Test Need For Speed Shift

Le par Franck P.  |  3 commentaire(s)
Test Need For Speed Shift Xbox360 image presentation

La série des Need For Speed n'en finit décidément plus de se poursuivre en longueur. En 2009, promis juré craché, on nous avait annoncé une refonte en profondeur pour enfin satisfaire tout le monde, ou presque, et sortir du marasme dans lequel les développeurs l'avaient laissée s'engluer. C'est pas que l'on est naïfs, mais on y avait relativement cru, surtout en voyant les noms de la team de dev qui avaient récupéré le bébé.

Introduction

Need For Speed est désormais une des plus vieille, et des plus fournies surtout, des séries de jeux vidéo. On a à présent bien du mal à dénombrer le nombre exact d'épisodes qui ont fleuri sur nos machines successives, que cela soient des consoles ou des PC. Allant du monde proche des films Fast and Furious à ceux plus éloignés de la course pure et dure, ces diverses déclinaisons ont reçu des accueils assez dissemblables. Mais il est clair que NFS s'accolait facilement avec les termes "kéké attitude".

Test Need For Speed Shift Xbox360 image (1)     Test Need For Speed Shift Xbox360 image (2)

Et on en a mangé des "j'te jure que j'vais t'faire la peau à bord de ma M3 tunée à donf'" ce à quoi on ne répondait que rarement, ou alors était-ce pour snober le malotru qui nous provoquait bassement. Mais quelque part, on savait aussi où on allait et cette marque de fabrique distinguait clairement NFS des autres titres du genre. A vouloir faire un espèce de rapprochement entre ce monde et celui de la course plus traditionnelle, les développeurs prenaient un vrai risque. Pari payant ?



De la nature du jeu

Et la première question à laquelle on va tenter de répondre est celle que pose la nature même de ce NFS. Après tout, c'est vrai qu'on est un peu paumé après les derniers multiples demi tours pris par cette saga. Entre Underground, Carbon, Pro Street, Most Wanted, Undercover pour ne parler que des derniers (et pas dans cet ordre) on a souvent entendu que cela y était, cette fois-ci le jeu arrivait à maturité et qu'il avait de nouvelles ambitions. Shift, dernier du nom, ne prétend donc pas autre chose que ce qui précède.

 

Test Need For Speed Shift Xbox360 image (3)     Test Need For Speed Shift Xbox360 image (4)

Et cette fois, les développeurs se sont attachés à sortir un titre qui fait bien plus la part belle aux bolides et à leur comportement plus proche des GT qu'à ce kéké-land pas non plus tout à fait jeté aux orties. Coté kéké, on garde la possibilité d'acheter plein de caisses plus rutilantes les unes que les autres et de les tunner jusqu'à l'extrême histoire d'avoir toujours la plus grosse. Mais la grande majorité de ce jeu repose sur des courses sur des circuits sans autre trafic que les concurrents adverses.

 

Test Need For Speed Shift Xbox360 image (5)     Test Need For Speed Shift Xbox360 image (6)

En outre, fini les virages à 90 degrés pris sans même un espèce de sentiment de besoin de relâcher l'accélérateur. N'allez pas croire que nous sommes en présence d'une simulation, il ne faut pas non plus aller trop loin, mais au moins est-on obligé de prendre en compte notre vitesse et une impérative décélération pour ne pas finir dans le mur ou le rail. Courses sur circuits, GT variées, conduite plus fine : vous vous dites peut-être que nous sommes face à un rival de GTR ?

 

Test Need For Speed Shift Xbox360 image (7)     Test Need For Speed Shift Xbox360 image (8)

 



Pourquoi aller tout droit ?

Hélas, cent fois hélas, ce n'est pas le cas. Non pas que tous les jeux de bolides se doivent de n'être que des GTR-like ou consort. Ce n'est pas cela mais bien plus les comportements irascibles des véhicules qui est en cause. Alors certes il faut de la minutie à l'accélération pour ne pas partir en travers, certes il faut bien doser le freinage ou utiliser le simple frein moteur pour passer la courbe sur la ligne idéale. Les réglages sont aussi au menu pour notre plus grand plaisir.

 

Test Need For Speed Shift Xbox360 image (9)     Test Need For Speed Shift Xbox360 image (10)

Qu'est ce qui peut bien nous chagriner autant ? Tout simplement deux choses. La première est que lorsque l'on fait un soft de courses mettant en exergue le pilotage plus fin, on évite de mettre dans ce même soft une IA bourrine à souhait et on oublie de favoriser de votre côté également une conduite "auto-tamponneuse". Car si les dépassements fluides sont possibles de temps à autre, le plus souvent c'est « pousse toi de là que je m'y mette », et plutôt franchement d'ailleurs.

 

Test Need For Speed Shift Xbox360 image (11)     Test Need For Speed Shift Xbox360 image (12)

La seconde, encore pire de notre point de vue, est la propension exagérée, exécrable et exaspérante qu'ont nos bolides à déraper. Même lorsque l'on n'est pas en mode drift, impossible pratiquement de passer un virage sans faire crisser abondamment les pneus. Et cela ne va pas non plus en s'arrangeant au fur et à mesure que l'on gagne en puissance et en motricité. Bref, on passe parfois plus de la moitié d'un parcours à glisser de gauche à droite. Et si en plus on vous dit que ce n'est pas ultra pénalisant pour le temps....

 

Test Need For Speed Shift Xbox360 image (13)     Test Need For Speed Shift Xbox360 image (14)

 



Le mur se rapproche...

On pourrait continuer cette liste de désagréments beaucoup plus longuement que l’on n’en aurait jamais complètement fait le tour. Mais il faut tout de même encore relever quelques détails. On vous disait que la conduite bourrine était sympa pour se faire de la place. Attention tout de même au fait qu'il semble que l'IA ait décidé que sa physique pouvait changer par rapport à la vôtre. On expliquait aussi que les crissements de pneus et les glissades étaient au rendez-vous. Vous imaginez donc ainsi fort bien que les bruitages vont avec.

 

Test Need For Speed Shift Xbox360 image (15)     Test Need For Speed Shift Xbox360 image (16)

Nonobstant le fait que les longues sessions de "cri-cri-cri" découpent vos tympans à la machette, c'est la bande son ingame qui pêche pratiquement sur tout la ligne. Cela signifie que régulièrement, vous avez l'impression qu'un tractopelle ou bien un Peugeot J9 (pour ceux qui connaissent) sont collés à votre pare choc. Et la, ô surprise, vous êtes seuls au milieu de la route avec personne, devant ou derrière à moins de 100 bons mètres.

 

Test Need For Speed Shift Xbox360 image (17)     Test Need For Speed Shift Xbox360 image (18)

Les bruits de notre propre moteur sont à peine mieux rendus sauf sur quelques bolides vrombissant. Last, but not least, les chargements sont bien trop longs pour un jeu pré-installé sur notre disque dur de Xbox 360. Il faut en moyenne attendre 45 secondes avant de découvrir un circuit sur lequel, dans certains mode (notamment le duel) on peut passer moins d'une minute... cherchez l'erreur !

 

Test Need For Speed Shift Xbox360 image (19)     Test Need For Speed Shift Xbox360 image (20)

 



...et coup de volant salvateur

Heureusement, il ne faut pas non plus jeter le bébé avec l'eau du bain. Et si ce jeu est loin d'être parfait, les équipes de développement ont au moins eu l'occasion de montrer qu'ils voulaient renouveler le genre et porter la licence NFS un peu plus loin. On apprécie donc la nouvelle Carrière qui ne consiste plus en une suite de courses pour déterminer qui est-ce qui fait pipi le plus loin avec sa zigounette mais bien qui est le meilleur pilote. Les courses sont rythmées et crédibles (hormis les collisions bien sûr).

 

Test Need For Speed Shift Xbox360 image (21)     Test Need For Speed Shift Xbox360 image (22)

Ensuite, si quelques phases souffrent d'un léger lag, NFS Shift fait preuve d'une belle technicité. Les graphismes sont colorés et jolis, quant aux véhicules, dans leur écrin (le garage) ce sont des petites merveilles. D'ailleurs, le nombre de bolides disponible et leur variété font aussi partie du charme de ce jeu. Hormis les crissements de pneus et les bruits de moteurs fantômes, le reste de la bande son, c'est à dire la partie musicale, est tout à fait acceptable. Connaissant les canons du genre à la sauce EA on en attendait pas moins.

 

Test Need For Speed Shift Xbox360 image (23)     Test Need For Speed Shift Xbox360 image (24)

Enfin, le gros plus de ce jeu et qui justifie presque à lui tout seul l'essai à tout le moine de Shift, vient de la caméra intérieure. Sous des airs habituels, c'est à dire lorsque l'on est à l'arrêt et que l'on regarde la totalité des détails présents, elle se met à nous faire vivre la course différemment par la prise en compte des accélérations, des freinages et des chocs par de petits détails visuels qui laissent à croire qu'on est à la place des yeux du conducteur. Convaincant !

 

Test Need For Speed Shift Xbox360 image (25)     Test Need For Speed Shift Xbox360 image (26)

 



Conclusion

Encore une tentative et encore un échec, relatif, serait-on tenté de dire pour résumer notre pensée. NFS Shift peut se targuer d'une plus grande proximité avec la réalité tant en matière de conduite qu'en matière de déroulement de courses, il ne parvient toujours pas à lutter avec les grands de ce monde ce qui concerne l’aspect simulation. Comme en plus il tourne le dos à kéké land et ses suiveurs, on se demande si les équipes qui ont réfléchi à tout ceci ont bien fait leur estimation.

 

Test Need For Speed Shift Xbox360 image (27)     Test Need For Speed Shift Xbox360 image (28)

Car si tout le monde n'aime pas les jeux de kéké, certains s'y sentent bien et d'autres les apprécient avec le détachement des gens qui adorent le second degré. Pour tout vous dire, c'était notre cas lorsqu'on se bidonnait devant les cinématiques impayables d'Underground ou Undercover... Et finalement, cette kéké attitude manque à cette série qui finalement tend à ne plus se distinguer de la concurrence par son ambiance. Et comme le gameplay ne suit pas complètement...



+ Les plus
  • De jolis bolides
  • Vue intérieure prenante
  • Louable effort de dépoussiérage
- Les moins
  • Maniabilité du domaine de l'à-peu-près
  • Bruits parasites sur la piste
  • IA ultra-bourrine
  • Modes de jeu peu nombreux

Notes

  • Graphisme Les graphismes des circuits et des courses tout comme les ralentis sont de très bonne facture. Mais là ou l'on touche au sublime, c'est au sein des menus et dans les garages de véhicule. Vraiment à ce moment là on ne peut que contempler les petits bijoux que l'on salive alors de conduire...
    8/10
  • Bande son Honnête dans sa partie musicale, moyenne dans la reproduction de certains cœurs de bolides, c'est avant tout le crissement des pneus incessants et les fantômes qui nous entourent qui obscurcissent notre jugement. D'où une note bien médiocre pour un jeu qui d'habitude nous contentait sur ce point.
    6/10
  • Jouabilité Si on peut louer la volonté de rendre au gameplay certaines lettres de noblesse en le faisant ressembler à un jeu de voiture et non plus à une vague succession de virages à 90 degrés et pris à 300 km/h le résultat n'est pas du tout à la hauteur. Carton rouge donc à notre niveau sur ce point. Heureusement l'ensemble est atténué par une caméra intérieure qu'on a hâte de revoir dans d'autres circonstances pour en mesurer tout l'intérêt et la totale immersion.
    5/10
  • Durée de vie Le mode carrière et les niveaux à franchir au gré de l'obtention des étoiles suffit largement à nous faire passer de nombreuses heures en compagnie de NFS Shift. Le manque de modes de jeu nuit par contre clairement à ce point qui aurait pu être étiré en longueur sans aucun problème.
    7/10
  • Note générale On a bien noté le changement de direction pris par les équipes de développeurs. Il ne leur reste plus qu'à faire montre de bien plus de maitrise dans le gameplay pour que la mue soit concluante. Pour le moment on a donc un ersatz de NFS pour la partie bolides disponibles ou les rentre-dedans avec les adversaires, et un ersatz de GTR pour la conduite plus fine. Mais aucun des deux points ne le mène au firmament.
    6/10
  • Partager ce contenu :
Dans le même style
  • Test Need For Speed The Run
    Après une légère traversée du désert et un désamour de la part du public, la franchise Need For Speed tente de se réinstaller en première ligne des jeux du genre depuis le dernier volet en date. Ce nouveau NFS The Run doit ...
  • Test Need For Speed Hot Pursuit
    Afin de maximiser ses chances de succès, la saga Need For Speed a été scindée en deux. Tandis que la série Shift tâchera de séduire les amateurs de simulation, la licence Hot Pursuit tentera de satisfaire les chauffards du dimanche. ...
Vos commentaires
Trier par : date / pertinence
Tranber offline Hors ligne Vétéran avatar 1470 points
Le #531551
Je confirme, on passe son temps à déraper. Les voitures sont belles mais le décors est plus que moyen.

A trop vouloir être entre la simu et l'arcade, on ne sait plus trop vers quoi se tourner.
bagouse offline Hors ligne Héroïque avatar 785 points
Le #532061
Ca fait plaisir de voir que je ne suis pas le seul que cela a géné...
Merci de ton commentaire Tranber.
Darkaeons offline Hors ligne Vétéran avatar 1332 points
Le #828641
Je vous trouve durs avec ce jeu.
Ce que j'apprécie le plus, c'est l'aspect "spectacle" de l'ensemble : les menus, les musiques sont dynamiques, les courses sont sans relache, le jeu pardonne beaucoup et permet de s'amuser sans trop se prendre la tête, les bruits moteurs sont excellents et bien mis en scène : ça ronfle, pète, comme un feu d'artifice ! Et la caméra intérieure est simplement jouissive !
Ce jeu remplit parfaitement le rôle que je lui avais donné : moins tuning que les précédents, et beaucoup plus fun qu'un Forza. C'est simple, clinquant comme un burnout, les chocs sont exagérés, les bruits aussi, bref c'est du grand spectacle, c'est jouissif !
Il ne faut pas chercher plus loin.
Par contre je relève un bug très gênant : le jeu crashe souvent en retour de menu, après une course (sur xbox).
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire