Radio Courtoisie sanctionnée à lire un communiqué à l'antenne

Le
Thierry VIGNAUD
Sauf erreur de ma part, c'est la première fois que cela se produit pour une
radio, c'est plus habituel en TV.

Extrait de la décision du CSA publiée au JO de ce matin :

.Considérant qu’il ressort des écoutes susvisées qu’au cours de l’émission
Le Libre Journal diffusée le 9 novembre 2005 sur la station Radio-Courtoisie
l’animateur Serge De Beketch a commenté les émeutes survenant dans les
banlieues en ces termes : « Au lieu de dépenser des millions à construire des
stades ou des gymnases auxquels la racaille fout le feu, il faudrait les
obliger à écouter deux pages de Maurras tous les matins, deux pages de Maurras
tous les midis ! () Maurras ou le lance-flammes. Les deux solutions ! ()
Il faut bien dire une chose : le responsable de tout ça il a un nom, c’est
Sarkozy. Parce que si Sarkozy n’avait pas dit qu’il fallait nettoyer les cités
au karcher, ça ne se serait pas produit. Vous comprenez il faut pas oublier
ça. Moi j’aurais jamais dit ça. J’aurais dit : il faut les nettoyer au
lance-flammes. Mais c’est mon opinion. Je suis pas ministre de l’intérieur »
;.

.Décide :
Art. 1er. - L’association Comité de défense des auditeurs de Radio Solidarité
est condamnée à diffuser dans les programmes du service Radio-Courtoisie,
selon les modalités fixées à l’article 2 de la présente décision, le
communiqué suivant :
« Communiqué : Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a constaté, au cours de
l’émission Le Libre Journal diffusée le 9 novembre 2005 sur Radio-Courtoisie,
la tenue de propos attentatoires au respect de la dignité humaine.
« Radio-Courtoisie, ayant elle-même reconnu certains dérapages dans cette
émission, a adressé un blâme à son responsable.
« En conséquence, le Conseil supérieur de l’audiovisuel a ordonné, à titre de
sanction, que le texte de ce blâme soit lu à l’antenne :
« Considérant que M. Serge De Beketch a tenu plusieurs fois, dans son
émission, des propos outranciers sur le mode de la dérision, et que ces
propos, qui n’étaient pas prononcés pour être compris au sens littéral, ont pu
choquer les auditeurs, Radio-Courtoisie, qui est une radio culturelle,
n’entend pas assumer dans le futur de tels dérapages. Son conseil
d’administration, réuni en assemblée plénière, déplore ces propos et blâme
leur auteur, lui demande expressément d’éviter à l’avenir le mode outrancier
et dérisoire sur tous les sujets tendant à la dignité des personnes et, enfin,
l’avise qu’un nouveau dérapage entraînera la suspension de son émission ».
Art. 2. - Le communiqué dont le texte est fixé à l’article 1er sera diffusé au
début de l’émission Le Libre Journal du 13 novembre 2006, à 18 heures.
Il sera clairement lu et ne sera accompagné d’aucun commentaire émanant de la
radio.
Art. 3. - La présente décision, qui sera notifiée à l’association Comité de
défense des auditeurs de Radio Solidarité, sera publiée au Journal officiel de
la République française.
Fait à Paris, le 7 novembre 2006.

thierry.vignaud@NO-SPAM_laposte.net
Emetteurs radio et TV :
http://perso.orange.fr/tvignaud
  • Partager ce contenu :
Vos réponses Page 1 / 2
Trier par : date / pertinence
Patrick Vantroeyen
Le #13111541
"Thierry VIGNAUD" message de news:
Sauf erreur de ma part, c'est la première fois que cela se produit pour
une
radio, c'est plus habituel en TV.

Extrait de la décision du CSA publiée au JO de ce matin :

....Considérant qu'il ressort des écoutes susvisées qu'au cours de
l'émission



Moi j'aurais jamais dit ça. J'aurais dit : il faut les nettoyer au


lance-flammes. Mais c'est mon opinion. Je suis pas ministre de l'intérieur »

Dérapage explicite, humour pyromane, si c'est dit avec "Courtoisie" ça
manque globalement de "Solidarité". Crise de dragonite aigue chez
l'animateur Serge De Beketch le soin placebo du CSA ne risque pas d'éteindre
sa flamme.
Palmerclaude
Le #13111511
Comme je me plaisais à l'écrire avec Patrick Van Troyen au vu des éloges
funèbres sur Jean Ferré, ces gens de Courtoisie sont absolument délicats,
charmants et de bonne compagnie.
Je ne vois vraiment pas ce qu'on leur reproche. Le CSA est à dénoncer : cet
organisme est peuplé d'extrémistes hostiles à la liberté de communication.

Pour les illettrés et autres durs de la feuille : ce qui précède est du
second degré...


"Thierry VIGNAUD" message de news:
Sauf erreur de ma part, c'est la première fois que cela se produit pour
une
radio, c'est plus habituel en TV.

Extrait de la décision du CSA publiée au JO de ce matin :

....Considérant qu'il ressort des écoutes susvisées qu'au cours de
l'émission
Le Libre Journal diffusée le 9 novembre 2005 sur la station
Radio-Courtoisie
l'animateur Serge De Beketch a commenté les émeutes survenant dans les
banlieues en ces termes : « Au lieu de dépenser des millions à construire
des
stades ou des gymnases auxquels la racaille fout le feu, il faudrait les
obliger à écouter deux pages de Maurras tous les matins, deux pages de
Maurras
tous les midis ! (...) Maurras ou le lance-flammes. Les deux solutions !
(...)
Il faut bien dire une chose : le responsable de tout ça il a un nom, c'est
Sarkozy. Parce que si Sarkozy n'avait pas dit qu'il fallait nettoyer les
cités
au karcher, ça ne se serait pas produit. Vous comprenez il faut pas
oublier
ça. Moi j'aurais jamais dit ça. J'aurais dit : il faut les nettoyer au
lance-flammes. Mais c'est mon opinion. Je suis pas ministre de
l'intérieur »
;....

....Décide :
Art. 1er. - L'association Comité de défense des auditeurs de Radio
Solidarité
est condamnée à diffuser dans les programmes du service Radio-Courtoisie,
selon les modalités fixées à l'article 2 de la présente décision, le
communiqué suivant :
« Communiqué : Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a constaté, au cours
de
l'émission Le Libre Journal diffusée le 9 novembre 2005 sur
Radio-Courtoisie,
la tenue de propos attentatoires au respect de la dignité humaine.
« Radio-Courtoisie, ayant elle-même reconnu certains dérapages dans cette
émission, a adressé un blâme à son responsable.
« En conséquence, le Conseil supérieur de l'audiovisuel a ordonné, à titre
de
sanction, que le texte de ce blâme soit lu à l'antenne :
« Considérant que M. Serge De Beketch a tenu plusieurs fois, dans son
émission, des propos outranciers sur le mode de la dérision, et que ces
propos, qui n'étaient pas prononcés pour être compris au sens littéral,
ont pu
choquer les auditeurs, Radio-Courtoisie, qui est une radio culturelle,
n'entend pas assumer dans le futur de tels dérapages. Son conseil
d'administration, réuni en assemblée plénière, déplore ces propos et blâme
leur auteur, lui demande expressément d'éviter à l'avenir le mode
outrancier
et dérisoire sur tous les sujets tendant à la dignité des personnes et,
enfin,
l'avise qu'un nouveau dérapage entraînera la suspension de son émission ».
Art. 2. - Le communiqué dont le texte est fixé à l'article 1er sera
diffusé au
début de l'émission Le Libre Journal du 13 novembre 2006, à 18 heures.
Il sera clairement lu et ne sera accompagné d'aucun commentaire émanant de
la
radio.
Art. 3. - La présente décision, qui sera notifiée à l'association Comité
de
défense des auditeurs de Radio Solidarité, sera publiée au Journal
officiel de
la République française.
Fait à Paris, le 7 novembre 2006.


Emetteurs radio et TV :
http://perso.orange.fr/tvignaud


Arnaud
Le #13104231
super la liberté d'expression dans ce pays!
si même le ton de la dérision est sanctionné....
on espère qu'il en sra de même lors de la prochaine difusion des
guignoles portant sur une séquence outrancièe concernant le pâpe
Benois XVI.....

Vive Radio Courtoisie.

et les lance flames, cest bien utile parfois .



On Sat, 11 Nov 2006 10:14:55 +0100, Thierry VIGNAUD

Sauf erreur de ma part, c'est la première fois que cela se produit pour une
radio, c'est plus habituel en TV.

Extrait de la décision du CSA publiée au JO de ce matin :

....Considérant qu’il ressort des écoutes susvisées qu’au cours de l’émission
Le Libre Journal diffusée le 9 novembre 2005 sur la station Radio-Courtoisie
l’animateur Serge De Beketch a commenté les émeutes survenant dans les
banlieues en ces termes : « Au lieu de dépenser des millions à construire des
stades ou des gymnases auxquels la racaille fout le feu, il faudrait les
obliger à écouter deux pages de Maurras tous les matins, deux pages de Maurras
tous les midis ! (...) Maurras ou le lance-flammes. Les deux solutions ! (...)
Il faut bien dire une chose : le responsable de tout ça il a un nom, c’est
Sarkozy. Parce que si Sarkozy n’avait pas dit qu’il fallait nettoyer les cités
au karcher, ça ne se serait pas produit. Vous comprenez il faut pas oublier
ça. Moi j’aurais jamais dit ça. J’aurais dit : il faut les nettoyer au
lance-flammes. Mais c’est mon opinion. Je suis pas ministre de l’intérieur »
;....

....Décide :
Art. 1er. - L’association Comité de défense des auditeurs de Radio Solidarité
est condamnée à diffuser dans les programmes du service Radio-Courtoisie,
selon les modalités fixées à l’article 2 de la présente décision, le
communiqué suivant :
« Communiqué : Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a constaté, au cours de
l’émission Le Libre Journal diffusée le 9 novembre 2005 sur Radio-Courtoisie,
la tenue de propos attentatoires au respect de la dignité humaine.
« Radio-Courtoisie, ayant elle-même reconnu certains dérapages dans cette
émission, a adressé un blâme à son responsable.
« En conséquence, le Conseil supérieur de l’audiovisuel a ordonné, à titre de
sanction, que le texte de ce blâme soit lu à l’antenne :
« Considérant que M. Serge De Beketch a tenu plusieurs fois, dans son
émission, des propos outranciers sur le mode de la dérision, et que ces
propos, qui n’étaient pas prononcés pour être compris au sens littéral, ont pu
choquer les auditeurs, Radio-Courtoisie, qui est une radio culturelle,
n’entend pas assumer dans le futur de tels dérapages. Son conseil
d’administration, réuni en assemblée plénière, déplore ces propos et blâme
leur auteur, lui demande expressément d’éviter à l’avenir le mode outrancier
et dérisoire sur tous les sujets tendant à la dignité des personnes et, enfin,
l’avise qu’un nouveau dérapage entraînera la suspension de son émission ».
Art. 2. - Le communiqué dont le texte est fixé à l’article 1er sera diffusé au
début de l’émission Le Libre Journal du 13 novembre 2006, à 18 heures.
Il sera clairement lu et ne sera accompagné d’aucun commentaire émanant de la
radio.
Art. 3. - La présente décision, qui sera notifiée à l’association Comité de
défense des auditeurs de Radio Solidarité, sera publiée au Journal officiel de
la République française.
Fait à Paris, le 7 novembre 2006.


Emetteurs radio et TV :
http://perso.orange.fr/tvignaud


Denis
Le #13104221
Rappelez-vous, Arnaud nous déclarait y'a pas longtemps :

[des conneries]



Ils ne sont pas tous enfermés visiblement...

--
Denis.
Palmerclaude
Le #13104111
1 /Pour les thuriféraires de Courtoisie : En radio libres, parmi les
premières choses qu'on apprend (déontologie pas à la portée de tout le
monde) c'est de respecter les auditeurs.
Les néo fascistes ne connaissent pas.
Le "second degré", on laisse cela aux connards d'animateurs de la télé.
C'est au-dessous de la ceinture et c'est insulter ceux qui ne sont pas
susceptibles de comprendre et seulement de satisfaire l'ego imbécile de
l'animateur et des ses aficionados.
Quant à faire de la dérision sur les sujets sensibles, on n entend Arnaud
hurler à la mort quand certaines radios ou télés se font sanctionner eet se
font remettre à leur place pour des propos pédophiles ou sexuellement
douteux pour de jeunes publics par exemple.
On peut en conclure que les crétins qui plaisantent avec des thèmes
sensibles sont des irresponsables.De toute façon, cela finit collectivment
par leur retomber sur la figure : plus de police, plus de judiciarisation,
plus de misères et d'injustices...
On s'amuse comme on peut...


"Arnaud"
super la liberté d'expression dans ce pays!
si même le ton de la dérision est sanctionné....
on espère qu'il en sra de même lors de la prochaine difusion des
guignoles portant sur une séquence outrancièe concernant le pâpe
Benois XVI.....

Vive Radio Courtoisie.

et les lance flames, cest bien utile parfois .



On Sat, 11 Nov 2006 10:14:55 +0100, Thierry VIGNAUD

Sauf erreur de ma part, c'est la première fois que cela se produit pour
une
radio, c'est plus habituel en TV.

Extrait de la décision du CSA publiée au JO de ce matin :

....Considérant qu'il ressort des écoutes susvisées qu'au cours de
l'émission
Le Libre Journal diffusée le 9 novembre 2005 sur la station
Radio-Courtoisie
l'animateur Serge De Beketch a commenté les émeutes survenant dans les
banlieues en ces termes : « Au lieu de dépenser des millions à construire
des
stades ou des gymnases auxquels la racaille fout le feu, il faudrait les
obliger à écouter deux pages de Maurras tous les matins, deux pages de
Maurras
tous les midis ! (...) Maurras ou le lance-flammes. Les deux solutions !
(...)
Il faut bien dire une chose : le responsable de tout ça il a un nom, c'est
Sarkozy. Parce que si Sarkozy n'avait pas dit qu'il fallait nettoyer les
cités
au karcher, ça ne se serait pas produit. Vous comprenez il faut pas
oublier
ça. Moi j'aurais jamais dit ça. J'aurais dit : il faut les nettoyer au
lance-flammes. Mais c'est mon opinion. Je suis pas ministre de
l'intérieur »
;....

....Décide :
Art. 1er. - L'association Comité de défense des auditeurs de Radio
Solidarité
est condamnée à diffuser dans les programmes du service Radio-Courtoisie,
selon les modalités fixées à l'article 2 de la présente décision, le
communiqué suivant :
« Communiqué : Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a constaté, au cours
de
l'émission Le Libre Journal diffusée le 9 novembre 2005 sur
Radio-Courtoisie,
la tenue de propos attentatoires au respect de la dignité humaine.
« Radio-Courtoisie, ayant elle-même reconnu certains dérapages dans cette
émission, a adressé un blâme à son responsable.
« En conséquence, le Conseil supérieur de l'audiovisuel a ordonné, à titre
de
sanction, que le texte de ce blâme soit lu à l'antenne :
« Considérant que M. Serge De Beketch a tenu plusieurs fois, dans son
émission, des propos outranciers sur le mode de la dérision, et que ces
propos, qui n'étaient pas prononcés pour être compris au sens littéral,
ont pu
choquer les auditeurs, Radio-Courtoisie, qui est une radio culturelle,
n'entend pas assumer dans le futur de tels dérapages. Son conseil
d'administration, réuni en assemblée plénière, déplore ces propos et blâme
leur auteur, lui demande expressément d'éviter à l'avenir le mode
outrancier
et dérisoire sur tous les sujets tendant à la dignité des personnes et,
enfin,
l'avise qu'un nouveau dérapage entraînera la suspension de son émission ».
Art. 2. - Le communiqué dont le texte est fixé à l'article 1er sera
diffusé au
début de l'émission Le Libre Journal du 13 novembre 2006, à 18 heures.
Il sera clairement lu et ne sera accompagné d'aucun commentaire émanant de
la
radio.
Art. 3. - La présente décision, qui sera notifiée à l'association Comité
de
défense des auditeurs de Radio Solidarité, sera publiée au Journal
officiel de
la République française.
Fait à Paris, le 7 novembre 2006.


Emetteurs radio et TV :
http://perso.orange.fr/tvignaud





Arnaud
Le #13104081
en attendant, rassurez-vous, Skyrock qui diffuse chaque soir en
particulier des éructations immonde et très borderline sur bien des
sujets n'est pas sanctionnée....
Et quand ils le sont, ils en joue de la dérision avec des jingles de
mitraillette etc.
ah c'est vrai, Skyrock ça représente du fric et toute une jeunesse de
banlieue derrière.....


On Wed, 15 Nov 2006 14:08:26 +0100, "Palmerclaude"

1 /Pour les thuriféraires de Courtoisie : En radio libres, parmi les
premières choses qu'on apprend (déontologie pas à la portée de tout le
monde) c'est de respecter les auditeurs.
Les néo fascistes ne connaissent pas.
Le "second degré", on laisse cela aux connards d'animateurs de la télé.
C'est au-dessous de la ceinture et c'est insulter ceux qui ne sont pas
susceptibles de comprendre et seulement de satisfaire l'ego imbécile de
l'animateur et des ses aficionados.
Quant à faire de la dérision sur les sujets sensibles, on n entend Arnaud
hurler à la mort quand certaines radios ou télés se font sanctionner eet se
font remettre à leur place pour des propos pédophiles ou sexuellement
douteux pour de jeunes publics par exemple.
On peut en conclure que les crétins qui plaisantent avec des thèmes
sensibles sont des irresponsables.De toute façon, cela finit collectivment
par leur retomber sur la figure : plus de police, plus de judiciarisation,
plus de misères et d'injustices...
On s'amuse comme on peut...


"Arnaud"
super la liberté d'expression dans ce pays!
si même le ton de la dérision est sanctionné....
on espère qu'il en sra de même lors de la prochaine difusion des
guignoles portant sur une séquence outrancièe concernant le pâpe
Benois XVI.....

Vive Radio Courtoisie.

et les lance flames, cest bien utile parfois .



On Sat, 11 Nov 2006 10:14:55 +0100, Thierry VIGNAUD

Sauf erreur de ma part, c'est la première fois que cela se produit pour
une
radio, c'est plus habituel en TV.

Extrait de la décision du CSA publiée au JO de ce matin :

....Considérant qu'il ressort des écoutes susvisées qu'au cours de
l'émission
Le Libre Journal diffusée le 9 novembre 2005 sur la station
Radio-Courtoisie
l'animateur Serge De Beketch a commenté les émeutes survenant dans les
banlieues en ces termes : « Au lieu de dépenser des millions à construire
des
stades ou des gymnases auxquels la racaille fout le feu, il faudrait les
obliger à écouter deux pages de Maurras tous les matins, deux pages de
Maurras
tous les midis ! (...) Maurras ou le lance-flammes. Les deux solutions !
(...)
Il faut bien dire une chose : le responsable de tout ça il a un nom, c'est
Sarkozy. Parce que si Sarkozy n'avait pas dit qu'il fallait nettoyer les
cités
au karcher, ça ne se serait pas produit. Vous comprenez il faut pas
oublier
ça. Moi j'aurais jamais dit ça. J'aurais dit : il faut les nettoyer au
lance-flammes. Mais c'est mon opinion. Je suis pas ministre de
l'intérieur »
;....

....Décide :
Art. 1er. - L'association Comité de défense des auditeurs de Radio
Solidarité
est condamnée à diffuser dans les programmes du service Radio-Courtoisie,
selon les modalités fixées à l'article 2 de la présente décision, le
communiqué suivant :
« Communiqué : Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a constaté, au cours
de
l'émission Le Libre Journal diffusée le 9 novembre 2005 sur
Radio-Courtoisie,
la tenue de propos attentatoires au respect de la dignité humaine.
« Radio-Courtoisie, ayant elle-même reconnu certains dérapages dans cette
émission, a adressé un blâme à son responsable.
« En conséquence, le Conseil supérieur de l'audiovisuel a ordonné, à titre
de
sanction, que le texte de ce blâme soit lu à l'antenne :
« Considérant que M. Serge De Beketch a tenu plusieurs fois, dans son
émission, des propos outranciers sur le mode de la dérision, et que ces
propos, qui n'étaient pas prononcés pour être compris au sens littéral,
ont pu
choquer les auditeurs, Radio-Courtoisie, qui est une radio culturelle,
n'entend pas assumer dans le futur de tels dérapages. Son conseil
d'administration, réuni en assemblée plénière, déplore ces propos et blâme
leur auteur, lui demande expressément d'éviter à l'avenir le mode
outrancier
et dérisoire sur tous les sujets tendant à la dignité des personnes et,
enfin,
l'avise qu'un nouveau dérapage entraînera la suspension de son émission ».
Art. 2. - Le communiqué dont le texte est fixé à l'article 1er sera
diffusé au
début de l'émission Le Libre Journal du 13 novembre 2006, à 18 heures.
Il sera clairement lu et ne sera accompagné d'aucun commentaire émanant de
la
radio.
Art. 3. - La présente décision, qui sera notifiée à l'association Comité
de
défense des auditeurs de Radio Solidarité, sera publiée au Journal
officiel de
la République française.
Fait à Paris, le 7 novembre 2006.


