Test Cursed Mountain

Le par Nathalie M.  |  0 commentaire(s)
Test Cursed Mountain

Qu'il faut aimer sa famille pour aller chercher un frère perdu dans les hauts sommets de l'Himalaya. L'ascension n'est pas la plus terrible cependant, mais bien la présence d'esprits, de voix et de fantômes qui eux, ne tiennent absolument pas à ce que la famille soit de nouveau réunie. Cursed Mountain est le nouveau survival-horror de la Wii. Les rencontres sont nombreuses, parfois pleines de sagesse quant il s'agit de moines bouddhiste. A vous de prendre conscience de votre troisième oeil.

Là-haut sur la montagne...

Après avoir approché Cursed Mountain, vous ne râlerez plus jamais après votre petit frère ou petite soeur qu'il a fallu chercher en sortie de boîte ou extirper d'une situation difficile. Car question plan galère, Franck en a fait un sympathique à son grand frère. Parti seul en expédition dans l'Himalaya à la recherche de reliques, le jeune alpiniste a disparu. Son frère Eric, de cinq ans son aîné, entreprend un long périple pour le rechercher, non sans rouspéter après ce frère un peu trop casse-cou à son goût. S'il s'était s'agit d'une simple expédition de montagne, nous n'aurions pas plaint cet alpiniste de métier. Sauf que des fantômes et des esprits ont envahi les montagnes et les villages et tous n'ont a priori pas envie que vous meniez à bien votre mission.

Cursed Mountain (31) Cursed Mountain

Pour peu que vous vous intéressiez de près ou de loin à cette partie du monde, vous avez sans doute déjà entendu parler de Lhando, cette ville extrêmement vivante qui ouvre la voie de toutes les expéditions vers les hauts sommets de l'Himalaya. Les développeurs ont essayé de retranscrire dans leur titre l'ambiance propre de ce côté de l'Asie. Le Tibet n'est pas loin et les rencontres avec quelques bouddhistes seront de la partie. Pas assez cependant selon notre goût. Car si parfois les moines nous jouent la carte de la spiritualité, et qu'il est question de rituels tantriques, ceux-ci sont abordés de façon trop superficielle. Apporter un peu plus de concepts bouddhistes, le contexte donnant l'occasion, le titre aurait largement gagné en profondeur et aurait de quoi se démarquer des jeux vidéos en général. A côté de ça, il faudra donc se contenter d'un titre linéaire sans surprises, pas vraiment effrayant.



Spiritualité et troisème oeil

Votre expédition dans la "demeure des neiges" aurait pu se révéler excitante, vous faisant découvrir des paysages peu croisés dans les jeux vidéo en général. Vous êtes donc intéressés par ce qu'il s'affiche à l'écran dans les premiers moments de jeux, puis rapidement, trop malheureusement, vous vous rendez compte que tout fini par se ressembler. Les villages traversés sont identiques, les chemins de montagne ne présentent pas de grosses distinctions, les intérieurs des maisons, un peu vides, se ressemblent eux aussi. Alors certes, on ne s'attend pas à ce que, dans la réalité, la donne soit complètement différente. Mais dans un jeu vidéo, un côté répétitif engendre rapidement la lassitude du joueur.

Cursed Mountain (30) Cursed Mountain (29)

D'autant plus quand le manque de diversité touche d'autres aspects du jeu. C'est le cas de ces fantômes, qui, s'ils nous font sursauter dans les premiers instants, ne procurent plus aucune sensation et ce, encore une fois, très rapidement. Très prévisible même, le jeu peine à tenir son étiquette de survival-horror. Vos ennemis sont toujours les mêmes, ils apparaissent toujours de la même façon et s'éliminent de la même manière. Par exemple, au moment du coup final que vous devez leur porter, le fantôme a tendance à ce téléporter et changer de place. Surpris une première fois, vous savez vite comment réagir et êtes donc de ce fait rarement mis en difficulté.

Cursed Mountain (28) Cursed Mountain (23)

Malgré cette grande redondance, le gameplay de Cursed Mountain tente, avec de bonnes idées, d'apporter un certain intérêt au jeu. Eric dispose d'une arme digne de sa profession, un piolet, qui ne le quittera pas de toute la partie. Aussi ridicule que puisse être ce genre d'objet devant un fantôme, il gagnera en puissance grâce notamment à de vraies armes qui viendront s'ajouter à lui. Kartrika, Kila, Lag Pa et Khorlo, tous ont des pouvoirs particuliers particulièrement efficaces. Ils vous permettront de venir à bout de puissants démons et d'effectuer des phases d'exorcisme sur vos ennemis.

Cursed Mountain (24) Cursed Mountain (25)

Car oui, en plus de devoir retrouver votre frère, vous héritez d'une autre mission qui est d'éliminer les mauvais esprits des montagnes et des villages. Le bête coup de piolet orchestré par une simple pression d'un bouton B ne pouvant suffire à une si belle destinée, il fallait bien vous octroyer un pouvoir supplémentaire. L'attaque spirituelle fait intervenir votre troisième oeil, une notion très importante chez les Bouddhistes. En pressant le bouton C, vous entrez dans une autre dimension où vos pouvoirs sont plus percutants. Vous tirez sur vos ennemis jusqu'à les affaiblir. A ce moment là, il vous faudra faire intervenir le rituel de compassion, rituel qui permettra de grappiller quelques points de vie. Rien de très compliqué pour peu que vous ayez assez de recul pour effectuer ces attaques à distance confortablement. Dans le pire des cas, le coup de piolet basique est un atout qu'il ne faut pas perdre de vue.



Quelques longueurs

Et puisqu'il est question d'un jeu exclusif à la Wii, le titre se doit donc de faire participer la reconnaissance de mouvement. Celle-ci se montre plutôt discrète et survient en grande majorité lors des phases d'exorcisme ou des situations difficiles face aux ennemis. Dans le premier cas, les gestes à effectuer s'affichent à l'écran, vous n'avez donc aucun mal à donner le coup final. En revanche, si vos ennemis vous empoignent, sachez que vous pouvez réagir en agitant nunchuck et wiimote. Cela vous évitera de perdre quelques points de vie. D'autres gestes vous seront utiles en cours de partie. En règle général, ces mouvements se montrent assez confortables.

Cursed Mountain (26) Cursed Mountain (27)

On ne vous quittera pas sans évoquer un autre point frappant du jeu : sa longueur. Longueur dans les déplacements tant Eric se montre lent dans sa démarche. Certes, il est possible de le faire courir, mais la moindre volée de marche ou ascension le ralentit automatiquement. Longueur encore dans les visites des villages. A plusieurs reprises il vous faudra revenir sur une partie déjà visitée pour récupérer un objet ou débloquer des portes. Enfin, longueur dans le scénario. Certains palabres sont assez longs, trop lents, pas assez réussis pour permettre de nous tenir en haleine. On n'accroche donc avec beaucoup de difficulté sur cette histoire. Et finalement, on s'ennuie à parcourir ses environnements qui n'ont plus aucune surprises à nous offrir...



Galerie d'images

Cursed Mountain (18) Cursed Mountain (19)

Cursed Mountain (20) Cursed Mountain (21)

Cursed Mountain (22) Cursed Mountain (17)

Cursed Mountain (16) Cursed Mountain (15)

Cursed Mountain (14) Cursed Mountain (13)

Cursed Mountain (12) Cursed Mountain (11)

Cursed Mountain (10) Cursed Mountain (9)

Cursed Mountain (4) Cursed Mountain (5)

Cursed Mountain (6) Cursed Mountain (7)

Cursed Mountain (8) Cursed Mountain (3)

Cursed Mountain (2) Cursed Mountain (1)



Conclusion

Cursed MountainCursed Mountain a du mal à convaincre sur le papier. On regrette sa grande simplicité, son manque de diversité et l'ennui qu'il procure. Son côté survival-horror est un peu trop édulcoré tant le déroulement du titre est prévisible. Et pourtant, on s'entête tout de même à en savoir plus et à connaître la fin de cette aventure, juste pour voir si les développeurs ont apporté à leur titre un dénouement digne de ce nom. Eric donnera-t-il une claque de grand frère à Franck ? Et aussi espère-t-on à chaque nouveau niveau que le titre évolue un peu plus.

Cursed Mountain n'est donc pas un mauvais jeu, mais il n'est pas dit qu'il laisse un souvenir impérissable. Les idées sont là mais pas suffisamment exploitées pour lui apporter le charisme de tout bon jeu. Si les impôts vous ont laissé un peu d'économie, que vous avez du temps à occuper, alors Cursed Mountain peut-être une solution. Mais en connaissance de cause.

 

 



+ Les plus
  • Quelques bonnes idées
  • Une prise en main confortable
- Les moins
  • Lenteur
  • Vite répétitif
  • Pas vraiment effrayant
  • Manque de diversité dans les environnements

Notes

  • Graphisme "Doté des graphismes les plus avancés pour la Wii", voilà ce ce que vous pourrez lire sur la jaquette. Le résultat est tout autre. Les montagnes de l'Himalaya ne sont pas les mieux rendues, on ne s'enthousiasme aucunement devant les décors. Les environnements ont même parfois tendance à se répéter, surtout les intérieurs. Rien de bien sensationnel, si ce n'est quelques effets de fumée assez bien rendus.
    6/10
  • Bande son Le doublage en français est assez bien rendu. Côté musique, cette dernière se montre beaucoup trop discrète. On aurait aimé que les chants monastiques soient plus mis en avant et une présence plus affirmée de musiques locales. On aurait ainsi pu s'immerger un peu plus dans l'ambiance de coin du monde.
    6/10
  • Jouabilité La prise en main, aussi simple soit-elle, a parfois du mal à convaincre. Les coups de piolets sur les ennemis peinent à se montrer précis, surtout dans les combats rapprochés. Quant aux mouvements d'Eric, ces derniers se montrent parfois laborieux et d'une extrême lenteur. Si dans son ensemble votre évolution se déroule sans trop de difficultés, il se peut que vous connaissiez ici et là quelques petits désagréments.
    5/10
  • Durée de vie Cursed Mountain n'affiche pas une grosse difficulté. Aussi, comme tous les jeux du genre, vous pouvez compter sur une petite dizaine d'heure pour venir à bout de l'aventure.
    6/10
  • Scénario On peine à suivre le scénario tant l'aventure traîne en longueur. On perd de vue l'essentiel de l'histoire et on se contente très vite de garder en tête le sauvetage du frangin.
    5/10
  • Note générale Cursed Mountain a bien du mal à nous immerger dans son aventure. Assez prévisible dans son déroulement, le titre de Deep Silver peine à nous surprendre. Les fantômes n'effraient rapidement plus et l'ambiance du début, aussi oppressante soit-elle, perd de sa saveur au fil de l'aventure. Cursed Mountain détient cependant quelques bonnes idées qui auraient pu être mieux exploitées. Son ambiance, son contexte, la présence des moines bouddhistes auraient donné un bien meilleur titre, plus profond et moins superficiel, s'ils avaient été plus poussés;
    6/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire