Twitter étend timidement le signalement de contenus trompeurs

Le par Jérôme G.  |  0 commentaire(s)
Twitter

Le signalement des tweets trompeurs s'étend un peu plus, mais l'outil demeure pour le moment expérimental.

L'été dernier, le réseau social de microblogging Twitter a introduit un nouvel outil afin de permettre de signaler des contenus trompeurs. D'abord testé auprès d'utilisateurs aux États-Unis, en Australie et en Corée du Sud, il a été à l'origine de près de 3 millions de rapports.

Twitter annonce désormais que cet outil est étendu à des utilisateurs au Brésil, en Espagne et aux Philippines. Il ne s'agit donc pas encore d'un déploiement global pour un outil qui reste ainsi en phase pilote.

" Nous évaluons si cette approche est efficace. […] Nous ne pourrons pas répondre à chaque signalement de l'expérience, mais votre contribution nous aidera à identifier des tendances afin d'améliorer la vitesse et l'ampleur de notre travail sur la désinformation ", avait indiqué Twitter.

Les utilisateurs concernés par l'expérience ont la possibilité de signaler des messages qu'ils jugent trompeurs dans des catégories santé, politique et autre chose. La catégorie santé comprend notamment une option pour signaler des fausses informations en lien avec le Covid-19.

Avec aussi l'expérience Birdwatch

Twitter mène d'autres expérimentations comme Birdwatch aux États-Unis avec une approche communautaire, et la possibilité pour les participants de rédiger des notes et donner du contexte à des tweets trompeurs.

twitter-birdwatch

Les notes n'apparaissent pas directement sur Twitter, mais sur une plateforme distincte birdwatch.twitter.com.

  • Partager ce contenu :
Cette page peut contenir des liens affiliés. Si vous achetez un produit depuis ces liens, le site marchand nous reversera une commission sans que cela n'impacte en rien le montant de votre achat. En savoir plus.
Complément d'information

Vos commentaires

icone Suivre les commentaires
Poster un commentaire