Test Trivial Pursuit

Le par Nathalie M.  |  0 commentaire(s)
Test Trivial Pursuit

Les jeux de société autrefois appréciés sur plateau se portent désormais sur nos écrans de télévisions, via les consoles de jeux. Après le Monopoly, c'est au tour du Trivial Pursuit de prendre un aspect vidéoludique et de se jouer du bout des Wiimotes. On se souvient tous de ce jeu particulièrement difficile, faisant appel à une vraie culture générale. Le trivial s'ouvre aujourd'hui au grand public, tout en se révélant toujours aussi ardu.

Un titre orienté multijoueurs

On ne présente plus le Trivial Pursuit, ce jeu de société qui nous a longtemps rendu muet devant des questions de culture générale assez poussées. La course au petit triangle pour remplir notre camembert de couleur a occupé à l'époque nos moments de jeux familiaux, souvent pendant les vacances les jours de mauvais temps après le 15 août. Electronic Arts a décidé de remettre au goût du jour cet incontournable des jeux de société. Après le Monopoly, voilà donc un autre jeu de plateau qui prend forme sur nos écrans de télévision. Pour le rangement, c'est nettement plus pratique, la boîte complète de jeu ne tenant plus qu'en un seul DVD. Le concept reste à peu de chose près inchangé, si ce n'est que les développeurs ont pris la liberté d'insérer des modes de jeux inédits, histoire de moderniser un peu son sujet. Quant aux puristes, ils retrouveront leur partie classique et la course au camembert.

Trivial Pursuit Wii Trivial Pursuit Wii (1)

Trivial Pursuit est un jeu résolument multijoueurs. Un mode solo contre deux multi, on comprend quel est le parti pris. Sauf que, malheuresement, les amis ne tombent pas du ciel en claquant des doigts, et, a priori, il vous arrive d'être plus souvent seul devant votre console qu'à quatre. Un mode en ligne aurait largement eu sa place ici, afin de pouvoir jouer plus régulièrement au Trivial Pursuit, surtout dans sa partie classique. Son absence se montre donc cruelle, le mode solo étant assez limité. Il n'est donc pas gagné que votre investissement soit amorti sur du court terme, puisque pour réellement profiter de ce titre, vous devrez attendre d'avoir un ou des compagnons de jeux.



Mode de jeux

Ce Trivial Pursuit se montre assez fidèle à ce que l'on connait de lui. Le plateau est identique avec ses nombreuses cases de couleurs, représentant chacune un thème particulier : Sports et Loisirs, Histoire, Divertissements, Sciences et Nature, Arts et Littérature et Géographie. Les questions se montrent toujours aussi pêchues mais le jeu vidéo vous aide. Alors que sur le jeu plateau, vous deviez vous-même trouver la réponse, ici, le titre vous en propose plusieurs, ce qui a le mérite de vous aiguiller fortement. Vous choisissiez votre réponses parmi quatre disponibles et le tour est joué.  Le titre se veut nettement plus accessible, n'en déplaise aux puristes. L'éventail des questions est grand et à aucun moment au cours de notre test, une même question n'est revenue deux fois. Le panel semble donc assez important et il est même question de vous proposer en téléchargement des nouveaux pack de questions.  Un premier pack est d'ailleurs inclus dans ce titre, le Trivial Pursuit Cinema. Vous pourrez ainsi varier vos défis et opter pour une partie complètement orientée septième Art. Et là, mieux vaut maîtriser son sujet.

Trivial Pursuit Wii (19) Trivial Pursuit Wii (20)

Le seul et unique mode solo se révèle assez peu étoffé et vous en aurez vite fait le tour. Ici, il s'agira simplement pour vous de répondre le mieux possible aux questions afin d'engranger un maximum de points. Vous n'aurez alors plus qu'à battre vos propres records, ce qui, niveau challenge, laisse tout de même à désirer. On ne s'y amuse donc pas réellement, mais quand on est le seul joueur devant la console, c'est ici la seule alternative de profiter de votre titre fraîchement acheté. Oubliez donc la bête partie classique, qui est en soi l'intérêt de base du jeu, le titre ne vous offrant même pas la possibilité de jouer contre l'ordinateur. Tenez-vous le pour dit, si vous n'avez pas d'amis ou si vos rencontres avec eux sont réellement épisodiques, mieux vaut peut-être investir dans un autre titre.

Trivial Pursuit Wii (21) Trivial Pursuit Wii (14)

Tout se passe nettement mieux dès lors que vous comptez un à trois amis autour de vous. Pas besoin d'ailleurs de disposer de quatre télécommandes, une seule faisant largement l'affaire, que vous vous passerez à chacun de vos tours de jeu. L'adage "plus on est de fou plus on rit" est ici particulièrement vérifié, puisque le titre gagne tout son intérêt dans les deux modes de jeux présents pour vous distraire en bande.
Le premier "Défi entre amis" est un nouveau concept du Trivial Pursuit, qui dynamisme l'idée que l'on se fait du jeu plateau. Après avoir décidé de la trombine de votre personnage qui vous suivra tout au long de la partie, vous voilà lancé sur le plateau ô combien familier. Ici, un seul camembert intervient, et c'est celui qui l'aura rempli le premier, où disposera de plus de triangles, qui remportera la partie. A tour de rôle, vous répondez à des questions. Pour remplir les différents triangles du camembert, pas besoin nécessairement de se situer sur la case d'obtention du morceau de camembert convoité. Quelle que soit votre position sur le plateau, la jauge du triangle se remplit au fil de vos bonnes réponses.
L'intérêt majeur de ce mode, est que, même quand ce n'est pas votre tour, vous pouvez toujours gagner. Tous les joueurs sont actifs et ce à chaque moment du jeu. Lorsque le titre vous pose une question, avant que vous n'y répondiez, il est demandé à vos adversaires s'ils pensent que vous connaissez la réponse. Des petits paris en quelques sortes, qui leur permettront de reprendre la main, de voir leur jauge de triangle augmenter ou au contraire diminuer. Un mauvais jugement fera perdre des points, un bon vous donnera la main et vous proposera de répondre alors à la question. Le mode se termine sur un défi final qui peut faire basculer la partie. Si vous finissez dernier à la course au camembert, il vous restera encore une chance de remporter la victoire.

Trivial Pursuit Wii (15) Trivial Pursuit Wii (16)

Quant à la partie classique, elle offre, comme son nom l'indique, une partie "normale" et habituelle du Trivial Pursuit. Chacun joue avec son camembert et le premier à l'avoir rempli sort victorieux.



Galerie d'images

Trivial Pursuit Wii (17) Trivial Pursuit Wii (18)

Trivial Pursuit Wii (10) Trivial Pursuit Wii (11)

Trivial Pursuit Wii (12) Trivial Pursuit Wii (13)

Trivial Pursuit Wii (7) Trivial Pursuit Wii (8)

Trivial Pursuit Wii (9) Trivial Pursuit Wii (3)

Trivial Pursuit Wii (4) Trivial Pursuit Wii (5)

Trivial Pursuit Wii (6) Trivial Pursuit Wii (2)



Conclusion

Trivial PursuitOn regrette amèrement la présence d'un mode en ligne voire même la simple présence de l'ordinateur contre lequel nous pourrions jouer. En l'état, le titre d'Electronic Arts ne permet aucunement de profiter de lui en solo. Ce n'est pas le maigre mode destiné au joueur seul qui permettra au jeu de tourner souvent sur la Wii.
Orienté multijoueurs, ce titre ne s'apprécie donc que si vous êtes à plusieurs. Le mode "Défi entre amis" offre une réelle alternative à la très austère partie classique. Le Trivial Pursuit prend grâce à lui un côté plus dynamique et plus moderne. Les puristes en revanche disposent de tout le loisir de se délecter d'une bonne vieille partie, sans doute gâchée à leur yeux par une difficulté revue à la baisse.
Ce Trivial Pursuit version jeu vidéo est à réserver aux fans du jeu de plateau. Mais il se montre assez limité de par le fait qu'il ne soit jouable qu'à plusieurs.

Trivial Pursuit est diposnible à partir de 33,05 €.

 

 

 

 



+ Les plus
  • Plus accessible que le jeu d'origine
  • Mode de jeu Défis entre amis plus dynamique
  • Présence de la partie classique pour les puristes
- Les moins
  • Pas de mode en ligne
  • Pas d'ordinateur contre lequel se battre
  • Obligation d'être à plusieurs

Notes

  • Graphisme Le Trivial Pursuit véhicule derrière lui une image de jeu sérieux. Ne vous attendez donc pas à trouver des environnements hauts en couleurs, encore moins festifs. On se contente ici du seul plateau de jeu placé sur un fond noir, et nos petits camemberts assurent le reste du spectacle en se déplaçant via des petites animations. On n'en attendait pas plus.
    7/10
  • Bande son Ce n'est pas la bande son que l'on note ici, mais la possibilité de l'éteindre à notre convenance dans le menu des options. On se passe parfaitement des commentaires usants de la voix-off, pareil pour la musique d'ambiance qui elle aussi, nous fait perdre patience.
    6/10
  • Jouabilité Rien de bien compliqué ici, la prise en main se révélant simple et efficace. Le titre est accessible à quatre joueurs, mais une seule télécommande peut être utilisée.
    7/10
  • Durée de vie Les développeurs ont intégré des modes de jeux inédits en plus de la partie dite classique. Vous pourrez ainsi changer un peu votre quotidien en restant dans l'esprit Trivial Pursuit, mais en relevant des défis amusants entre amis. Trivial Pursuit se pose avant tout comme un jeu multijoueurs, il a donc pour vocation d'être occasionnel. On aurait pourtant aimé se lancer dans une partie en ligne, à n'importe quel moment de la journée.
    5/10
  • Note générale Electronic Arts arrive à restaurer l'esprit intact de ce bon vieux Trivial Pursuit qui a animé, à une époque, des moments de jeu entre amis ou en famille. L'ajout de mode de jeux ne gâche rien et permet même de rafraichir le concept quelque peu basique des questions réponses. Ce titre est cependant à prendre pour ce qu'il est, et ne vous amusera qu'occasionnellement, pour peu que vous réussissiez à convaincre vos amis de faire une partie de Trivial Pursuit. Mais en solo, le titre n'a que très peu d'intérêt.
    6/10
  • Partager ce contenu :
Dans le même style
  • Test Need For Speed Hot Pursuit
    Afin de maximiser ses chances de succès, la saga Need For Speed a été scindée en deux. Tandis que la série Shift tâchera de séduire les amateurs de simulation, la licence Hot Pursuit tentera de satisfaire les chauffards du dimanche. ...
Vos commentaires
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire