Station spatiale internationale : la fuite d'air décelée dans un module russe

Le par Jérôme G.  |  1 commentaire(s)
iss

La petite fuite d'air dans la Station spatiale internationale vient d'être localisée dans le module de service russe Zvezda.

L'astronaute américain Chris Cassidy et les cosmonautes russes Ivan Vagner et Anatoly Ivanishin sont actuellement les trois membres d'équipage de l'expédition 63 à bord de la Station spatiale internationale (ISS). Ils ont effectué une série de tests en fermant des écoutilles afin de surveiller la pression de l'air dans chaque section de l'ISS avec des analyses au sol.

Après un échec pour la section américaine de la station spatiale, leurs efforts ont fini par payer. La fuite d'air a été localisée dans le segment russe. En l'occurrence, dans le module de service russe Zvezda qui contient des équipements scientifiques.

Les agences spatiales américaine (Nasa) et russe (Roscosmos) soulignent que les recherches se poursuivent pour localiser avec plus de précision la fuite. Elles déclarent que la situation ne présente aucun danger immédiat pour l'équipage et n'entrave pas la poursuite des opérations habituelles. Selon Roscosmos, le taux de diminution de la pression atmosphérique a été évalué à 1 mm toutes les 8 heures.

À la suite des contrôles, l'équipage a rouvert les écoutilles entre les segments américain et russe. L'équipage de l'ISS recherchait l'origine de la fuite depuis le mois d'août et a notamment utilisé un détecteur à ultrasons pour recueillir des données à des fins d'analyse.

Dans la nuit de lundi, la Nasa indique que la petite fuite semblait avoir pris de l'ampleur. Finalement, cette impression a été attribuée à un changement temporaire de température à bord de la station spatiale.

Rappelons que de tels soucis pour l'ISS ne sont pas rares, quitte à amener davantage d'air à la station avant résolution. En 2018, une petite fuite d'oxygène avait été attribuée à un trou de 2 mm de diamètre dans la partie supérieure d'un vaisseau Soyouz amarré. Les causes de ce trou auraient été découvertes, mais n'ont pas été dévoilées publiquement.

L'ISS se prépare à l'arrivée d'un vaisseau cargo Cygnus. Il partira le 1er octobre avec à bord de nouvelles toilettes plus confortables - d'un montant estimé à près de 20 millions d'euros - qui vont être testées.

Mi-octobre, trois nouveaux passagers décolleront avec Soyouz pour prendre place à bord de l'ISS. Les occupants actuels de l'ISS devraient revenir sur Terre le 21 octobre. Le 31 octobre, le vol SpaceX Crew-1 doit partir pour convoyer quatre personnes vers l'ISS.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
odysseus offline Hors ligne Vénéré avatar 3131 points
Le #2109616
20 millions les toilettes.. Wow !
A ce prix-là, ce n'est pas un bronze qu'on coule, mais un lingot !

icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire