Test Transformers La revanche

Le par Franck P.  |  0 commentaire(s)
test transformers la revanche pc image presentation

A nouvelle sortie cinématographique, il est logique qu'il survienne une nouvelle adaptation videoludique. Après Transformers premier du nom, c'est donc une nouvelle fois parti pour incarner nos robots gigognes préférés. Activision a remis le couvert malgré l'échec du premier volet. Et sincèrement, on se demande vraiment ce qui les a poussé à accepter de s'y remettre.

Introduction

Il parait que lorsque l'on tombe de cheval il faut remonter immédiatement pour ne pas rester sur une mauvaise impression et avoir peur par la suite. C'est probablement ce que se sont dits les gens de chez Activision, qui ont travaillé cette fois avec Beenox Studios, en décidant d'adapter ce nouveau volet de la très célèbre série des Transformers. En effet, devant l'accueil glacial des joueurs et les nombreuses critiques qui s'étaient élevées face à un jeu d'un niveau très médiocre, la chute avait été rude.

 

test transformers la revanche pc image (1)     test transformers la revanche pc image (2)

Souvent, cette volonté de repartir au combat, seuls contre le reste du monde qui vous a écharpé, donne un surplus de volonté ou de grinta. Alors, on a droit à un jeu bien meilleur en tous points. Toutefois, ce ne sera peut être une surprise pour personne, surtout pour les équipes qui ont fait ce jeu, Transformers la revanche est avant tout une redite des erreurs du passé. Peut être est ce dû au fait qu'il s'agit de robots mais on n'avait nullement l'intention de faire de sentiments à la vue du résultat...



Autobots Vs Decepticons...

Puisqu'il faut bien commencer le test d'un tel jeu quelque part, attachons nous à ce qui fait généralement la force d'une adaptation cinématographique, à savoir l'histoire, la trame, le scénario, le déroulé. Bref, on s'attendait à retrouver au moins une partie du film et des cinématiques dignes de ce nom pour nous mettre un tant soit peu en émoi et dans la position du joueur qui espère voir la suivante. A moins que les longues réunions au coin du feu et aux discussions lénifiantes vous tentent, on doute de la réussite de la supercherie.

 

test transformers la revanche pc image (3)     test transformers la revanche pc image (4)

Car c'est un fait, de cut scène il n'y a point et tout au plus a-t-on droit à des discours à deux balles entre d'un coté les autobots ou de l'autre les decepticons. Entre deux missions, c'est ainsi compte rendu de la situation, projection de la situation à venir et désignation du loulou qui va aller péter la tronche au camp adverse. La raison pour laquelle les deux parties se font la guerre n'est plus à expliquer, certes, mais il y a tout de même quelques limites au procédé.

 

test transformers la revanche pc image (5)     test transformers la revanche pc image (6)

C'est alors une simple succession de missions où le bien combat le mal et inversement. Au total, vous aurez droit à une campagne de 2 fois 23 missions à réussir pour chaque partie. Cela est toutefois très théorique car les missions, qu’elles soient pour les Autobots ou les Decepticons, sont identiques, du moins totalement inversées. Si vous faites la campagne des "gentils" la campagne des "méchants" est une simple répétition avec des objectifs inversés. Super excitant.

 

test transformers la revanche pc image (7)     test transformers la revanche pc image (8)

 



Symphonie à quatre mains

Si le scénario ne nous comble pas, vous avez du vous en rendre compte, ce n'est rien en regard du gameplay qui se targue d'être le plus mauvais point de ce titre qui ne manque pourtant pas de tares sérieuses. On va donc commencer par ce qui fâche le plus, la répartition des touches et des actions qui leur sont attribuées. On éludera la question du clavier étant entendu que ce jeu a été développé pour jouer au pad, c'est une évidence. Mais malgré cela c'est loin d'être jouable manette en main.

 

test transformers la revanche pc image (9)     test transformers la revanche pc image (10)

Sans doute les développeurs ont du concevoir la répartition de ces actions un vendredi soir après un pot pour penser que cela allait convenir aux joueurs du monde entier. Pour faire simple, certains boutons servent à plusieurs actions en fonction de la combinaison avec laquelle ils sont pressés. Donc pour passer en mode véhicule, on presse le bouton RT. Pour tirer, on passe en mode assaut en pressant LT et on utilise... RT pour tirer. Enfin, pour gérer la vitesse en mode véhicule, c'est la pression progressive sur cette même gâchette qui fait office d'accélérateur.

 

test transformers la revanche pc image (11)     test transformers la revanche pc image (12)

Bref, c'est franchement injouable et difficile de ne pas se tromper dans le feu de l'action. On se trouve alors une paire de fois à passer en mode véhicule alors qu'on voulait juste tirer. Et si on veut tirer en mode véhicule, il faut presser le bouton X qui lui sert à l'attaque de mêlée en mode robot. Bon, on arrête là de vous décrire les actions établies de façon ubuesque sinon on va nous accuser d'avoir des actions chez Doliprane ou Efferalgan. Mais vraiment, c'est le grand n'importe quoi de ce coté-la.

 

test transformers la revanche pc image (13)     test transformers la revanche pc image (14)

 



Egal à lui meme

Pour parachever le tableau, les équipes qui ont présidées aux destinées de ce jeu se sont échinées à nous produire des graphismes, une bande son et des mécanismes de jeu qui soient du même niveau que ce que nous venons de vous décrire. Coté désign, les villes qui sont sensées abriter nos affrontement godzillesques ne ressemblent à rien si ce n'est à la ville précédente ou la ville suivante. Des bâtiments, des véhicules, des robots et pis c'est tout. Comme en plus les maps sont rikiki alors que l'on est sensé évoluer dans des environnements un minimum ouvert...

 

test transformers la revanche pc image (15)     test transformers la revanche pc image (16)

Ensuite, les doublages ou les musiques sont à oublier mais plus parce qu'ils sont assez insignifiants que parce qu'ils sont mauvais. Les quelques interventions in game de nos robots pas si chéris que cela montrent juste qu'on peut parfaitement raconter n'importe quoi sans que cela influe le moins du monde sur la partie. Les bruitages sont justes corrects. Mais le pire, ce sont tout de même les dialogues entre missions qui touchent le fond.

 

test transformers la revanche pc image (17)     test transformers la revanche pc image (18)

Enfin, last but not least, les mécanismes de jeu datent probablement du siècle dernier. Les réactions de vos ennemis tiennent là aussi de la plus grande aberration. Au choix, vous verrez vos ennemis se poster à quelques mètres de vous bien alignés les uns par rapport au autres, tourner en rond en vous cherchant ou bien encore venir vers vous et vers une mort aussi certaine que le 14 juillet sera férié. 

 

test transformers la revanche pc image (19)     test transformers la revanche pc image (20)

 



Conclusion

On s'est contenté de faire trois pages sur ce qui ne nous avait pas plu dans ce jeu mais l'on aurait pu en dire encore bien plus ce qui aurait pu passer pour de l'acharnement. On ne frappe pas un homme à terre  mais c'est à peu de chose près ce que l'on s'est dit au moment de l'écriture de ce qui ressemble à une plaidoirie à charge. Mais l'on ne pouvait toutefois pas non plus totalement occulter la vérité. Et celle-ci est bien cruelle, une nouvelle fois, pour nos amis (oui on les aime tout de même) robots.

 

test transformers la revanche pc image (21)     test transformers la revanche pc image (23)

Voilà donc un jeu qui ne restera pas dans les anales du jeu vidéo, même dans la catégorie des plus mauvais, il ne faut pas abuser non plus. Mais on est vraiment dépité de voir ce que les équipes de développeurs ont réussi, ou plutôt n'ont pas réussi, à extraire d'une licence probablement onéreuse et permettant de faire bien mieux notamment dans la trame et dans les transformations. Un bon gros gâchis en somme, et une purge pour les joueurs.



+ Les plus
  • On peut s'en passer
  • Durée de vie correcte
- Les moins
  • Pas très beau
  • Pas vraiment jouable
  • Pas franchement intéressant

Notes

  • Graphisme Que ce soient les environnements, les lumières, les transformers ou le level design, rien ne nous a réellement satisfait. En fait le seul moment sympa et joli se situe entre les deux missions au moment où les robots discutent et sont, pour une fois, finement ciselés. Quant aux villes, elles sont sans âme et sans particularisme visible si ce n'est un panneau de ci de là...
    4/10
  • Bande son On ne peut pas raisonnablement dire que la bande son soit mauvaise mais elle ne laissera pas un souvenir impérissable. Doublages moyens, dialogues insipides, bruitages dans la moyenne ou encore musiques potables. Toute cette partie est juste un poil au dessus de son pendant graphique ce qui explique le point en plus.
    5/10
  • Jouabilité Nous n'avons pas cessé de vous dire que ce jeu est injouable, on ne va pas se déjuger maintenant. Attribution des touches aberrantes, mécanismes de jeu vieillots et parfaitement ratés, transformation en deux secondes qui ne ressemblent à rien, sont les trois points saillants de cette partie. Mais ce ne sont pas les seuls qui pourraient remplir cette rubrique. Point trop n'en faut !
    3/10
  • Durée de vie Une petite dizaine d'heures sont nécessaires à la réalisation des 23 missions en y ajoutant quelques heures en mode multi. C'est bien assez et cela reste dans la moyenne des sorties actuelles. Par contre, pour la rejouabilité, il faudra repasser vu que les missions sont strictement inversées et donc vidées de toute saveur une fois réalisées dans un camp.
    7/10
  • Scénario Si on découvre bien une histoire au fil du jeu, elle ne constitue toutefois pas réellement un scénario digne de ce nom. La simple succession de bataille et de raison d'en trouver une nouvelle dans un nouveau lieu ne fait pas tout, en voici encore la preuve. On aurait toléré cela si au moins le jeu avait été intéressant...
    5/10
  • Note générale On a vraiment très peu gouté cette sortie c’est un euphémisme. Il est vraiment étonnant que des jeux avec un tel affichage et une licence si connue soient développés de la sorte. C’est à se demander si la totalité des moyens financiers ne sont pas passés dans l’achat de la licence. Dans tous les cas, il est fort possible ceux des joueurs passent eux dans d’autres sorties, et l’on ne pourra vraiment pas le leur reprocher.
    4/10
  • Partager ce contenu :
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire