Etude : la menace spyware baisse d'un cran

Le par Jérôme G.  |  10 commentaire(s) | Source : slashdot
spywares

Alors que plusieurs alliances tentent d'éradiquer le fléau des spywares, ces sales bestioles commencent déjà à prendre peur tant leur prolifération semble marquer le pas.

Alors que plusieurs alliances tentent d'éradiquer le fléau des spywares, ces sales bestioles commencent déjà à prendre peur tant leur prolifération semble marquer le pas.

SpywaresL'université de Washigton vient de rendre compte au cours d'une conférence au " 13th Annual Network and Distributed System Security Symposium " qui vient de se dérouler à San Diego, d'une étude sur la propagation et la dangerosité des spywares sur Internet.

Ces spywares peuvent engendrer des risques allant du simple pop-up, au téléchargement de programmes indésirables susceptibles de mettre en péril l'intégrité de vos données personnelles.

Pour mener à bien leur étude, les scientifiques ont procéder à l'examen de près de 20 millions de sites Web affiliés aux domaines les plus populaires.

Au chapitre des mauvaises nouvelles, il ressort que plus de 5% des exécutables téléchargés contiennent des spywares alors qu'en moyenne 1 site sur 62 effectue des téléchargements automatiques initiés par la simple visite de l'internaute.

Les sites traitant de sujets comme les jeux et les célébrités sont les plus enclin à héberger des spywares et ce sont surtout les sites warez qui sont concernés par les téléchargements automatiques.

Cependant, l'étude dégage aussi quelques motifs de réjouissance dont le fait que grâce à une généralisation des méthodes de protection ( utilisation d'outils anti-spywares, mise à jour de Windows ), en l'espace de 6 mois, le nombre d'attaques par téléchargement automatique a considérablement diminué.

Un des chercheurs en charge de l'étude a ainsi déclaré que l'une des meilleures façons de se protéger des spywares était encore de télécharger sur des sites réputés sûrs et d'éviter autant que possible les arcanes sombres du Web.

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
mrcroq offline Hors ligne Vétéran avatar 1167 points
Le #84724
les dansgers du coté obscur ....
mrcroq offline Hors ligne Vétéran avatar 1167 points
Le #84725
les dangers du coté obscur ...:heink:
mrcroq offline Hors ligne Vétéran avatar 1167 points
Le #84726
les dangers du coté obscur ...:heink:
mrcroq offline Hors ligne Vétéran avatar 1167 points
Le #84728
oops ... rafale de clics ...
Menerith offline Hors ligne Vétéran avatar 1359 points
Le #84739
Un des chercheurs a ainsi déclaré que l'une des meilleures façons de se protéger des [VOLS ou autres atteintes aux bien ou à la personne] était encore de [se promener] sur des sites réputés sûrs et d'éviter autant que possible les [bas fonds].

Ca avec de tels conseils, on va aller très loin...
ô_Ô offline Hors ligne Vénéré avatar 4601 points
Le #84753
Oui surtout que c'est pas fiable comme soluce, le mieux c'est de ne pas avoir internet.
j0rdan offline Hors ligne Vétéran avatar 1049 points
Le #84765
Ca c'est clair que pas d'internet, peu de virus... Oui, i ly a toujours les virus qui se transmettent par disquette... Disquette, le truc plat qu'il y avait avant les clés USb et autres SD Card...
:D offline Hors ligne VIP avatar 13120 points
Le #84770
jordan>eh non, la solution la plus fiable est de ne pas avoir de pc, comme ca meme si tas un virus sur ta disquette bah tes sur de pas etre touché
ô_Ô offline Hors ligne Vénéré avatar 4601 points
Le #84820
N'empêche qu'en moins de 2 h on a trouvé 2 soluces aussi valable que celle proposée dans l'étude, c'est à nous qu'ils auraient dû demander.
leblase offline Hors ligne Vétéran avatar 1255 points
Le #85160
Nonon la seule la vraie solution c'est de ne plus payer sa facture EDF..Allez, je retourne dans ma grotte
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire