[SA6] Un Prime en demi teinte

Le
Stéphane
Voilà donc le premier vrai prime, préparé dans la semaine et sans triche
dedans ou presque. Comme l'an dernier, c'est moins bien que l'avant prime
répété pendant des jours et pour cause. Mais ne soyons pas trop vache, le
niveau est quand même correct, enfin dans l'ensemble. On nous l'annonce dès
le début de l'émission : "en direct du plus grand plateau de télévision
d'Europe !" ce qui signifie : on a mis du pognon pour faire un grand truc où
les élèves sont perdus mais on s'en fout on vous montre le décor clinquant.
Difficile de trouver ses marques avec autant de places quand on est jeune
apprenti star. Enfin, je dis ça, la plupart a déjà largement fréquenté les
scènes plus ou moins grandes. Du coup ce qui ressort dans l'ensemble, c'est
que l'on a du mal à se faire une idée de leurs capacités réelles tant ils
sont aguerris. Et ce ne sont pas les notes en direct qui nous aideront,
comme l'an dernier ça n'a aucun sens artistique.

On commence donc par l'hymne Ah ben non pas d'hymne cette année pour
l'instant, peut-être attendent-ils d'en avoir viré 2 ou 3 pour que ça soit
écoutable ? On commence alors sur du Aubert avec les 18 qui ont chacun un
bout de phrase, si ça ne se passe pas trop mal pour certains, pour d'autres
c'est la cata, par exemple Cynthia qui n'aurait pas pu être plus fausse,
tout comme Nicolas et dans une moindre mesure Brice. Faustine est arythmique
et en la voyant entrer après Marina j'ai l'impression de 2 soeurs jumelles
(nées sous le signe des gémeaux ?) et je me dis qu'il y en a une de trop
Dominique clôt le bal avec talent et une allure très animale ce soir, so
sexy.

On retrouve nos marques avec le fameux Top5 qui n'a pas beaucoup de sens à
part créer du débat. Ludovic, Cyril et Dominique tentent de rattraper les 2
de têtes : Marina avec 15,58 (11 en danse) et, n°1 Cynthia 15,73 dont la
note en danse reste inconnue mais je penche pour un 17 qui lui a permis de
passer devant. Bref voilà des bases posées.
On peut regarder dans le rétro pour chercher une indication, piqûre de
rappel : SA3 Morganne, Pierre, Stéphanie, Michal et n°1 Sofia / SA4 Morgan,
Lucie, Hoda, Gregory et n°1 Radia / SA5 Pascal, Maud, Magalie, Jean-Luc et
n°1 Emilie. Jamais le n°1 du premier Top5 n'a donc gagné la SA mais il y a
toujours eu le gagnant dans ce top en 2ème (ou 3ème), enfin je triche un
peu, pour la SA3 Elodie n'y était pas mais Michal oui (2ème). Donc cela
voudrait dire que Cynthia sera l'attendue mais battue et Marina (au pire
Dominique) la gagnante. Bon ben voilà la saison est finie, on peut passer à
la suite, c'est quand la Nouvelle Star ?

Bon, ok, d'accord, on va attendre encore un peu. Histoire d'écouter ce
fameux Man I feel like a woman par Cynthia. Durant ce morceau et plus tard,
on verra réapparaître le guitariste Edouard, ex M. Elodie de la SA3, c'est
bien, au moins l'orchestre, lui, est fidèle. Kamel qui ne lit jamais les
paroles a dû confondre avec Pretty Woman vu le gros sigle dollar d'où sort
Cynthia pour cette chanson sur la libération de la femme, enfin j'abuse un
poil, sur une fille qui veut aller danser comme une folle. Mais bon on est
habitué aux contresens chorégraphiques du Ouali, voilà. La prestation me
laisse dubitatif. Une bonne voix certes mais avec beaucoup d'essoufflements,
une belle fille oui mais qui se tient souvent mal (épaules en avant et
fermées), un personnage typé et haut en couleur mais un charisme aux abonnés
absents et une froideur très présente Il serait injuste de dire qu'elle a
mal chanté à part une perte rythmique sur la fin, disons que c'était pas
mal, surtout à ce stade, mais elle ne donne pas assez où elle retient trop,
au choix, elle se masque un peu, même si son masque n'est qu'un petit bindi.
Côté danse par contre une belle prestation de très bon niveau, hormis une
faute (ou un bonheur c'est selon) : la culotte blanche sous la robe fendue
noire, on l'aura vu 3 fois, au moins elle en avait une ! Elle est notée 15
par les profs dont un 17 de Kamel.

Bien qu'absente du Top5, c'est Judith et ses 16 ans qui ont l'honneur de
chanter avec le parrain Laïïïonel Ritchie. Mais si vous savez bien, le père
de la célèbre Nicole, mais si la copine de la très célèbre Paris Hilton,
roh La video porno sur le net ? Ah ! Ben voilà, c'est lui ! enfin c'est
lui le père de la copine d'elle. Donc Judith démarre pas mal mais se perd
très vite, c'est gnangnan tant dans le rythme que dans le phrasé, la
comparaison avec Lionel fait mal, logique mais quand même. Lui chante avec
un tempo bien marqué et elle fait des liaisons et des notes trainantes
partout, bref d'un côté du romantico-punchy de l'autre du Pascal Sevran. Sur
la fin elle s'égare même dans la justesse. Par contre elle n'oublie pas la
caméra, elle aussi a du métier pour son âge, mais ça se voit trop. Elle
obtient un cinglant 12,6 qui la fait immédiatement redescendre de son nuage.

On passe à autre chose, le choc est rude, avec Cauet & consorts pour "Zidane
y va marquer" avec Eloïsha pas souvent juste mais volontaire et Gaël très à
l'aise et agréable dans ce registre avec une voix très typée gipsy. Les deux
ont une bonne énergie. A noter que Cauet chantait en direct et juste ! Comme
quoi on peut faire le con et rester pro. Mais évidemment les élèves crachent
trop dans cette soupe pour relever ce genre de petites leçons.

Une nouveauté, enfin, cette saison : les nominés chantent avant la 1ere page
de pub et les 3 à la suite ! Voilà qui met tout le monde à égalité. Mais je
ne suis pas certain que cela va continuer parce que contrairement aux
apparences, je pense que cela réduit le nombre de votes payants. En effet en
étalant les prestations sur les 2h du prime, à chaque fois ça en remettait
une couche et les fans des uns, des autres se remobilisaient "o put1 ta vu
koman le keum il vi1 de chantet tro bi1 ? moua je sui pour la meuf 2 tout à
l'eur je renvoi 3 sms du kou !". On véra bi1 euh pardon, on verra bien.
C'est donc Céline qui s'y colle sur du et devant Voulzy. Une fois n'est pas
coutume, saluons les stylistes qui ont bien réussi le look du mannequin.
Certes ce n'est pas une chanteuse à voix mais elle a la bonne attitude. Le
regard est bien planté dans la caméra sans que ce soit too much, du sourire
à bon escient, une démarche élégante même si on a parfois l'impression
qu'elle défile sur un podium, un corps bien tenu. Reste le chant, petite
voix donc à la Carla Bruni ou Françoise Hardy, mais juste (une fausse note
vers la fin). En fait c'est assez frais mais ça manque quand même de
profondeur, disons que si elle bosse sérieusement elle pourra peut-être
rester quelques semaines. Voulzy a l'air ravi ou poli. Autre nouveauté,
les profs notent aussi les nominés en direct ! Comme ça au moins le public
connait leur choix et peut les suivre ou les contrer, c'est assez malin en
fait. 12,3 pour la nominée.
S'ensuit Fafa qui réussit l'exploit de faire de "pata pata" une chanson
molle et ennuyeuse ! Tellement déçu que je ne commenterai pas plus. Elle
obtient 10,8.
Et enfin Laurent, sur du Cabrel qui a un vrai problème pour se lâcher et
maitriser la scène et le public. Au début il arrive, c'est petit, renfermé
mais c'est juste. Et puis sur le refrain il se lâche un peu, entraîné par le
public, et là ça dérape un poil, et sur le second refrain, très emballé, il
cumule les couacs ! Bref, le résultat est très moyen. Il obtient 10,2.

La pub arrive à point pour souffler un peu après autant de non-émotions ! A
la reprise, Gaël et Nicolas nous chantent une ixième version du Sud de Nino
Ferrer qui avait prévu le coup en se suicidant par avance. Ca manque
sérieusement de pêche, malgré les danseuses sous un torrent d'eau, surtout
Nicolas qui semble là en touriste, à un moment j'ai cru que c'était un
portier qui venait faire le con Il faudrait vraiment arrêter de rigoler,
y'a un public quand même ! Gaël s'en sort mieux avec un poil plus de pêche
mais par contre il révèle sur ce titre tout un tas de tics de chanteur qui
vont vite devenir gênants, les coups de tête, les effets de mains, de
bouche, d'accent etc Il obtient 12,4 son comparse corse 12,2.

Côté ratage on continue avec Elfy sur un medley Kyo. Absente, fausse dès le
début et surtout des respirations envahissantes, on n'entend que ça. C'est à
se demander si elle sait chanter ! Elle semble égarée sur ce plateau, tel le
lapin dans les phares d'une voiture. Dans la vie aussi et il n'est pas sûr
que la SA soit le meilleur endroit pour entamer une psychothérapie. David
s'en sort mieux, plus de justesse mais moins d'énergie malgré une
implication qui semblait plus réelle. Il obtient 13, elle se contentera d'un
11,8 généreux.

Ensuite les vrais Kyo arrivent pour chanter une chanson caritative avec
Brice pas très assuré (14), Bastien souriant comme un imbécile heureux
(13,8), Judith pas impliquée et Dominique à l'aise. L'ensemble est passable
à noter Pascal Negre qui donne ses meilleures notes sur cette prestation
avec deux 18 ! Rien que ça

Après une chanson de Voulzy (en playback) on en arrive à Simple Plan et
Dominique. Le chanteur enlève ses ears ce qui nous rappelle combien sur le
"plus grand plateau de télévision d'Europe" la technique son est pourrie.
L'italienne, bonne pâte, est tout de suite dans le ton, avec un petit côté
Cranberries, très impliquée, fondue dans le groupe. Elle chante plus juste
même que le leader ! Elle arrive à réaliser l'exploit, dans un groupe de
mecs pros, de ne pas passer pour la choriste. Il faut dire qu'elle a du
métier aussi, ça se voit, peut être trop. Il lui manque encore un peu de
charisme. Elle est notée 14,6.

Pour un medley avec Lionel Ritchie, on retrouve Cynthia qui se surpasse,
emballée par le charme de son parrain, elle en fait beaucoup avec un petit
côté trafiqué, là encore c'est très léger hein ! Elle chante très bien, ça
passe très bien, mais il reste un je-ne-sais-quoi de pas naturel. Cyril s'en
sort bien et avec justesse mais c'est court. Bastien continue à être excité,
trop de mouvements, trop de sourires, trop d'énergie mal canalisée, trop
d'amateurisme même si le chant est bon. Emporté par son élan, après la
chanson, il tapera sur l'épaule de Lionel comme si c'était son vieux pote

Entre deux chansons on a droit à un plan sur Alexia qui depuis le début fait
la gueule. Elle ne semble pas ravie, soit des prestations, soit de l'audimat
en cours ou prévisible, ou des deux, l'un suivant l'autre en général. Et ce
ne sont pas Marina et Jean-Charles qui vont faire remonter les courbes avec
Tout le bonheur du monde. En plus d'une robe rouge courte et ridicule,
Marina n'est pas dans son élément, elle a beau y mettre l'énergie ça ne
prend pas. JC est plus à l'aise, presque dans l'imitation, mais le tout
n'est pas calé, très amateur. Quelques fausses notes chez la demoiselle qui
s'en sort bien avec 13,8 tandis que son collègue obtient 14,2.

Arrive un autre duo très attendu, Faustine et Cyril sur un morceau de Dion
(sans bouton) dont il se dit grand fan et spécialiste. La jeune fille a la
voix qui tremble et on la sent paniquée, elle ne maitrise pas bien son
intensité ni sa justesse et encore moins lorsqu'elle se retrouve perchée sur
le podium-ascenseur, plus il monte, plus elle est fausse. Cyril, qui a aussi
enlevé ses ears, est effectivement plus dans son élément et joue de sa voix
haut perchés (sa voix et lui sur le podium). Je ne suis pas sûr que le
public tienne toute une saison avec juste une perf vocale, il va falloir
trouver autre chose pour durer. La chanson était censée nous donner de
l'émotion, c'est un peu court à part sur la fin où ils sont plus à
l'unisson. Elle obtient 12,4 et lui 15,2.

Retour au rythme avec la plantureuse Nâdiya et son comme un Roc (oui, "comme
un l'Oréal" ça faisait con). Elle est accompagnée de Faustine un peu
transparente et d'Eloïsha idem. Il faut dire que Nâdiya est une killeuse et
qu'elle occupe la place, difficile d'émerger à ses côtés, les 2 élèves sont
un peu tendres encore pour ce genre d'exercice. Par contre très bon travail
de choré, bien synchronisée et énergique. Eloïsha obtient 12,4 avec la pire
note de Negre ce soir : 8.

Pour finir ce prime en dents de scie, Ludovic chante avec Voulzy son Oh
Lorie. Ce titre pour crooner jazzy va bien à l'élève. Il assure parfaitement
malgré un énième problème de ears, pour Voulzy cette fois. Il est souriant,
impliqué, chante juste, tient le rythme, pense à la caméra, bref le bon
élève. Le duo semble avoir fonctionné et on croirait deux potes qui font le
boeuf. C'est peut-être même un poil trop lisse tout ça. En attendant il
obtient la meilleure note de la soirée avec 16 de moyenne.

Il ne reste plus qu'à découvrir le résultat et sans surprise, Céline est
largement sauvée par le public avec 55,3% ! Un gros score pour un match à 3
! Laurent obtient 25,6% et Fafa 19,1%. Plus surprenant par contre sera le
vote des élèves, on pensait les garçons soudés et quelques filles charmées
mais non, Laurent n'obtiendra pas la majorité et quitte la StarAc comme il y
était entré : discrètement.

Voilà pour ce prime un peu longuet, assez inégal, en demi-teinte. On n'est
pas beaucoup plus avancé sur les capacités des uns et des autres, chacun est
encore dans le surjeu et on n'a pas fini de gratter le vernis de leurs
apparences. Bien sûr quelques uns semblent déjà condamnés à disparaître très
vite mais dans ce casting à "personnalités et originalités", on ne reconnait
pas encore les univers de chacun, mais surtout dans cette école, on voit
beaucoup plus de semi-professionnalisme que d'artistique. On nous aurait
menti ?

SL
demi naïf
  • Partager ce contenu :
Vos réponses Page 1 / 2
Trier par : date / pertinence
Sasha
Le #10324911
Stéphane a écrit :

les *élèves* sont perdus mais on s'en fout on vous montre le décor clinquant.



Ce sont les candidats d'un jeu télévisé, pas les élèves d'une école,
faut arrêter avec ça, sérieux...

--
Sasha
François
Le #10324891
Tiens, l'autre neuneu est de retour !
Pas changé !
Garance
Le #10324881
Stéphane a émis l'idée suivante :

Du coup ce qui ressort dans l'ensemble, c'est
que l'on a du mal à se faire une idée de leurs capacités réelles tant ils
sont aguerris.



[Aparté : je profite de ton résumé pour parler du debrief de Raphie,
qui confirme tes impressions en général. Tu le regardes, avant de faire
ton résumé ?]

Ce que je reproche à cette émission par rapport à la Nouvelle Star,
c'est que la moitié du casting est clairement destinée à partir à la
poubelle dès les premières semaines : Céline (pas grand-chose à
donner), Elfy (dépression en cours), Eloisha (voix rauque super, mais
juste quand elle parle), Cyril (charisme de poulpe), Judith (trop
jeune), etc. A la Nouvelle Star, au moins, ils ont à peu près tous une
chance. Théoriquement.

Et ce ne sont pas les notes en direct qui nous aideront,
comme l'an dernier ça n'a aucun sens artistique.



Un sens télévisuel ?

Bon, ok, d'accord, on va attendre encore un peu. Histoire d'écouter ce
fameux Man I feel like a woman par Cynthia.



Même problème pour Raphie : c'est trop tout impeccable, trop froid, il
manque les fameuses failles, celles qui font que le public français
aime un chanteur. Les gens parfaits, en France, on n'aime pas ça. Du
coup, grande perplexité de Dominique à propos de la culture française :
elle n'a pas l'intention de devenir mauvaise pour plaire. Et la perle
de Gaël, qui propose qu'ils donnent de la qualité au public français
pour lui changer ses mauvaises habitudes. Raphie a eu du mal se retenir
dans l'ironie au vitriol, mais c'est un peu tôt pour lâcher les chiens,
elle fait un effort. Sinon, Cynthia comprend bien ce que Raphie veut
dire : quand le chauffeur de salle a demandé, pour chaque candidat, qui
le soutenait, pour elle il y a eu cinq réponses dans la salle :
approximativement "Mon mari, ma soeur, mon frère, ma mère et mon
chien". Elle me fait penser à Hoda : nickel, propre, bonne technique,
pas vilaine, mais pas de soutien du public.

Côté danse par contre une belle prestation de très bon niveau, hormis une
faute (ou un bonheur c'est selon) : la culotte blanche sous la robe fendue
noire, on l'aura vu 3 fois, au moins elle en avait une !



Ras le bol. Cette émission commence à me faire le même effet que
certaines prétendues pharmacies qu'on pourrait confondre avec des
sex-shops pour adeptes de la sodomie, vu le nombre de gros plans
fessiers en vitrine. C'est pareil, on croit regarder une émission de
variétés, et paf, en fait c'est du strip-tease.
Et donc Cynthia a beaucoup râlé à propos de sa robe, justement, pendant
le debrief. Alors ok, elle était fendue jusque sous les bras, mais
c'était pas une raison pour la secouer comme ça, non plus.

Bien qu'absente du Top5, c'est Judith et ses 16 ans qui ont l'honneur de
chanter avec le parrain Laïïïonel Ritchie.



C'était mimi, pour Raphie. Même si c'était plus parternel qu'autre
chose de la part de Lionel Richie, ça m'a un peu gênée de voir une
gamine de seize ans et un grand garçon de soixante ans se susurrer "I
love you". Mais ça doit être que je suis tordue. Ou que j'étais pas
dedans.


On passe à autre chose, le choc est rude, avec Cauet & consorts pour "Zidane
y va marquer" avec Eloïsha pas souvent juste mais volontaire et Gaël très à
l'aise et agréable dans ce registre avec une voix très typée gipsy. Les deux
ont une bonne énergie. A noter que Cauet chantait en direct et juste ! Comme
quoi on peut faire le con et rester pro. Mais évidemment les élèves crachent
trop dans cette soupe pour relever ce genre de petites leçons.



En même temps, la chanson est nulle et con et Cauet, pareil. Non ? Bon,
c'est juste mon avis. Si, quand même, il est con.
Eloïsha commence à creuser sa tombe en expliquant qu'elle ne
s'entendait pas ou un truc de ce genre. Ça passe pour cette fois.

Pas grand-chose à dire sur les nominés, ni pendant le prime ni pendant
le debrief.

A la reprise, Gaël et Nicolas nous chantent une ixième version du Sud de Nino
Ferrer qui avait prévu le coup en se suicidant par avance.



Nicolas explique qu'il a pensé tellement fort à son village, pour bien
se mettre dans la chanson, que finalement, il était trop dans son
village et pas assez dans la chanson. Trop fort, lui.

Côté ratage on continue avec Elfy sur un medley Kyo.



Un massacre, en effet. Et comme elle était assez contente d'elle, elle
s'est fait ramasser pendant le debrief, dans le plus pur style Emilie.
Hélas, je n'ai pas bien suivi cette partie-là (NdDdP de téléphone).
Mais c'était rude, et ce fut long, avec des réflexions de Raphie sur le
mal-être d'Elfy. Glauque.

Le chanteur enlève ses ears ce qui nous rappelle combien sur le
"plus grand plateau de télévision d'Europe" la technique son est pourrie.



Il faudrait leur dire de se les mettre derrière, leurs ears, à tous,
parce que comme ça, en collier, franchement ça fait au mieux grosse
pellicule, au pire coton tige oublié. Beurk.

L'italienne, bonne pâte, est tout de suite dans le ton, avec un petit côté
Cranberries, très impliquée, fondue dans le groupe. Elle chante plus juste
même que le leader !



A mon avis, elle a le même problème que Cynthia : trop pro, y a pas
grand-chose qui passe. Mais pour Raphie, ça va, c'est bien, pas de
reproche.

Cyril s'en
sort bien et avec justesse mais c'est court. Bastien continue à être excité,
trop de mouvements, trop de sourires, trop d'énergie mal canalisée, trop
d'amateurisme même si le chant est bon. Emporté par son élan, après la
chanson, il tapera sur l'épaule de Lionel comme si c'était son vieux pote...



L'ambiance commence à être sympa, au château : Raphie était plutôt
contente et Bastien allait s'en tirer tranquille quand quelqu'un l'a
balancé sur sa familiarité et sur le fait qu'à un moment, il passe
devant Lionel Richie. Et hop, il en prend pour dix minutes là-dessus et
au passage sur le fait que quand on danse aussi mal que lui, on évite
de danser. Content d'être venu ! La balance était une fille, je sais
plus laquelle.

Et ce
ne sont pas Marina et Jean-Charles qui vont faire remonter les courbes avec
Tout le bonheur du monde.



La partialité s'installe : pas de reproche de Raphie à Marina, sinon
sur le fait d'avoir tourné le dos à la caméra au début. Et Marina s'en
tire en disant plus ou moins que c'est à cause de ce qu'on lui a dit de
faire, le genre d'excuse qui d'habitude provoque un tir de missile.
Raphie aime bien Marina, parce que c'était vraiment nul.

Arrive un autre duo très attendu, Faustine et Cyril sur un morceau de Dion
(sans bouton) dont il se dit grand fan et spécialiste.



Raphie attaque, style énervée qui maîtrise : "Qu'est-ce qu'elles
disent, les paroles ? Rêve, machin ? Bon alors pourquoi tu arrives en
hurlant ?" "C'est Mathieu qui m'a dit de chanter fort". Et ça passe,
Faustine toute souriante. Raphie doute qu'il ait dit ça pour le début
de la chanson, mais c'est tout. Elle a une oreillette ou quoi ?
(Raphie, non, là tu y vas trop fort, redescend)

Retour au rythme avec la plantureuse Nâdiya et son comme un Roc (oui, "comme
un l'Oréal" ça faisait con). Elle est accompagnée de Faustine un peu
transparente et d'Eloïsha idem.



Toute la patience de Raphie est épuisée quand Eloïsha explique qu'elle
n'a pas bien chanté parce qu'elle n'entendait rien du tout dans ses
ears. Alors Raphie fait un speech de dix minutes sur les excuses
bidons, le fait que c'est pas bien, que ça a intérêt à être vrai, etc.,
et termine par : "Et puis de toute façon, les mecs de la technique, je
peux vous dire qu'ils savent EXACTEMENT qui s'est entendu et qui ne
s'est pas entendu. Donc n'espérez pas vous en tirer comme ça si c'est
pas vrai."
Eloïsha (mais ils n'ont jamais vu la starac, tous, ou quoi ?) : "En
tout cas, j'entendais pas assez". C'était tellement gros que Raphie ne
pouvait que rigoler, ce qu'elle a fait. Mais Eloïsha est en sursis.

Pour finir ce prime en dents de scie, Ludovic chante avec Voulzy son Oh
Lorie. Ce titre pour crooner jazzy va bien à l'élève.



Bon évidemment, il n'arrive pas à la cheville de Christophe, mais pas
mal, pas mal. Charmant, pour Raphie.


Voilà pour ce prime un peu longuet, assez inégal, en demi-teinte.



Idem pour le debrief, Raphie engrange des infos, elle n'attaque pas
encore bien fort, mais ça devrait être rapidement saignant, en
particulier avec Eloïsha, Elfy si elle tient une semaine de plus, et je
pense aussi qu'elle chopera Dominique tôt ou tard. Enfin j'aimerais
bien. Oui, je sais, pas bien.

--
Garance
Sasha
Le #10324861
Garance a écrit :

C'est pareil, on croit regarder une émission de
variétés, et paf, en fait c'est du strip-tease.



En même temps, depuis le début c'est une émission de variétés qui filme
les gens dans leur salle de bain...

--
Sasha
Garance
Le #10324841
Sasha a couché sur son écran :

C'est pareil, on croit regarder une émission de variétés, et paf, en fait
c'est du strip-tease.



En même temps, depuis le début c'est une émission de variétés qui filme les
gens dans leur salle de bain...



C'est pas faux, c'est pas faux. Mais on ne recherche pas forcément à
voir les gens à poil non plus. Enfin moi, c'est pas ce qui m'intéresse.
Donc malgré les apparences, je suis logique et cohérente, si si :-)

--
Garance
reneve
Le #10324821
Merci à Stéphane pour son analyse du Prime... Je n'ai pas pu le voir, ça me
permet de suivre...
Je trouve dans l'ordre des choses que ce soit Laurent qui parte en premier.
Ses prestations faisaient plus pitié qu'envie

Quant à Garance, merci aussi pour tes commentaires du debriefing de
Raphie... Celui-là, on n'en voit jamais que des extraits sur TF1 et c'est
bien dommage. Ce qui m'intéresse le plus à la Star Ac, c'est par quel
chemin les élèves arrivent à faire des progrès, comment aussi ils arrivent
(ou pas!) à dépasser leurs bloquages et leurs manques.

Je suis bien d'accord, Raphie peut être féroce et parfois partiale. Par
contre, pour avoir subi l'exercice plus souvent qu'à mon tour (pas à la Star
Ac, hein !!) , je peux témoigner que la "férocité" est surtout un ressenti
des spectateurs. Pour les intéressés, ça fait partie du travail et cette
sévérité est, je trouve, nécessaire si on veut faire des progrès.. Elle est
souvent compensée par beaucoup de générosité. C'est sûr, le moins qu'on
puisse dire, c'est que Raphie n'est pas douce... Mais elle connaît très bien
son sujet et je pense aussi qu'elle aime ses élèves.

Bien avant de chanter moi-même, j'ai eu l'occasion de voir des extraits du
"Petit Conservatoire de Mireille" et je me souviens comme j'étais indignée
par la "méchanceté" des commentaires de Mireille. Je détestais cette petite
bonne femme, sa voix pointue et ses remarques acerbes. Je n'ai compris que
plus tard. La plupart des bons cours de théâtre n'ont pas d'autre ambiance,
et j'imagine que c'est pire encore pour les cours de danse (?). Et pourtant,
quand on cherche à évoluer, on en redemande... (un peu maso, peut-être ?).

Mireille, je l'ai rencontrée un soir. A plus de 80 ans, elle venait de faire
un spectacle dans un cabaret de la région genevoise. Elle s'était installée
à une table après le spectacle et je n'oublierai jamais comment elle a
accueilli tous les jeunes artistes qui sont venus la trouver... Jeunesse
d'esprit, intérêt profond pour chacun, pertinence des remarques. Il était
déjà minuit quand je suis venue lui parler.. Je n'avais rien à lui dire
d'autre que "j'ai aimé votre spectacle, et votre disponibilité maintenant".
. J'avais déjà dépassé depuis longtemps le stade des ateliers de chanteurs
(quoique....), mais, elle se désolait de ne pouvoir m'écouter chanter,
repartant le lendemain en fin de matinée, et ayant déjà offert à plusieurs
de ses interlocuteurs de les écouter pour leur donner quelques conseils..

Eve




--------------------------------------------------------------------------------
J'utilise la version gratuite de SPAMfighter pour utilisateurs privés.
334 e-mails spam ont été bloqués jusqu'à maintenant.
Les utilisateurs payant n'ont pas ce message dans leurs e-mails.
Essayez SPAMfighter gratuitement maintenant!
Stéphane
Le #10324811
Le Sun, 10 Sep 2006 10:22:45 +0200, Sasha
Ce sont les candidats d'un jeu télévisé, pas les élèves d'une école,
faut arrêter avec ça, sérieux...



Oui mais dans ce jeu les candidats s'appellent des élèves ça fait partie du
jeu.

SL
Stéphane
Le #10324801
Le Sun, 10 Sep 2006 11:23:06 +0200, Garance

Tu le regardes, avant de faire ton résumé ?



Non. Le brouillon est prêt juste après le prime en général.

Et ce ne sont pas les notes en direct qui nous aideront,
comme l'an dernier ça n'a aucun sens artistique.



Un sens télévisuel ?



Bien sûr, c'était sous entendu : marketing et spectacle.

Même problème pour Raphie : c'est trop tout impeccable, trop froid, il
manque les fameuses failles, celles qui font que le public français
aime un chanteur



Ben on n'est pas d'accord alors. Moi je ne dis pas que c'est le public qui
aime les failles (trop facile ça !). Je dis que c'est Cynthia qui est froide
et distante. Le public partout dans le monde a envie de chaleur et
d'entrain.

Alors ok, elle était fendue jusque sous les bras, mais
c'était pas une raison pour la secouer comme ça, non plus.



Oui et on ne descend pas un escalier de face non plus alors bon...

ça m'a un peu gênée de voir une gamine de seize ans et un
grand garçon de soixante ans se susurrer "I love you".



Oui.

En même temps, la chanson est nulle et con et Cauet, pareil. Non ?



Peu importe, faire le con c'est aussi un art, si c'était si simple... Et
qu'on aime ou pas c'était pro.

SL
Sasha
Le #10324791
Garance a écrit :

C'est pas faux, c'est pas faux. Mais on ne recherche pas forcément à
voir les gens à poil non plus. Enfin moi, c'est pas ce qui m'intéresse.
Donc malgré les apparences, je suis logique et cohérente, si si :-)



Je sais bien car ton plaisir à toi est basé sur la musique, ce qui est
le cas de pas mal de téléspectateurs. Mais la logique du programme à la
base était de ratisser plus large...

--
Sasha
Stephane Legras-Decussy
Le #10324741
"Garance" news:
Raphie aime bien Marina, parce que c'était vraiment nul.



comme d'hab c'est calculé, il faut absolument
foutre la merde entre les éléves.
la technique est de mettre la grosse tête à une
petite conne qui va vite saouler tout le monde,
briser à mort une déja-dépressive
(c'est toujours cool un abandon avec cris et larmes),

le must est de créer une situation ou il va y avoir
"manque de respect" à un prof, avec le conseil
de discipline et la grotesque Alexia
fachée-tout-rouge-panpan-culcul...

starac est regardé uniquement si ya du frittage ou/et
de la fuck et on tient la durée du prime juste pour savoir
si on va voir la foufe-à-céline avant la fin...

les garçons par lubricité, les filles par curiosité...
Poster une réponse
Anonyme