Notaire stagiaire salarié: petite, grosse étude .

Le
camille_del
Je cherche un conseil de la part de notaires en tant que jeune notaire
stagiaire.
Est-il mieux de débuter dans une grosse étude (50 personnes) ou dans
une plus petite structure (10 à 15 personnes)?
Au niveau formation, qu'est-ce qui est mieux ?
En suite, au niveau salaire en province, y a-t-il de grosses
différences ?: par exemple, au bout de trois ans d'ancienneté, combien
peut-on espérer gagner dans les deux types de structures?

Merci.


P.S: Vaut-il mieux bosser dans une étude où le maître de stage
traumatise tout le monde et est maniaque ou dans une étude où le
notaire a déjà été suspendu ?
  • Partager ce contenu :
Vos réponses
Trier par : date / pertinence
chevalier b.
Le #15238441
"Camille"
Est-il mieux de débuter dans une grosse étude (50 personnes) ou dans
une plus petite structure (10 à 15 personnes)?
Au niveau formation, qu'est-ce qui est mieux ?



Grosse, à mon avis. Il y a mathématiquement plus de chances de
rencontrer des gens compétents. C'est le but du stage.

En suite, au niveau salaire en province, y a-t-il de grosses
différences ?: par exemple, au bout de trois ans d'ancienneté, combien
peut-on espérer gagner dans les deux types de structures?



Ca dépend ! se renseigner à la chambre des notaires du département.

P.S: Vaut-il mieux bosser dans une étude où le maître de stage
traumatise tout le monde et est maniaque ou dans une étude où le
notaire a déjà été suspendu ?



Je préfèrerais la première. Parce que si le notaire a été suspendu,
l'ambiance est catastrophique, et les dossiers contiennent des peaux de
banane. Pour débuter, mieux vaut un maniaque (mais temporairement,
jusqu'à ce que vous en ayez tiré les enseignements nécessaires).
Arnaud SAUDIN
Le #15238281
Bonjour à vous,
Tout d'abord quelques questions :
- où avez vous fait votre DESS ? Paris ou Province ....
- avez vous commencer vos semestrialités ?? Je suppose que non
- voulez vous être embauchée en contrat de qualification ou CDD / CDi ;
Attention à la première solution ; en effet, le salaire est moins important.
et on est absent de l'étude à la fois pour les semestrialités ( une journée
toute les deux semaines ou une demi journée par semaine ) mais aussi pour
les cours de qualification ; c'est une question de convenance personnelle,
mais je la déconseille ;

Personnellement, je pense qu'il faut mieux commencer dans une "petite"
structure en p^rovince ; c'est ce que je suis en train de faire : commune
semi-rurale avec 10 personnes et deux notaires associés.
la province a le mérite de la diversité; un contact avec la clientèle
relativement facile et une certaine disponibilité de la part des notaires.
Il est vrai que les salaires sont un tout petit plus bas en province par
rapport à PAris ; Mais tout dépend de votre négociation avec le futur
employeur ; on peut très bien être embauché en qualité de E1 ou de T1, donc
les salaires ne sont pas les mêmes.

Par ailleurs, si vous vous inscrivez à PAris en DSN, attention au choix des
semestrilatés et surtout de l'ordre : prendre succession en premier est
conseillé ; la semestrialité actes courants nécesite une expérience
professionnelle importante, et même au bout de 20 mois cette semestrilaité
est éreintante.....

Si vous voulez plus de conseils, néhesirez pas à m'envoyer un mail
A+


"Camille" news:
Je cherche un conseil de la part de notaires en tant que jeune notaire
stagiaire.
Est-il mieux de débuter dans une grosse étude (50 personnes) ou dans
une plus petite structure (10 à 15 personnes)?
Au niveau formation, qu'est-ce qui est mieux ?
En suite, au niveau salaire en province, y a-t-il de grosses
différences ?: par exemple, au bout de trois ans d'ancienneté, combien
peut-on espérer gagner dans les deux types de structures?

Merci.


P.S: Vaut-il mieux bosser dans une étude où le maître de stage
traumatise tout le monde et est maniaque ou dans une étude où le
notaire a déjà été suspendu ?


Poster une réponse
Anonyme