Le trafic vers les FAI a augmenté de 50 % en un an

Le par Jérôme G.  |  5 commentaire(s)
data center

Le trafic entrant vers les principaux FAI en France a connu une augmentation de plus de 50 % en un an pour atteindre 27,7 Tbit/s.

Dans le cadre de la publication de l'édition 2021 de son rapport sur l'état d'internet en France, l'autorité des télécoms Arcep indique que le trafic entrant vers les quatre principaux Fournisseurs d'Accès à Internet (Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR) à l'interconnexion est passé de plus de 18,4 Tbit/s à fin 2019 à 27,7 Tbit/s à fin 2020.

C'est ainsi une augmentation de plus de 50 % en un an, alors que cette augmentation avait été de 29 % entre 2018 et 2019. Ce trafic provient à environ 48 % des liens de transit et à 52 % du peering privé et public.

arcep-rapport-etat-internet-2021

Le transit est défini comme la bande passante vendue par un opérateur à un opérateur client dans le cadre d'un service contractuel et payant pour accéder à la totalité de l'internet. Le peering est un échange de trafic entre deux pairs. Un lien de peering peut être gratuit ou payant pour celui qui envoie le plus de trafic. Le peering est privé dans le cadre d'une interconnexion directe entre deux opérateurs.

Pour l'évolution du trafic entrant, l'Arcep souligne une augmentation importante au premier semestre 2020 (+26 %) qui serait en lien avec l'augmentation des usages lors du premier confinement en France pendant la crise sanitaire du Covid-19.

À fin 2020, le trafic sortant du réseau des quatre principaux FAI en France à l'interconnexion atteint 2,6 Tbit/s. C'est une augmentation de 46 % sur un an pour le trafic sortant qui demeure bien inférieur au trafic entrant.

Les capacités installées à l'interconnexion ont augmenté et sont estimées à près 67 Tbit/s en 2020, soit 2,4 fois le trafic entrant. " Ce ratio n'exclut pas l'existence d'épisodes de congestion qui peuvent survenir entre deux acteurs sur un ou des liens particuliers en fonction de leur état à un instant donné ", prévient l'Arcep.

arcep-rapport-etat-internet-2021

Comme pour les années précédentes, le trafic vers les clients des principaux FAI se concentre autour d'un nombre réduit d'acteurs. La moitié du trafic provient de quatre fournisseurs de contenu que sont Netflix, Google, Akamai et Facebook.

Akamai est pour rappel un gros opérateur de transport de type CDN (Content Delivery Network) avec des infrastructures pour optimiser le trajet d'acheminement des contenus. Les données sont dupliquées de manière dynamique sur des serveurs pour être au plus près de l'utilisateur final.

  • Partager ce contenu :
Complément d'information

Vos commentaires

Trier par : date / pertinence
Anonyme
Le #2136721
Mon petit doigt me dit qu'il va falloir un de ces jours rentabiliser toute cette bande passante mangée par les gros consommateurs de divertissement.

Un supplément "taxe" vous disiez ?
jacob13 offline Hors ligne VIP icone 6356 points
Le #2136731
Romain51 a écrit :

Mon petit doigt me dit qu'il va falloir un de ces jours rentabiliser toute cette bande passante mangée par les gros consommateurs de divertissement.

Un supplément "taxe" vous disiez ?


Tu ne ferais pas un bon politique!
On n'utilise pas "taxe" mais "solidarité","investissement","avenir",progrès",etc...
Après le taux c'est en fonction des besoins du budget auquel on va alloué cet argent qui peut avoir aucun rapport avec les réseaux.
zzepx away Absent VIP icone 5442 points
Le #2136732
jacob13 a écrit :

Romain51 a écrit :

Mon petit doigt me dit qu'il va falloir un de ces jours rentabiliser toute cette bande passante mangée par les gros consommateurs de divertissement.

Un supplément "taxe" vous disiez ?


Tu ne ferais pas un bon politique!
On n'utilise pas "taxe" mais "solidarité","investissement","avenir",progrès",etc...
Après le taux c'est en fonction des besoins du budget auquel on va alloué cet argent qui peut avoir aucun rapport avec les réseaux.


"Contribution" c'est pas mal faux cul également.
skynet offline Hors ligne VIP icone 83162 points
Le #2136751
Romain51 a écrit :

Mon petit doigt me dit qu'il va falloir un de ces jours rentabiliser toute cette bande passante mangée par les gros consommateurs de divertissement.

Un supplément "taxe" vous disiez ?


Oui, ce serait justice, mais attention aux effets collatéraux, à savoir la neutralité du net

https://www.youtube.com/watch?v=hZnq3xg-PRM
Chitzitoune offline Hors ligne VIP avatar 20048 points
Le #2136758
Romain51 a écrit :

Mon petit doigt me dit qu'il va falloir un de ces jours rentabiliser toute cette bande passante mangée par les gros consommateurs de divertissement.

Un supplément "taxe" vous disiez ?


C'est déja parfaitement rentabilisé: le fournisseur de service comme l'utilisateur payent leur FAI pour ça
icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire