'utilise depuis
un shell et avec n'importe quel éditeur de texte.
Je vous conseille d'aller parcourir les nombreux
exemples sur le site pour découvrir tout ce que
l'on peut (tenter de) faire avec Chuck.
tTh
--
+-------------------------------------------------------------------+
| sphinx of black quartz, judge my vow. |
+-------------------------------------------------------------------+
Gerald
Le #26580989
Le 6 décembre 2021 Í  06:30, tth a écrit :
Je suis en train de (re-)découvrir Chuck. Un langage
de génération sonore temps-réel, de la ligne de code
Í  profusion pour obtenir la moindre chose, mais une
approche parfois assez proche de ce que l'on peut
faire avec des synthés modulaires analogiques...
https://chuck.cs.princeton.edu/

Merci de coup de main informatif !
Faut admettre que c'est du brutal !
On est d'accord qu'il n'y a, sur ce site, aucun exemple "audible"
directement (résultat d'une création) hors installer Chuck : les
exemples ne sont que de la ligne de commande. C'est très spartiate.
Perso, pour le temps réel, j'en reste Í  Pure Data (dans l'open source)
et Max 8 (dans le commercial). La programmation orientée objet me
"parle" mieux.
Mais bonne continuation et en espérant que tu trouveras des
interlocuteurs..
--
Gerald
HB
Le #26581082
Bonsoir,
Merci pour cette réponse.
Le 04/12/2021 Í  09:22, Gerald a écrit :
Le 3 décembre 2021 Í  20:48, HB a écrit :
Allez, en avant ... je prends le temps de répondre.

Grand merci Í  toi !
Plus tard, j'ai acquis Tabledit (logiciel pour guitaristes)
et installé Synthfont.

A priori ça se passe donc sous Windows (ce forum est multi-plateforme,
et même, historiquement, assez "égalitaire", incluant Linux)

Certes, mais l'équivalent sous linux n'existe pas forcément sans
l'émulateur wine... et, quand c'est possible, ça marche forcément un peu
moins bien.
Avec Tabledit, j'utilise VirtualMidiSynth qui permet d'utiliser des
banques de sons de qualité acceptable.
Tabledit, permet aussi de saisir certains "effets de manche" (Slide,
Hammer, Pulling Off, GhostNotes, Bend, ...) et la restitution, avec des
banques de sons adaptées est assez "convaincante".

Je ne connaissais pas. Intéressant et informatif.
je le trouve très adapté Í  mes souhaits.

C'est le plus important, hein ! :-)
Le seul pb, pour moi, concerne les échelles non-tempérées qui ne sont
pas très bien gérées ...

Ouah ! Mais on comprend ensuite en t'écoutant.
Certains de mes "morceaux" sont lÍ  :
https://soundcloud.com/user-950147614/sets

ÉTONNANT ! (je recommande Í  d'éventuels lecteurs d'aller écouter).

Merci !
Tu ratisses très large au niveau des inspirations, de la Renaissance au
post-romantisme en passant par le blues ! Note que ça pose juste un
problème "commercial" : tu es "inclassable". Mais le commerce ne semble
pas être ta priorité (il existerait une solution : adopter plusieurs
pseudos et "casquettes" classées par genre !)

Effectivement, je ne me limite qu'aux musiques que j'aime
mais ça couvre déjÍ  un champs assez large ;o)
L'aspect commercial ne m'a jamais guidé.
Je cherche simplement Í  partager des "idées", des "ambiances".
Franchement, des harmonies "raveliennes", des mesures impaires, des
ambiances de débuts de la polyphonie instrumentale... musicalement ça se
démarque nettement de ce qui est souvent produit en "séquences
pas-Í -pas" par des amateurs ! Pour la rigolade : je trouve ton "blues
apaisé" assez proche — dans l'esprit — du "P'tit blues peinard" de
Michael Jones/J.J. Goldman, jusque dans le titre :-) (je pense Í  la
version de l'album "Prises et reprises" de Michael Jones (2004), ...Í  la
rigueur, en ligne, il y a la version live au New Morning, avec la très
regrettée Carol Fredericks.

Oui ... et aussi des trucs utilisant
- le dodécaphonisme (partie centrale de "parade"),
- les harmonies du jazz et de la bossa,
- les musiques "ethniques" et/ou "archaͯques",
etc ...
(...et t'as eu une bonne bouille, tout mÍ´me !)

sépafo ;o)
----------
En lien avec ma question "ouverte" et pour poursuivre éventuellement :
Tu illustres bien la problématique (le *choix* en fait !) temps réel /
temps partagé : tu es "temps partagé". Également l'alternative musique
(notes) / sons (audio) : tu es cÍ´té "musique". C'est l'architecture des
notes qui t'intéresse, le son résultant restant un peu accessoire. Ça
pourrait illuster la pertinence de mon "classement".
Pour moi, ton intervention évoque une nouvelle piste de discussion : les
"fonctions" de la musique.
CÍ´té auditeur, la musique répond toujours Í  un besoin, Í  une demande :
accompagner une liturgie, un film, danser, méditer, faire la fête...
CÍ´té créateur, elle consiste Í  répondre au mieux Í  cette demande, Í 
faire plaisir Í  l'auditeur (parfois au "client").
Définir ton "public" potentiel pourrait t'aider Í  te *canaliser* (j'ai
un peu le même problème, raison de ce partage d'impression).

Certes !
La bonne question, pour moi, est "pourquoi ? / pour qui ?"
Et bien sͻr aussi, "comment ?"
Cela me fait penser Í  une histoire ancienne :
-------parenthèse, donc ------------------------------------------------
Lorsque je vivais Í  Bordeaux, j'avais prêté Í  un anglais, qui faisait la
manche (rue St Catherine), une guitare en contre-plaqué (Takeharu).
Il était très critique sur les français qui se préoccupaient plus du
matériel que de la musique ;o)
Avec cette guitare, somme toute assez médiocre, il savait retenir
l'attention des passants en y mettant, modestement, son cœur !
------------------------------------------------------------------------
La musique est aussi une histoire d' "évocation".
La qualité des sons (numériques ou non) ne remplace pas, pour moi,
les intentions.
Certes, quand on écoute les œuvres de Stravinski (par exemple),
on peut s'émerveiller des "sonorités" qu'il sait tirer d'ensembles
instrumentaux, mais ce n'est pas le fond, c'est juste l'outil.
Les mêmes partitions, avec des sons moins "parfaits",
auraient encore un fort impact.
Je n'ai rien contre les super synthés de folie
mais ... ce n'est pas (plus) ma priorité.
Amicalement,
HB
HB
Le #26581081
Le 06/12/2021 Í  06:30, tth a écrit :
On 11/30/21 9:55 AM, Gerald wrote:
Avez-vous envie d'en parler ou de décrire le vÍ´tre ?

   Je suis en train de (re-)découvrir Chuck. Un langage
   de génération sonore temps-réel, de la ligne de code
   ͠ profusion pour obtenir la moindre chose, mais une
   approche parfois assez proche de ce que l'on peut
   faire avec des synthés modulaires analogiques...
         https://chuck.cs.princeton.edu/
   C'est très facile Í  installer, ça s'utilise depuis
   un shell et avec n'importe quel éditeur de texte.
   Je vous conseille d'aller parcourir les nombreux
   exemples sur le site pour découvrir tout ce que
   l'on peut (tenter de) faire avec Chuck.
tTh


Des lignes de codes kilométriques pour le moindre son ?
Je passe mon tour ;o)
Amicalement,
HB
Gerald
Le #26581092
Le 9 décembre 2021 Í  21:20, HB a écrit :
La qualité des sons (numériques ou non) ne remplace pas, pour moi,
les intentions.

Selon mon expérience (de "synthésiste"... Si j'étais prétentieux, je
dirais "designer sonore", mais je ne le suis pas ! ;-)) ...c'est au-delÍ 
de ça :
Jusqu'Í  la sortie du DX7, en 1983, les sons de synthés étaient "de
synthés", héritiers du Theremin et des ondes Martenot, ils jouaient sur
les aspects novateurs et inexistants dans le monde dans
l'instrumentarium "physique" : portamento, glissandos, enveloppes,
enveloppes de timbres...
Avec le DX7 (avant la démocratisation du sampling, donc) et les
nouvelles capacités de synthèse qu'il permettait est apparu le
"challenge" d'imiter au plus près certains instruments acoustiques.
Malgré de réels succès (1), il est apparu une réalité : dès qu'on est
dans de l'artificiel, il faut faire "plus vrai que vrai", et c'est
valable pour tous les domaines. Donne une réverb Í  manipuler en aveugle
et demande Í  qui tu veux de reproduire "la réverbération de la
cathédrale Notre Dame de Paris", et tu verras s'afficher après coup des
temps de réverbération ne correspondant Í  aucun espace *existant sur
Terre* ! En contre exemple, propose le temps de réverbération réel de
Notre Dame, et "qui-tu-veux" va trouver ça beaucoup trop court et pas du
tout réaliste. Ce serait vrai pour tout : un sorbet aux fruits juste
réalisé avec des fruits pressés paraÍ®tra toujours moins "authentique"
que celui enrichi en arÍ´mes naturels de fruits ! (ancien combat entre
les glaciers Raimo et Berthillon Í  Paris !).
En synthèse, pour donner l'impression de "vrai", il faut augmenter
artificiellement des bruits de mécaniques parasites, et tout un tas de
caractéristiques "vivantes".
Ça se propage Í  la diffusion sonore d'ailleurs, y compris avec le
sampling et la modélisation : pour restituer l'amplitude dynamique d'un
piano de concert, il faut une "puissance de feu" énorme ! Avec caissons
de graves et multi-diffusion ! Et encore reste-t-on contraint par les
limites physiques des enceintes, même les meilleures.
Mais il y a moyen de jouer avec tout ça : de la même manière que les
décors de théÍ¢tre (ou d'opéra) n'ont pas vocation Í  être "réalistes",
mais constituent juste une convention de bon aloi avec le public (genre
"on dirait qu'on fait comme ça" = cour de récréation !), on peut
installer une connivence sympathique et honnête sur les moyens utilisés,
débouchant sur un réel partage sensible musical.
----------
(1) Dans ce clip du morceau Birima de Youssou N'Dour, l'instrument qu'on
entend en solo au temps 01:56 n'est PAS un Xalam/N'goni comme celui
qu'on voit Í  l'image ...mais un son de DX7, programmé et joué par mon
ami Jean-Philippe Rykiel ! Sur son site web perso, il décrit dans une page "Synthénégal", via une
conversation avec le regretté Habib Faye (qui avait accompagné Youssou
avec lui dans les années 80-90), la manière dont certains sons de
synthèse (et en particulier son programme "Marimba") ont été Í  l'origine
de toute une nouvelle tendance de la musique sénégalaise : le Mbalax !
(via, initialement, Loy Ehrlich, rendons Í  César...)
--
Gerald
Gerald
Le #26581134
Le 11 décembre 2021 Í  12:08, jp willm a écrit :
Sous Linux, j'ai juste essayé la MAO par curiosité.
Il est en recommandé d'utiliser un noyau RT (real time) et le serveur de
son Jack.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Linux-rt
http://linuxmao.org/forum38

Merci de ta contribution, et surpris je suis !
Pour moi, sous Linux, l'alpha et l'oméga de la configuration
informatique musicale se trouvait résumé dans la page du projet "Planet
CCRMA at home" de l'université de Stanford, a priori raisonnablement
sérieuse :
et ils proposent Fedora comme distribution préférentielle.
On est d'accord que vu la place qui est faite Í  Pure Data dans la liste
logicielle, le temps réel n'est pas, chez eux, une histoire latérale.
Les investigations me semblent devoir être poursuivies avec ces éléments
en main.
Garder en tête que le "temps réel" peut aussi ne pas avoir la même
signification pour de la composition algorithmique sous Max/Pd, et pour
de la séquence de variétés... Í  suivre.
---------------
Ces sujets du temps réel et de Linux m'intéressent au plus haut point
dans mon PROJET ACTUEL, et toute personne susceptible de proposer des
pistes serait évidemment très bienvenue.
Il repose en effet :
1/ sur l'utilisation d'un Raspberry Pi 4 (par défaut sous Raspbian, qui
n'est hélas pas cité ni dans tes liens ni chez "karma" : faut-il forcer
une distrib' "a la mano" sur le RasPi et si oui laquelle ? Ou peut-on
adapter Raspbian ?)
2/ sur l'utilisation (donc très "temps réel") des instruments
"modélisés" Pianoteq de Modartt, dont je suis très (TRÈS) content sous
MacOS, mais qui peuvent tourner sous Linux ET qui sauraient se
satisfaire de la puissance d'un RasPi4 (Í  vérifier au cas par cas), ce
qui pourrait être miraculeux si c'était vrai, tant au niveau du coÍ»t que
de la compacité. Mon projet a porté jusqu'Í  présent sur les pianos anciens et précurseurs
du piano (pianoforte...), et se poursuit actuellement vers les
clavecins, clavicordes, et épinettes...
Vu que je suis barré sur les histoires de double claviers (en bois,
ébène et cerisier), leur Organteq pourrait faire partie de l'aventure,
mais je les *boude* pour l'instant, Í  cause de leur non prise en compte
de la multi-diffusion, qui me semble pourtant essentielle en matière
d'orgues liturgiques.
hth,
--
Gerald
tth
Le #26581412
On 12/6/21 11:58 AM, Gerald wrote:
Le 6 décembre 2021 Í  06:30, tth a écrit :
Je suis en train de (re-)découvrir Chuck. Un langage
de génération sonore temps-réel, de la ligne de code
Í  profusion pour obtenir la moindre chose, mais une
approche parfois assez proche de ce que l'on peut
faire avec des synthés modulaires analogiques...
https://chuck.cs.princeton.edu/

Merci de coup de main informatif !
Faut admettre que c'est du brutal !

Ah oui, c'est du pur et dur. Quasiment de la carte 80 colonnes :)
On est d'accord qu'il n'y a, sur ce site, aucun exemple "audible"
directement (résultat d'une création) hors installer Chuck : les
exemples ne sont que de la ligne de commande. C'est très spartiate.

C'est un reproche assez courant : il n'y a pas d'exemples de son
Í  écouter directement (quand j'aurais quelques trucs présentables
je vous ferai signe). D'un autre coté, la compilation depuis le
tarball est simple, et permet rapidement de tester les multiples
exemples proposés : https://chuck.cs.princeton.edu/doc/examples/
Quand Í  l'aspect "spartiate", c'est très relatif selon le point
de vue. Pour moi, écrire un module Chuck c'est fabriquer une
brique élémentaire qui s'integrera dans un ensemble, genre au
bout d'un lien MIDI et/ou OSC.
Perso, pour le temps réel, j'en reste Í  Pure Data (dans l'open source)
et Max 8 (dans le commercial). La programmation orientée objet me
"parle" mieux.

Puredata, je fréquente quelques pratiquants, je suis époustouflé
par ce qu'ils en font, mais je n'ai jamais réussi Í  rentrer
dedans. L'aspect "construction graphique" ne me convient pas,
il faut je le lise/écrive des lignes de codes. Et pour la
programmation objet, tu devrais regarder ce que Chucp propose :
https://chuck.cs.princeton.edu/doc/language/class.html
parce qu'il y a de quoi faire, je trouve...
Mais bonne continuation et en espérant que tu trouveras des
interlocuteurs..

Ok, on en re-cause dès que j'ai sorti un truc un peu sympa,
même que je demanderais Í  R3p de faire une interface de
controle en puredata :)
tTh
--
+-------------------------------------------------------------------+
| sphinx of black quartz, judge my vow. |
+-------------------------------------------------------------------+
Poster une réponse
Anonyme