Emetteurs radio et TV :
http://perso.orange.fr/tvignaud







Palmerclaude
Le #13104071
Il y a du progrès Arnaud, si l'on peut dire.
Autre point de déontologie : quand on cite nommément une radio on donne des
preuves : date heure citation ...sinon on s'expose à des poursuites en
correctionnelle.. Cela pourrait d"appeler " un retour de (lance) flamme"...
Et puis ce n'est pas parce qu'il y a des immondes que cela en justifie de
ne pas critiquer les autres immondes, ni de continuer à traîner la jeunesse
de banlieue dans la boue. Sauf à considérer qu'on est un type bien parce
qu'on n'est pas de banlieue. "Ca se discute".D'ailleurs est-tu habitant d'un
centre ville pur sucre pur jus? :-)))
"Arnaud"

en attendant, rassurez-vous, Skyrock qui diffuse chaque soir en
particulier des éructations immonde et très borderline sur bien des
sujets n'est pas sanctionnée....
Et quand ils le sont, ils en joue de la dérision avec des jingles de
mitraillette etc.
ah c'est vrai, Skyrock ça représente du fric et toute une jeunesse de
banlieue derrière.....


On Wed, 15 Nov 2006 14:08:26 +0100, "Palmerclaude"

1 /Pour les thuriféraires de Courtoisie : En radio libres, parmi les
premières choses qu'on apprend (déontologie pas à la portée de tout le
monde) c'est de respecter les auditeurs.
Les néo fascistes ne connaissent pas.
Le "second degré", on laisse cela aux connards d'animateurs de la télé.
C'est au-dessous de la ceinture et c'est insulter ceux qui ne sont pas
susceptibles de comprendre et seulement de satisfaire l'ego imbécile de
l'animateur et des ses aficionados.
Quant à faire de la dérision sur les sujets sensibles, on n entend Arnaud
hurler à la mort quand certaines radios ou télés se font sanctionner eet
se
font remettre à leur place pour des propos pédophiles ou sexuellement
douteux pour de jeunes publics par exemple.
On peut en conclure que les crétins qui plaisantent avec des thèmes
sensibles sont des irresponsables.De toute façon, cela finit collectivment
par leur retomber sur la figure : plus de police, plus de judiciarisation,
plus de misères et d'injustices...
On s'amuse comme on peut...


"Arnaud"
super la liberté d'expression dans ce pays!
si même le ton de la dérision est sanctionné....
on espère qu'il en sra de même lors de la prochaine difusion des
guignoles portant sur une séquence outrancièe concernant le pâpe
Benois XVI.....

Vive Radio Courtoisie.

et les lance flames, cest bien utile parfois .



On Sat, 11 Nov 2006 10:14:55 +0100, Thierry VIGNAUD

Sauf erreur de ma part, c'est la première fois que cela se produit pour
une
radio, c'est plus habituel en TV.

Extrait de la décision du CSA publiée au JO de ce matin :

....Considérant qu'il ressort des écoutes susvisées qu'au cours de
l'émission
Le Libre Journal diffusée le 9 novembre 2005 sur la station
Radio-Courtoisie
l'animateur Serge De Beketch a commenté les émeutes survenant dans les
banlieues en ces termes : « Au lieu de dépenser des millions à
construire
des
stades ou des gymnases auxquels la racaille fout le feu, il faudrait les
obliger à écouter deux pages de Maurras tous les matins, deux pages de
Maurras
tous les midis ! (...) Maurras ou le lance-flammes. Les deux solutions !
(...)
Il faut bien dire une chose : le responsable de tout ça il a un nom,
c'est
Sarkozy. Parce que si Sarkozy n'avait pas dit qu'il fallait nettoyer les
cités
au karcher, ça ne se serait pas produit. Vous comprenez il faut pas
oublier
ça. Moi j'aurais jamais dit ça. J'aurais dit : il faut les nettoyer au
lance-flammes. Mais c'est mon opinion. Je suis pas ministre de
l'intérieur »
;....

....Décide :
Art. 1er. - L'association Comité de défense des auditeurs de Radio
Solidarité
est condamnée à diffuser dans les programmes du service
Radio-Courtoisie,
selon les modalités fixées à l'article 2 de la présente décision, le
communiqué suivant :
« Communiqué : Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a constaté, au
cours
de
l'émission Le Libre Journal diffusée le 9 novembre 2005 sur
Radio-Courtoisie,
la tenue de propos attentatoires au respect de la dignité humaine.
« Radio-Courtoisie, ayant elle-même reconnu certains dérapages dans
cette
émission, a adressé un blâme à son responsable.
« En conséquence, le Conseil supérieur de l'audiovisuel a ordonné, à
titre
de
sanction, que le texte de ce blâme soit lu à l'antenne :
« Considérant que M. Serge De Beketch a tenu plusieurs fois, dans son
émission, des propos outranciers sur le mode de la dérision, et que ces
propos, qui n'étaient pas prononcés pour être compris au sens littéral,
ont pu
choquer les auditeurs, Radio-Courtoisie, qui est une radio culturelle,
n'entend pas assumer dans le futur de tels dérapages. Son conseil
d'administration, réuni en assemblée plénière, déplore ces propos et
blâme
leur auteur, lui demande expressément d'éviter à l'avenir le mode
outrancier
et dérisoire sur tous les sujets tendant à la dignité des personnes et,
enfin,
l'avise qu'un nouveau dérapage entraînera la suspension de son
émission ».
Art. 2. - Le communiqué dont le texte est fixé à l'article 1er sera
diffusé au
début de l'émission Le Libre Journal du 13 novembre 2006, à 18 heures.
Il sera clairement lu et ne sera accompagné d'aucun commentaire émanant
de
la
radio.
Art. 3. - La présente décision, qui sera notifiée à l'association Comité
de
défense des auditeurs de Radio Solidarité, sera publiée au Journal
officiel de
la République française.
Fait à Paris, le 7 novembre 2006.


Emetteurs radio et TV :
http://perso.orange.fr/tvignaud










Palmerclaude
Le #13104061
Bon maintenant j'arrête de faire de la pédagogie à la petite semaine.j'en
fais à longueur de journée heureusement à un autre niveau.et ce n'est pas
pour continuer jour et nuit.. Donc Arnaud tu n' auras plus de réponses.
Autre chose à f... que d'amuser la galerie.
"Palmerclaude" 455b6fcc$0$27409$
Il y a du progrès Arnaud, si l'on peut dire.
Autre point de déontologie : quand on cite nommément une radio on donne
des preuves : date heure citation ...sinon on s'expose à des poursuites en
correctionnelle.. Cela pourrait d"appeler " un retour de (lance)
flamme"...
Et puis ce n'est pas parce qu'il y a des immondes que cela en justifie de
ne pas critiquer les autres immondes, ni de continuer à traîner la
jeunesse de banlieue dans la boue. Sauf à considérer qu'on est un type
bien parce qu'on n'est pas de banlieue. "Ca se discute".D'ailleurs est-tu
habitant d'un centre ville pur sucre pur jus? :-)))
"Arnaud"

en attendant, rassurez-vous, Skyrock qui diffuse chaque soir en
particulier des éructations immonde et très borderline sur bien des
sujets n'est pas sanctionnée....
Et quand ils le sont, ils en joue de la dérision avec des jingles de
mitraillette etc.
ah c'est vrai, Skyrock ça représente du fric et toute une jeunesse de
banlieue derrière.....


On Wed, 15 Nov 2006 14:08:26 +0100, "Palmerclaude"

1 /Pour les thuriféraires de Courtoisie : En radio libres, parmi les
premières choses qu'on apprend (déontologie pas à la portée de tout le
monde) c'est de respecter les auditeurs.
Les néo fascistes ne connaissent pas.
Le "second degré", on laisse cela aux connards d'animateurs de la télé.
C'est au-dessous de la ceinture et c'est insulter ceux qui ne sont pas
susceptibles de comprendre et seulement de satisfaire l'ego imbécile de
l'animateur et des ses aficionados.
Quant à faire de la dérision sur les sujets sensibles, on n entend Arnaud
hurler à la mort quand certaines radios ou télés se font sanctionner eet
se
font remettre à leur place pour des propos pédophiles ou sexuellement
douteux pour de jeunes publics par exemple.
On peut en conclure que les crétins qui plaisantent avec des thèmes
sensibles sont des irresponsables.De toute façon, cela finit
collectivment
par leur retomber sur la figure : plus de police, plus de
judiciarisation,
plus de misères et d'injustices...
On s'amuse comme on peut...


"Arnaud"
super la liberté d'expression dans ce pays!
si même le ton de la dérision est sanctionné....
on espère qu'il en sra de même lors de la prochaine difusion des
guignoles portant sur une séquence outrancièe concernant le pâpe
Benois XVI.....

Vive Radio Courtoisie.

et les lance flames, cest bien utile parfois .



On Sat, 11 Nov 2006 10:14:55 +0100, Thierry VIGNAUD

Sauf erreur de ma part, c'est la première fois que cela se produit pour
une
radio, c'est plus habituel en TV.

Extrait de la décision du CSA publiée au JO de ce matin :

....Considérant qu'il ressort des écoutes susvisées qu'au cours de
l'émission
Le Libre Journal diffusée le 9 novembre 2005 sur la station
Radio-Courtoisie
l'animateur Serge De Beketch a commenté les émeutes survenant dans les
banlieues en ces termes : « Au lieu de dépenser des millions à
construire
des
stades ou des gymnases auxquels la racaille fout le feu, il faudrait
les
obliger à écouter deux pages de Maurras tous les matins, deux pages de
Maurras
tous les midis ! (...) Maurras ou le lance-flammes. Les deux solutions
!
(...)
Il faut bien dire une chose : le responsable de tout ça il a un nom,
c'est
Sarkozy. Parce que si Sarkozy n'avait pas dit qu'il fallait nettoyer
les
cités
au karcher, ça ne se serait pas produit. Vous comprenez il faut pas
oublier
ça. Moi j'aurais jamais dit ça. J'aurais dit : il faut les nettoyer au
lance-flammes. Mais c'est mon opinion. Je suis pas ministre de
l'intérieur »
;....

....Décide :
Art. 1er. - L'association Comité de défense des auditeurs de Radio
Solidarité
est condamnée à diffuser dans les programmes du service
Radio-Courtoisie,
selon les modalités fixées à l'article 2 de la présente décision, le
communiqué suivant :
« Communiqué : Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a constaté, au
cours
de
l'émission Le Libre Journal diffusée le 9 novembre 2005 sur
Radio-Courtoisie,
la tenue de propos attentatoires au respect de la dignité humaine.
« Radio-Courtoisie, ayant elle-même reconnu certains dérapages dans
cette
émission, a adressé un blâme à son responsable.
« En conséquence, le Conseil supérieur de l'audiovisuel a ordonné, à
titre
de
sanction, que le texte de ce blâme soit lu à l'antenne :
« Considérant que M. Serge De Beketch a tenu plusieurs fois, dans son
émission, des propos outranciers sur le mode de la dérision, et que ces
propos, qui n'étaient pas prononcés pour être compris au sens littéral,
ont pu
choquer les auditeurs, Radio-Courtoisie, qui est une radio culturelle,
n'entend pas assumer dans le futur de tels dérapages. Son conseil
d'administration, réuni en assemblée plénière, déplore ces propos et
blâme
leur auteur, lui demande expressément d'éviter à l'avenir le mode
outrancier
et dérisoire sur tous les sujets tendant à la dignité des personnes et,
enfin,
l'avise qu'un nouveau dérapage entraînera la suspension de son
émission ».
Art. 2. - Le communiqué dont le texte est fixé à l'article 1er sera
diffusé au
début de l'émission Le Libre Journal du 13 novembre 2006, à 18 heures.
Il sera clairement lu et ne sera accompagné d'aucun commentaire émanant
de
la
radio.
Art. 3. - La présente décision, qui sera notifiée à l'association
Comité
de
défense des auditeurs de Radio Solidarité, sera publiée au Journal
officiel de
la République française.
Fait à Paris, le 7 novembre 2006.


Emetteurs radio et TV :
http://perso.orange.fr/tvignaud













user.854
Le #13104051
Arnaud wrote:

en attendant, rassurez-vous, Skyrock qui diffuse chaque soir en
particulier des éructations immonde et très borderline sur bien des
sujets n'est pas sanctionnée....
Et quand ils le sont, ils en joue de la dérision avec des jingles de
mitraillette etc.
ah c'est vrai, Skyrock ça représente du fric et toute une jeunesse de
banlieue derrière.....




Ben c'est vrai que face aux viellards cacochymes de la dite radio
courtoisie, la jeunesse de banlieue, comme tu le dis si bien Arnaud, pèse
un peu plus. Pour les jingles (disons Sonal... courtoisie se revendicant
à qui veut l'entendre "radio de la francophonie"...), donc pour le Sonal,
quelques bruits de dentiers à chaque phrase "borderline", devraient faire
l'affaire.
-----
échangez opinions et commentaires dans les forums de discussion.
http://www.usenetgratuit.com/
matthieu
Le #13104041
Autre chose à f... que d'amuser la galerie.

Pourtant, avec notre amis d'outre manche fan du DAB et le cheminot de
l'autre jour qui veut émettre avec un scanner, vous pourriez faire le
trio de boulets du forum.

Une sorte de dream team du pire....
Poster une réponse
Anonyme